toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pourquoi l’Islam n’acceptera jamais l’existence de l’ Etat d’Israël


Pourquoi l’Islam n’acceptera jamais l’existence de l’ Etat d’Israël

C’est un lieu commun de croire que le conflit « israélo-arabe » est un conflit entre deux peuples qui luttent pourr le même lopin de terre et qu’il s’agirait donc d’un conflit entre deux nationalismes. Rarement, sinon jamais, nous pouvons lire d’explication sur ce qui constitue la composante religieuse de ce conflit. Ce conflit est plus de type «judéo-musulman » qu’ « israélo-arabe ». En d’autres termes, le conflit est fondé sur la religion – l’Islam contre le judaïsme – habillé de nationalisme arabe contre le sionisme. Le fait est que dans toutes les guerres israélo-arabe, de 1948 à nos jours, les cris de «jihad», «Allahu Akbar» et l’appel à « refroidir le sang des juifs » : « Idbah al-Yahud » (ou abattage des Juifs) ont trouvé un écho même parmi les plus laïcs des dirigeants arabes, qu’il s’agisse de Nasser dans les années 1950 et 1960, ou de la soi-disant OLP «laïque» des années 1960 à nos jours. En effet, la question doit être posée : S’il s’agissait vraiment d’un conflit entre différents nationalismes et non pas de suprématisme islamique, alors comment cela se fait-il que des Etats non-arabes et non-musulmans n’aient pratiquement aucun problème fondamental avec Israël?

Il existe un slogan arabe qui est commun et chanté dans tout le Moyen-Orient : « Khaybar, Khaybar! Oh Juifs, n’oubliez pas. Les armées de Mahomet sont de retour! « Il serait très intéressant de savoir combien de personnes ont déjà entendu ce slogan, savent ce que signifie Kaybar, et ce que les Arabes entendent par un tel slogan. Un peu d’histoire des Juifs de l’Arabie est nécessaire pour l’expliquer, et pourquoi l’Islam reste inflexible dans son attitude hostile envers les Juifs et Israël.

Jusqu’à ce que le fondateur de l’islam, Muhammad ibn Abdallah, s’autoproclame «Messager d’Allah » au 7ème siècle, les Juifs et les Arabes ont vécu ensemble en paix dans la péninsule arabique. En effet, les Juifs – et le judaïsme – y étaient respectés, à tel point que même un roi arabe s’est converti au judaïsme au 5ème siècle. Il s’appelait Dhu Nuwas, et régnait sur le Himyar (aujourd’hui le Yémen) domaine de la péninsule arabique. En fait, il est fort probable que la ville de Médine (la deuxième ville sainte de l’Islam-) – alors appelé Yathrib – ait été fondée par des Juifs. En tout état de cause, au moment de l’apparition de Mahomet, trois importantes tribus juives existaient en Arabie: les Banu Qurayza, les Banu Nadir, et les Banu Qaynuqa.

Loading...

Muhammad était très désireux d’être accepté en tant que prophète par les Juifs et a même commandé à ses disciples de ne pas manger de porc et de prier en direction de Jérusalem. Les Juifs n’ont pas été très réceptifs quant à l’auto-proclamation de Mahomet comme prophète, ainsi que de sa très mauvaise connaissance de la Torah. De nombreuses altercations verbales sont mentionnées dans le Coran et des hadiths au sujet des différents conflits entre les tribus juives et ce dernier.

Finalement, les conflits verbaux se sont transformés en conflits physiques, et lorsque les Juifs ont rejeté Mahomet comme le «dernier des prophètes», il se retourna contre eux avec un désir de vengeance terrible. Les atrocités qui ont été commises contre les tribus sont trop nombreuses pour être citées dans ce seul article, mais nous n’en retiendrons seulement que deux : les Qaynuqa et les Nadir, qui ont été expulsés de leurs villages par Mahomet. Ils s’installèrent alors dans le village de Khaybar.

En 628 de l’ère commune, Mahomet s’est retourné contre le dernière tribu juive, les Qurayza, prétendant qu’ils étaient « de mèche » avec des  Arabes païens, donc traîtres et ennemis de Mahomet. Celui-ci et son armée assiégèrent les Qurayza, et, après un siège de plus de trois semaines, les Qurayza ont cédé. Bien que de nombreux Arabes aient plaidé leur cause auprès de Mahomet pour les laisser vivre en paix, celui-ci ne voulut rien entendre et appliqua son plan. Contrairement à l’expulsion des Qaynuqa et Nadir, Mahomet extermina les Qurayza, et donna l’ordre de décapiter entre 600 et 900 hommes juifs en une seule journée. Les femmes et les enfants furent vendus en esclavage, et Mahomet pris l’une des veuves, Rayhana, comme concubine ».

En 629 après JC, Mahomet a mené une campagne contre les Juifs survivants de Nadir, qui vivaient et s’étaient réfugiés après leur expulsion à Khaybar. La bataille fut sanglante et plus barbare encore, et les survivants du massacre ont été soit expulsés ou autorisés à rester comme des «citoyens de seconde classe. » Finalement, lors de l’ascension de Omar comme calife, la plupart des Juifs ont été expulsés d’Arabie vers l’an 640 de l’ère commune.

Ceci nous amène donc à la question de savoir pourquoi les Musulmans d’aujourd’hui se vantent encore du massacre des tribus juives et de la bataille de Khaybar. La réponse réside dans ce que le Coran – et plus tard, dans les différents hadiths, disent sur les Juifs. Le Coran est rempli de versets qui peuvent être décrits comme violemment antisémites. La somme des sourates est trop longue à citer, mais quelques-unes suffiront : Sourate 2:75 (Les Juifs ont déformé  la Torah); 2:91 (les juifs sont des tueurs de prophète) 04:47 (les Juifs ont déformé la Bible et ont causé la colère d’Allah pour avoir enfreint le sabbat), 5:60 (les Juifs sont maudits et transformés en singes et porcs), et 5:82 (Les juifs et les païens sont les pires ennemis des musulmans et d’ Allah). Et bien sûr, il y a le génocide du Hadith Sahih Bukhari, 4:52:177, ce qui rendait Adolph Hitler plein de fierté : « Le Jour du Jugement ne sera pas venu jusqu’à ce que vous combattiez les Juifs, et les pierres et les arbres derrière lequel un Juif se cachera dira: » Ô musulman! Il ya un Juif qui se cache derrière moi, viens le tuer! « Ainsi, les Arabes musulmansdisposaient déjà de leur propre « solution finale » pour les Juifs dès le 7ème siècle.

Le fait que les Musulmans estiment toujours valables ces vers haineux du Coran, les hadiths (et bien d’autres) devrait permettre aux Juifs – et pas seulement aux Israéliens – de comprendre et d’examiner pourquoi il ne pourra jamais y avoir de paix véritable entre les Musulmans et les Juifs, et encore moins entre les musulmans et Israël.

Learn Hebrew online

Lorsque les armées de l’Islam conquérant ont occupé la région de la « Palestine » à l’époque byzantine au 7ème siècle, la terre a fait partie du « Dar al-Islam » (La terre de l’Islam). Jusqu’à ce que cette zone soit complètement retournée à l’Islam, (c.a.d-extermination d’Israël), elle fera partie du « Dar al harb» (La terre de la guerre-Djihad). Il est maintenant clair qu’il s’agit d’un conflit d’idéologie religieuse et non d’un conflit territorial.

Enfin, il faut se poser la question: Pour ne parler que du Moyen-Orient, mis à part la Turquie, dont les relations avec Israël sont actuellement au bord de l’effondrement, pourquoi aucun autre pays musulman non arabe au Moyen-Orient n’a jamais eu des relations complètes (voir pas du tout de relations) avec Israël, comme les pays lointains tel l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan? En effet, pourquoi l’Iran perse – conquise par les Arabes – a une telle haine profonde pour les Juifs et Israël, alors que dans un pays non-musulman tels que l’Inde une telle inimitié ne se ressent pas ? La réponse est malheureusement claire : le mépris dans lequel le Coran et d’autres écrits islamiques considèrent les Juifs n’existe pas dans les écritures des hindous, sikhs, bouddhistes, et autres religions orientales. Par conséquent, les gens qui viennent des États non-musulmans n’ont pas cette haine inhérente envers les juifs, et, par extension, envers Israël. Mais quand un peuple – ou des peuples – se base sur une écriture considérant un autre peuple et sa religion comme immorale et valant moins que l’homme, alors il est évident qu’une une telle haine et un tel mépris existent de la part des Musulmans pour les Juifs et Israël.

L’islam – tel qu’il est actuellement interprété et pratiqué – ne peut pas accepter un Etat juif dans la région. Les Musulmans doivent revoir leurs écritures vis-à-vis des Juifs, le judaïsme et Israël et passer par une sorte de «Réforme», sans cela il est peu probable qu’une véritable paix survienne un jour au Moyen-Orient. Pendant ce temps, en attendant ces réformes de l’Islam, Israël devrait intégrer le fait que les Musulmans n’accepteront jamais Israël comme un fait permanent au Moyen-Orient

Loading...


Steven SIMPSON  ( Israpundit traduit par Aschkel )






Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Pourquoi l’Islam n’acceptera jamais l’existence de l’ Etat d’Israël

    1. michel

      Le conflit israélo-palestinien n’est qu’un prétexte.Nous savons très bien que ce qui motive les palestiniens et les arabes en général, c’est LA HAINE DES JUIFS( et des non-musulmans ).Il suffit de lire le coran et les hadiths.Qu’on ne vienne pas me balancer des versets de la mecque qui parlent des juifs et des chrétiens en terme de gens du livre car ces versets ONT ETE ABROGES PAR LES VERSETS DE MEDINE QUI TRAITENT LES JUIFS DE FALSIFICATEURS, D’ASSASSINS… ( sans aucun fondement ) et LES CHRETIENS D’ASSOCIATEURS.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *