toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Fermeture des bureaux de la délégation de l’OLP palestinienne à Washington


Fermeture des bureaux de la délégation de l’OLP palestinienne à Washington

Les employés de la mission diplomatique palestinienne à Washington ont déclaré mercredi, lors de leur dernier jour de travail, que la fermeture ordonnée par l’administration de Donald Trump ne les « réduirait pas au silence ».

« C’est une tentative de vous faire taire, c’est un acte de censure », a protesté Hakam Takash, un des diplomates de la représentation de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), sorte d’ambassade des autorités palestiniennes aux Etats-Unis. « Ceci n’est qu’un nouveau départ », a-t-il lancé lors d’une petite manifestation organisée devant les bureaux de la mission.

« Aujourd’hui, vous allez tous repartir en tant qu’ambassadeurs pour porter ce message, et vous allez montrer au monde que la voix des Palestiniens ne va pas être réduite au silence », a-t-il ajouté, avant de dévisser symboliquement la plaque de la représentation diplomatique de la façade du bâtiment où elle se trouvait.

Le gouvernement américain a annoncé en septembre la fermeture de cette mission, justifiant cette décision par l’absence de volonté des dirigeants palestiniens d’engager des négociations de paix avec Israël, et de refuser le dialogue avec l’administration Trump.

« L’OLP n’a pris aucune mesure pour permettre le début de négociations directes et significatives avec Israël », avait déclaré la porte-parole du département d’Etat américain Heather Nauert. Dans un communiqué, elle avait assuré que Washington avait permis jusqu’ici aux Palestiniens de garder leur mission diplomatique uniquement pour qu’ils s’engagent dans un effort de paix.

Les bureaux avaient officiellement fermé le 13 septembre, dernier jour de présence de l’ambassadeur Hossam Zomlot, mais les employés avaient un mois, jusqu’à ce mercredi, pour clôturer leurs dossiers.

« Malheureusement, cette administration américaine a démontré, par une succession de mesures hostiles, qu’elle préfère dicter sa loi plutôt que coopérer, contraindre plutôt que négocier », a déploré le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés dans un communiqué lu par une ex-diplomate de l’ambassade, réaffirmant que Washington ne pourrait jouer les médiateurs dans le conflit israélo-palestinien tant que sa politique ne changera pas.

La fermeture de la mission s’ajoute à une série de mesures américaines à l’encontre des Palestiniens depuis le gel des contacts diplomatiques provoqué par la reconnaissance par Donald Trump, le 6 décembre 2017, de Jérusalem comme capitale d’Israël.

(avec AFP)





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Fermeture des bureaux de la délégation de l’OLP palestinienne à Washington

    1. c.i.a.

      Une chose est certaine,Trump fait un sacré ménage, dans ce panier de crabes qu`est l`islam, au grand d`âme des soumis gauchistes et criminellement stupides!!!

    2. Serge

      Il y a eu un temps pour négocier mais hélas trop long et ce depuis 1948 aussi, il faut admettre que les palestiniens arabes sont qui occupent ce territoire a été bâti sur un immense MENSONGE c’est a dire CRÉER de toute pièce avec qui vous savez pour nuire aux USA. Maintenant on passe a une autre étape et la balle est dans le camp des arabes palestiniens avec leur charte dont le but ultime est la destruction d’Israël donc, il faut que ce soit clarifié et tant que cela n’est pas a l’ordre du jour plus question de négocier. C’est clair, net et précis..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *