toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Steve Bannon à Rome : «Notre culture et notre civilisation nous ont été transmises depuis Athènes, Jérusalem et Rome à travers les siècles. Cela repose sur vos épaules.»


Steve Bannon à Rome : «Notre culture et notre civilisation nous ont été transmises depuis Athènes, Jérusalem et Rome à travers les siècles. Cela repose sur vos épaules.»

Invité du parti Fratelli d’Italia à Rome, l’ex-conseiller de Donald Trump et ancien patron du site conservateur Breitbart poursuit sa tournée du Vieux Continent. Son ambition : contribuer à la victoire des populistes de droite aux européennes.

«Si je suis venu ici aujourd’hui, c’est pour vous dire que tout est inextricablement lié. Le Brexit, Trump, les élections de mars 2018 en Italie font partie d’un tout», a lancé Steve Bannon le soir du 22 septembre à Rome, en référence à des élections généralement décrites par la presse comme une victoire du populisme. L’ancien conseiller de Donald Trump était l’invité d’honneur de la kermesse annuelle du parti souverainiste Fratelli d’Italia, deux semaines après avoir rencontré Matteo Salvini, leader du parti anti-immigration La Ligue et homme fort du gouvernement italien.

N’oubliez pas une chose : le parti de Davos vous déteste, vous et ce que vous représentez

«N’oubliez pas une chose : le parti de Davos vous déteste, vous et ce que vous représentez», a notamment déclaré l’Américain à son auditoire italien, déclarant qu’un «parti de Davos» signifierait «la fin de l’espèce humaine», selon des propos rapportés par Le Monde. Il a également prôné «un rejet total de ce que les élites ont imposé à la civilisation occidentale», et confié aux militants de Fratelli d’Italia : «Notre culture et notre civilisation nous ont été transmises depuis Athènes, Jérusalem et Rome à travers les siècles. Cela repose sur vos épaules.»

Selon le quotidien, en outre, Steve Bannon a fait l’éloge du chef d’Etat russe Vladimir Poutine, l’ex-proche du président américain assurant que ses adversaires «le détest[aient] plus qu’ils ne détestaient l’URSS».

La croisade européenne de Steve Bannon

Ex-patron du site d’information pro-Trump Breitbart, Steve Bannon mène depuis plusieurs mois une campagne anti-Union européenne qui l’a conduit dans plusieurs capitales, où il a systématiquement fustigé les élites, la bureaucratie et les médias traditionnels.

L’ambition de l’ex-stratège de Donald Trump est de contribuer à une victoite populiste de droite à travers le continent, aux élections du Parlement européen en mai 2019. Pour cela, il a annoncé cet été le lancement d’une fondation, baptisée «Le Mouvement», destinée à organiser les différentes formations de droite radicale et favoriser l’élection d’un groupe d’eurodéputés suffisamment fort pour bloquer l’action des forces traditionnelles.

On installera des centres de crise, tout ce qui est nécessaire pour gagner des élections

«Avec « Le Mouvement », et mes partenaires en Belgique [où sera installé son QG], nous allons construire un groupe et lorsque le président Trump aura battu le parti démocrate aux élections [de mi-mandat] en novembre, je passerai 80% de mon temps en Europe en vue des élections européennes», a-t-il annoncé. «Et si vous jugez que je peux vous faire gagner, alors je vous proposerai des sondages, des données analytiques… On installera des centres de crise, tout ce qui est nécessaire pour gagner des élections», a-t-il assuré.

Au cours de sa tournée européenne, Steve Bannon a noué des contacts avec les principaux leaders nationalistes : Matteo Salvini en Italie, Marine Le Pen en France, le champion du Brexit Nigel Farage au Royaume-Uni ou encore le Premier ministre hongrois Viktor Orban.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Steve Bannon à Rome : «Notre culture et notre civilisation nous ont été transmises depuis Athènes, Jérusalem et Rome à travers les siècles. Cela repose sur vos épaules.»

    1. habibi

      Tu te trompes Bannon.
      Ce sont les racines celtiques, germano-scandinaves et slaves des peuples d’Europe marquent le plus profondément encore aujourd’hui les mentalités et caractères de la population européenne. Les influences romaine, grecque, et méditerranéennes sont plus périphériques.

    2. Charles

      Habibi, concernant le caractère des personnes, pourquoi pas mais c’est discutable, vous connaissez des anciens celtes d’époque ?
      Sur le plan culturel, ces trois racines judéo-greco-romaines sont prépondérantes.
      1. prépodérance de l’influence latine, y compris dans l’anglais.
      2. prépondérance de la religion chrétienne (sur celles des druides…).
      3. influence grecque dans l’art, la philosophie et les sciences.

    3. Habibi

      Je peux peu face à l’inculture individuelle.
      Quand aux celtes et germano-scandinaves d’Europe, vous en voyez tous les jours dans la population indigène européenne dans les rues de France et d’une grande partie de l’Europe occidentale; simplement vos yeux, conditionnés, ne savent pas les voir.
      Amusez vous : regardez la numismatique gauloise or et argent et ses « visages »;
      ce sont ceux de vos concitoyens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *