toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tweet antisémite : le Parquet demande la relaxe pour Gérard Filoche


Tweet antisémite : le Parquet demande la relaxe pour Gérard Filoche

Le 10 octobre, le parquet de Paris a requis la relaxe pour Gérard Filoche, mis au ban du PS après avoir diffusé par manque de vigilance, selon lui, un montage jugé antisémite. Il a réitéré ses excuses.

Le parquet de Paris a demandé le 10 octobre la relaxe de Gérard Filoche, jugé pour un tweet représentant Emmanuel Macron avec un brassard nazi, sur lequel un dollar remplace la swastika, aux côtés de Jacques Attali, Patrick Drahi et Jacob Rothschild. Derrière ceux-ci apparaissaient un drapeau israélien, un drapeau américain et des billets de banque. La publication de cette image sur le compte Twitter de Gérard Filoche lui avait valu d’être mis au ban du Parti socialiste en novembre 2017.

Poursuivi pour provocation publique à la haine ou à la violence, l’ancien représentant de l’aile gauche du PS a plaidé un manque de «vigilance» et mis en avant une «vie entière» tournée vers l’antiracisme.

Pour la procureure, si Gérard Filoche a commis une «inconséquence grave» en tweetant ce montage qualifié d’antisémite, un doute subsiste sur son «intention» de commettre ce délit, ce qui l’empêche de requérir sa condamnation. Elle s’est donc prononcée, en creux, pour sa relaxe.

Le photomontage diffusé par Gérard Filoche le 17 novembre 2017 avait été diffusé pour la première fois en février de la même année sur le site Egalité et réconciliation du polémiste Alain Soral.

Alerté par son fils, Gérard Filoche avait retiré son tweet 40 minutes après l’avoir posté. Mais les condamnations de la classe politique avaient été unanimes, le PS avait annoncé son exclusion et le parquet avait ouvert une enquête.

A la barre, l’ancien trotskiste, l’un des militants fondateurs de SOS Racisme, a expliqué avoir partagé le montage sans prêter attention au second plan, sans quoi il ne l’aurait «pas envoyé». «Je n’ai pas été vigilant», a-t-il assuré, décrivant un photomontage «stupide, complotiste et antisémite» et rappelant ses excuses.

Le jugement est attendu le 12 décembre.

Jugé pour la même publication, Alain Soral avait été relaxé en mars. Le parquet ayant fait appel, il sera rejugé l’an prochain.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Tweet antisémite : le Parquet demande la relaxe pour Gérard Filoche

    1. esther

      Après Sarah Halimi, encore une preuve de l’inJustice française : médias et « justice » sont de mèche pour nier l’antisémitisme de gauche et l’antisémitisme musulman en France, pudiquement appelé antisionisme. Si Filoche s’était appelé Louis Aliot, la juge n’aurait pas eu autant d’égards envers lui.
      LA FRANCE EST UNE POUBELLE ANTISEMITE JUSQUE DANS CES INSTITUTIONS; ELLE EST RESTEE PETAINISTE.

    2. Filouthai

      Le Parquet c’est un groupe de fonctionnaires aux ordres du pouvoir.
      On pourra l’appeller, non pas le « Parquet », mais plutôt les « chiottes ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *