toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël: polémique autour du mariage de la journaliste arabe israélienne Lucy Aharish et l’acteur juif israélien de « Fauda », Tzachi Halevy


Israël: polémique autour du mariage de la journaliste arabe israélienne Lucy Aharish et l’acteur juif israélien de « Fauda », Tzachi Halevy

En union cachée depuis quatre ans, la journaliste arabe israélienne Lucy Aharish et l’acteur juif israélien de la célèbre série « Fauda », Tzachi Halevy, se sont mariés mercredi soir en Israël suscitant alors la polémique au sein de la société israélienne.

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, a notamment déclaré à la radio militaire jeudi matin: « Je veux dire à Lucy que je ne doute pas du fait qu’elle ne veuille pas nuire à la nation juive, mais ce mariage n’est pas une bonne chose. Vos enfants auront des problèmes quant à leur statut. Si Lucy s’intéresse au judaïsme, elle doit se convertir », a-t-il affirmé.

En Israël le mariage civil n’existe pas, seuls les mariages religieux sont reconnus par l’Etat et doivent être célébrés par un représentant de la religion. Les couples mixtes doivent alors s’unir à l’étranger, ou pour l’un des deux époux, se convertir à la religion de l’autre.

« La douleur de l’assimilation à travers le monde détruit la nation juive », a ajouté Deri. « Le nombre de Juifs dans le monde a considérablement diminué en raison de l’assimilation », a-t-il encore précisé.

En déplacement comme à la maison, la Galaxy Tab S4 est la tablette idéale pour le multimédia mais aussi pour le multitâche.

Le député du Likoud Oren Hazan a lui aussi condamné ce mariage mixte sur Twitter, affirmant: « Je ne blâme pas Lucy Aharish pour avoir séduit une âme juive, mais j’en veux à Tzachi ». « Lucy, ce n’est pas personnel! Mais Tzachi est mon frère et la nation juive est ma nation », a écrit Hazan. « Arrêtez l’assimilation! »

En réaction, le député de l’Union sioniste, Stav Shaffir a twitté « Mazal Tov à Lucy et Tzachi, vous ne devriez ressentir que de l’amour, du soutien et la liberté d’être ce que vous êtes ».

Lucy Aharish, est actuellement présentatrice pour la chaîne israélienne Hadashot, elle a travaillé notamment chez i24NEWS et Channel 2 par le passé.

Halevy, de confession juive, est originaire de Petah Tikva (banlieue de Tel Aviv). Il est connu pour avoir joué le rôle de Naor dans « Fauda » et a également été finaliste de la première saison de The Voice, en Israël.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “Israël: polémique autour du mariage de la journaliste arabe israélienne Lucy Aharish et l’acteur juif israélien de « Fauda », Tzachi Halevy

    1. Yannouch

      Sont-ils pas mignons tous les deux ! N’ont-ils pas l’air heureux ! N’ont-ils pas l’air de s’aimer tendrement !
      Les fondamentalistes obsessionnels, tant juifs que musulmans communautaristes, qui n’ont rien compris ou si peu au sens spirituel des arcanes de leurs religions respectives, pourraient en « prendre de la graine ».

    2. Boissonneault

      le gouvernement a pas sa place dans la chambre a coucher …. pourquoi ils ne ce sont pas marié a l’étranger …. maintenant elle est rejeter par la communauté arabe et lui il est rejeté par la communauté Juive … c’est compliquer les histoires de couples mixte comme si la vie était déja pas assez compliquer

    3. Vieuxlion

      personne a part vous les journalistes chercher a foutre la merde entre les juifs et les arabes
      vous devriez sortir en vacances a la place d’essayer d ecrire vos conneries

    4. Alan

      ne vous gênez pas entrez dans leurs vies , les conseilleurs ne sont pas les payeurs , ça les regarde à eux et eux seuls..

    5. esther

      S’ils sont athées ou agnostiques, tout le monde et moi avec, se fichent bien de ce mariage. Mais cela ne semble pas être le cas puisque la future mariée dit : « Je célèbre les fêtes musulmanes et les fêtes juives. » Alors comment elle et lui expliqueront à leurs futurs enfants les sourates du Coran anti-juives (deux au hasard mais il y en a des dizaines : sourate 5-64, sourate 62-5) et l’hadith qui appelle clairement à tuer tous les Juifs cité dernièrement, pèle-mêle, par l’imam de Toulouse, Mohamed Tataï, par Erdogan et par un imam libanais, etc…: ces sourates et hadiths n’ont été aucunement rendues caduques par les instances de l’Islam malgré maintes et maintes demandes, donc ces écrits infâmes sont valables aujourd’hui encore.
      Et en tant que mère et grand-mère, je suis heureuse de ne pas avoir eu à expliquer à ma fille et à mes petits-enfants que les écritures saintes de ma religion appellent aux meurtres de leur père et grand-père.

      La vie de couple est compliquée, une fois passé les premières années où hormones produites en grandes quantités et chimie lient le couple, après ce temps paisible apparaissent les différences, toutes les différences, y compris celles de la religion,et elles deviennent alors autant de talons d’Achille qui détruiront le couple. Il est donc inutile d’en rajouter lorsqu’un couple se forme. Et c’est une juive non croyante mais attachée à son identité et à sa culture qui commente, et non une fondamentaliste.

    6. alauda

      En avril 2015, elle était l’une des 12 personnalités israéliennes – symbolisant les 12 tribus d’Israël – choisies pour allumer des torches lors des 67èmes célébrations de la fête de l’Indépendance.

    7. samuel

      Elle est musulmane, il est juif et des sourates du Coran sont antisémites et elles n’ont jamais été révisées jusqu’à aujourd’hui comme dit Esther.

    8. alauda

      Endogamie, exogamie. Vaste problème.
      Est-ce qu’un choix matrimonial relève du choix individuel, avec reconnaissance pleine et entière des droits des deux individus concernés ?
      Est-ce qu’il doit être soumis à l’état ? Auquel cas, l’individu n’existe plus qu’en temps que sujet, assujetti à la loi du groupe ?

    9. Jacques B.

      Et les palestinistes, ils en disent quoi, de ce mariage ? Mon petit doigt me dit que s’ils sont contents, alors ce mariage est une mauvaise chose ; et s’ils ne sont pas contents, alors ce mariage a des chances d’être une bonne chose.

    10. Circonstances exténuantes

      Une chose est certaine : ce n’est pas avec des individus de cette faible trempe que le peuple juif a traversé les siècles et les millénaires de l’histoire.
      Ce comportement irresponsable et égoïste donne raison à des penseurs comme Sartre qui disait que le Juif ne se définirait en tant que tel que par le regard du non-Juif. En extrapolant un peu, cela veut dire que certains Juifs ne pourraient se maintenir sans l’antisémitisme, car il reste pour eux le seul empêchement et le dernier barrage à l’assimilation et la perte en moins d’une génération de l’identité et de la judéité, pour reprendre le concept d’Albert Memmi.
      Et à tous ceux qui parlent sans savoir de quoi ils parlent, ils devraient savoir que le judaïsme n’est pas seulement une religion, mais une identité nationale qui ne peut – paradoxalement pour les mentalités manichéistes – se maintenir que par le respect de la tradition religieuse.
      Cet acteur de pacotille engendrera des enfants non-juifs qui pourront éventuellement se consoler en se convertissant, et le fait qu’ils ne seront pas juifs sera réel et inné sans aucune prise de position de leur part.
      On ne s’autoproclame pas juif, on l’est ou on le devient, mais le premier venu, ou la première, n’est pas la bonne personne pour permettre de le devenir. Et il faut en outre une conviction sincère du candidat.

    11. GIBERT

      Elle est franchement quelconque mais lui fait super arabe. Funny!

      Eh oui! Mm en Israël, il y a des sales juifs. Qu’il se débrouille avec Hachem et NON, pas de voeux de bonheur. Je ne pactise avec Satan NTB

    12. GUIBOR

      @gibert – « mais lui fait super arabe… »
      Et pourtant il est super Juif et, en ce moment, super heureux avec SA franchement quelconque.
      Je pense que les conneries balancées sur internet il doit s’en tamponner le coquillard.
      @Esther – Vous avez raison, souhaitons que leur amour ne soit pas uniquement charnel pour résister au temps.
      Je pensais à la conversion de la mariée, mais c’est lui demander de rompre avec toute se famille, peut-être perdre son travail. Je crois que les arabes n’hésiteraient pas à la tuer, pour faire un exemple, si elle se convertissait.
      Ils n’ont pas choisi la facilité en se mariant ; le désir d’enfant ?
      Mazel Tov à tous les deux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *