toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’UE menacée par un groupe d’Européens formés au terrorisme


L’UE menacée par un groupe d’Européens formés au terrorisme

L’Union européenne est sous la menace du retour d’un groupe de citoyens européens formés au terrorisme et difficiles à détecter, a averti jeudi sans plus de précisions un haut responsable américain lors d’une réunion à Luxembourg.

Jane Holl Lute, adjointe de la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, a rencontré les ministres de l’Intérieur de l’UE pour expliquer les raisons qui ont conduit l’administration américaine à mettre dimanche en garde contre des attentats dans tous les pays de l’UE.

Mais elle n’a pas été très explicite. « Mme Lute nous a confirmé la persistance d’une menace terroriste, mais sans en préciser les cibles », a annoncé le ministre français Brice Hortefeux à l’issue de cette rencontre.

Loading...

Mme Lute a toutefois insisté sur la nouvelle stratégie de la multiplicité des cibles des terroristes », a-t-il indiqué.

Pour la France, « la menace est réelle (…) Il s’agit d’un certain nombre de citoyens européens formés et entraînés en Afghanistan et au Pakistan et qui sont susceptibles de revenir en Europe avec de mauvaises intentions », a-t-il expliqué.

« La nature de la menace est grave », même si les Américains « n’ont pas donné d’indications sur sa localisation », a confirmé le coordonnateur de la lutte contre le terrorisme de l’Union européenne, Gilles de Kerchove, qui a participé à la réunion de Luxembourg.

Mme Lute a refusé de rencontrer la presse. Arrivée en fin de matinée à Luxembourg, elle a eu une série d’entretiens bilatéraux puis a participé à un déjeuner de travail avec les ministres.

La réunion n’est pas entrée dans les détails, car « il s’agit de renseignement, un domaine extrêmement sensible », a souligné M. de Kerchove. « Ce n’est pas au cours d’une réunion ministérielle avec des interprètes que l’on échange ce type d’informations », a-t-il ajouté.

L’alerte américaine porte sur le projet de 25 jeunes ressortissants de pays de l’UE, partis combattre les troupes occidentales dans la région pakistano-afghane, de revenir dans leurs pays d’origine, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires françaises.

Learn Hebrew online

Cette information américaine a été confirmée par les Britanniques, ont ajouté ces sources. Mais les nationalités de ces Européens n’ont pas été précisées.

« Ce qui inquiète le plus, c’est qu’il s’agit de gens nés en Europe, où ils résident. Ils sont difficiles à détecter. Ils ont des passeports européens et ne sont pas connus des services de police. Ils sont partis s’entraîner et sont prêts à passer à l’action », a déclaré M. De Kerchove.

Les Américains pensent qu’ils sont déjà rentrés, a-t-on appris de source communautaire. Les Européens n’ont pas cette information, a indiqué M. Hortefeux.

Loading...

Personne n’a nié jeudi la réalité de la menace, mais la manière de communiquer des Américains a en revanche choqué. « Elle a créé de l’insécurité en Europe », a déploré la ministre belge Annemie Turtelboom, qui présidait la réunion.

Car chaque Etat fait sa propre analyse de la menace et les conclusions tirées ne sont semblables. Certains jugent nécessaire d’être « très vigilants », comme la France. D’autres, comme les Allemands et les Belges, estiment qu’il n’y a pas de raison d’augmenter le niveau d’alerte,

« Mais on doit toujours être très attentifs. C’est valable pour tout le monde », a insisté Mme Turtelboom.

« La Commission n’a aucune raison de mettre en doute la réalité de la menace exposée par les Etats-Unis ou par certains Etats membres », a pour sa part affirmé la commissaire en charge de la sécurité Cecilia Malmström.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *