toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Désinformation à France Info et France Culture : «Le racisme anti-Blancs n’existe pas, ça n’a pas de sens». Et vous qui le subissez qu’en pensez vous ? (Vidéo)


Désinformation à France Info et France Culture : «Le racisme anti-Blancs n’existe pas, ça n’a pas de sens». Et vous qui le subissez qu’en pensez vous ? (Vidéo)

La radio publique France Culture, avec France Info, s’est livré à un nouvel exercice de désinformation en prétendant que «le racisme anti-Blancs n’existe pas, ça n’a pas de sens»

Existe-t-il un racisme anti-Blancs ? Ce n’est pas l’opinion du sociologue Eric Fassin, invité des Idées claires le 10 octobre.

Est-ce qu’on a besoin d’appeler ça du racisme, quand bien même on me dirait « sale blanc » ?

L’émission, hebdomadaire co-produite par les médias publics France Info et France Culture, se donne pour mission de «lutter contre les désordres de l’information, des fake news aux idées reçues».

En matière de lutte contre les fake news et la désinformation, France Info et France Culture en sont les principaux vecteurs. Ce nouvel épisode l’illustre en prétendant que la racisme anti-blanc n’existe pas.

Ce 10 octobre, Les Idées claires se posaient donc la question : «Le racisme anti-Blancs existe-t-il ?» En introduction Eric Fassin, professeur de sociologie à l’université Paris-VIII y a répondu d’emblée : «Le racisme anti-Blancs n’existe pas, ça n’a aucun sens pour les sciences sociales.» Admettant qu’«on en parle beaucoup dans le débat public», le chercheur estime que la notion n’a rien de scientifique, tout en concédant qu’il y a des «insultes» et des «agressions». «Est-ce qu’on a besoin d’appeler ça du racisme, quand bien même on me dirait « sale blanc » ?», poursuit encore Eric Fassin affirmant que les sciences sociales étaient très attentives à ce que le discours d’«extrême droite» ne passe pas.

 

Comme le souligne le média public, la question du racisme anti-Blancs s’est réinvitée dans le débat à l’occasion du tollé suscité fin septembre par le clip du rappeur Nick Conrad. «Pendez les Blancs», y scandait, en musique, l’artiste, jusque-là pratiquement inconnu, encourageant également à «tuer les bébés blancs».

Une scientificité mise en question

Le raisonnement d’Eric Fassin, qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux, n’a pas échappé à la présidente du Rassemblement national (RN, ex-Front national) Marine Le Pen. «Cette désinformation vous est offerte par vos impôts», a-t-elle lâché le même jour sur Twitter.

/center>

«J’adore les théoristes qui, partant du principe que les sciences sociales n’envisagent pas le racisme anti-blanc, en déduisent l’inexistence d’un tel racisme, au lieu d’en déduire l’urgence de repenser les sciences sociales», a pour sa part remarqué le philosophe Raphaël Enthoven.

/center>

L’avocat Gilles-William Goldnadel, connu pour ses positions à droite, a noté : «Les sciences sociales n’ont rien de scientifique et tout d’idéologique.»

/center>

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Désinformation à France Info et France Culture : «Le racisme anti-Blancs n’existe pas, ça n’a pas de sens». Et vous qui le subissez qu’en pensez vous ? (Vidéo)

    1. Robert Davis

      Ce qui n’a pas de sens c’est de prétendre qu’une gifle à un nègre c’est du racisme et une gifle à un blanc ce n’est pas racisme: c’est de la discrimination en plus du racisme.

    2. esther

      Quand j’avais 13-14 ans, au collège, dans les années 70, il y avait un maghrébin et une africaine dans ma classe sur une trentaine d’élèves -aujourd’hui dans la même classe, il doit y en avoir quatre à cinq fois plus – et il leur arrivait de m’insulter de sale blanche : j’avais des cheveux châtains dorés et des yeux verts-noisette, j’étais malingre et timide, et je portais un prénom qui est autant donné par les juifs que par les chrétiens.
      Cette racaille ne savait pas que j’étais juive pied-noire et heureusement : ma mère m’avait interdit de le dire et je me gardais bien de le faire car j’avais bien compris le danger.

    3. esther

      Si le racisme anti-blanc (dire sale blanc ou sale blanche est raciste comme dire sale juif est antisémite et dire sale arabe est raciste) existait dans les années 70, il est évident qu’il existe encore plus aujourd’hui car le nombre de maghrébins et d’africains a été multiplié au moins par cinq en France. Mais les institutions judiciaires, politiques et sociétales françaises ne le reconnaissent pas : il y a quatre ans de cela, une jeune fille de 18 ans qui revenait d’un anniversaire en RER a été violée, sodomisée et torturée pendant quatre heures en Essonne par trois turcs et un marocain aux cris de « sale blanche » et de « sale française »; cette vermine a même précisé à la pauvre fille que si elle avait été musulmane, elle n’aurait pas été touchée et l’inJustice française n’a pas retenue le mobile raciste. Donc, JUSTICE = GESTAPO.

    4. esther

      … l’inJustice française n’a pas retenu le mobile raciste…
      Dans ma famille, c’est simple et acté, nous mettons un cordon sanitaire avec les arabo et les afro-musulmans même s’ils sont français, européens ou nord-américains : leurs parents ont importé leur mode de vie avec eux comme les mariages forcés et la polygamie, parfois ils ont importé des pratiques plus atroces encore comme l’excision, et les ont transmis à leurs enfants. Alors, nous ne fréquentons pas ce genre de personnes.

    5. c.i.a.

      Oui et une autre«  joyeuse coutume«  musulmane qui fait un tabac à Londre avec son maîre Khan,(Comme par hasard.)…l`acide au visage!!!

    6. Jonas Ben Amittaï

      Voilà qui me met en mémoire un événement; lors des découvertes des pyramides et de leurs momies, des douaniers anglais consultent leurs listes des produits qu’ils peuvent accepter au déchargement des navires. Momie? ça n’existe pas! Il est représenté une seconde liste avec, si je me souviens bien, de la morue… Le chargement a donc pu être dédouané.

    7. Bilou

      Montrez moi, des arabes qui embauchent un juif, un blanc. Jamais vu.
      Montrez moiun juif qui embauche des arabes, des noirs. Il y en a tout plein.
      Einthoven et Goldnadel ont bien raison, le bon sens, le vrai est caché par l’idéologie et la propagande.

    8. Robert Davis

      Le mensonge et la pr à la göbbels sont enracinés dans la gauche, on ne peut pas les changer il faut empêcher la gauche de gouverner.

    9. Jacques B.

      Abrutis, crétins et menteurs de journalistes de France Info et France Culture !

      Non non, ce ne sont pas des insultes, ce n’est pas du mépris, encore moins du racisme anti-Radio-France : c’est un compliment – à l’aune de la grille d’analyse des intéressés, attention hein.

      Non, décidément, ces gens-là méritent le mépris dont ils sont l’objet, et la colère qu’ils provoquent est légitime. Or comme on le dit, qui sème le vent récolte la tempête.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *