toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour la militante Rokhaya Diallo, le « racisme anti-blanc » n’existe pas, « c’est déplacé et problématique d’en parler »


Pour la militante Rokhaya Diallo, le « racisme anti-blanc » n’existe pas, « c’est déplacé et problématique d’en parler »


Quelques réactions :





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Pour la militante Rokhaya Diallo, le « racisme anti-blanc » n’existe pas, « c’est déplacé et problématique d’en parler »

    1. martinette

      Si la Diallo était blanche elle aurait un tout autre discours.
      Apparemment des siècles de persécution injustifiés envers la race noire ont créé ces mutants anti-blancs dont la Diallo en est le chef de file.

    2. esther

      CA SUFFIT. Blanche et juive et fière d’être et blanche, et juive et même à mon âge, je suis capable de démonter le petit arabe ou la petite noire qui me cherche des misères : il n’y aura jamais de justice puisque le racisme anti-blanc n’existe pas, alors nous allons l’exercer à coups de battes de baseball hors des tribunaux qui nient aux blancs le droit de victimes. Quand les blancs non-juifs auront compris cela comme les Juifs et Israël, ils seront vainqueurs

    3. Sam O'Var

      L’attitude des gens comme Diallo et la logique qui la sous-tend, ont toujours été d’un simplisme enfantin:
      * les Non-Blancs ont toujours été opprimés par le suprématisme blanc, donc même s’ils sont racistes envers les Blancs, leur attitude se justifie au vu de l’Histoire.
      * le racisme des Blancs n’est pas circonstanciel, mais systémique, Les Blancs sont racistes par essence.

      L’attitude quérulente de Diallo relève de la psychiatrie. Elle inspire presque la pitié.
      _________________

      J’ai hâte de savoir ce qui se passera quand les fermiers blancs sud-africains traîneront devant le TPI à La Haye leur gouvernement qui veut les déposséder de leurs terres sans les dédommager.
      L’issue de cet événement sera un vrai marqueur dans l’histoire des civilisations.

    4. Sam O'Var

      Pourquoi cela serait-il « déplacé » d’en parler? Diallo serait-elle par hasard une vierge effarouchée ayant remplacé les principes de vraie morale par une pure moraline de vieille bigote, faiblarde et sans substance?

      En fait, Diallo craint que si l’on parlait sérieusement du racisme anti-Blancs, ou albophobie*, de façon rationnelle, avec des arguments dûment étayés, tout l’échafaudage idéologique qu’elle s’est forgée au cours de sa « carrière » de militante tomberait comme un château de cartes. Pas très courageuse, la guerrière, et pas très sûre d’elle-même!

      * albophobie < lat. albus = blanc. Sur le modèle de "négrophobie", un mot qu'affectionnent certains activistes de la cause noire.

    5. Moka

      Arabo musulman?Afro musulman aussi pour être plus précis bien que certains afro chretiens ne valent pas mieux qu’ eux ,et je sais de quoi je parle.

    6. Robert Davis

      Ce qui n’existe pas c’est la cervelle dans les têtes noires ni le moindre soupçon d’honnêteté. Les propos de cette horrible négresse signifie que les blancs n’ont pas le droit de se défendre. Oust en afouique la racaille!

    7. Boissonneault

      c’est faux lorsqu’elle dit que jamais personne a insulter les blancs avec a caractères raciste … je me souvient d’une folle muzz anti-blanc que pour elle tout les blancs sont des sous-chien

    8. Moka

      Robert Davis entièrement d accord avec vous ,aucun examen de conscience si ce n est que la pleurniche .Qu elle retourne en Afrique ,noire frustrée qui cache une haine viscéral envers les blancs qui doivent payer pour les crimes du passé de la colinasation selon cette pauvre femme .

    9. Robert Davis

      Moka : si le colonialisme n’avait pas existé au..18èS. il aurait fallu l’inventer car elle a bénéficié plutôt qu’autre chose aux noirs. D’ailleurs il existe toujours chez les arabes, pourquoi ne va-t-elle pas aux Emirats? si le racisme anti blanc n’existait elle ne serait même pas là…mais c’est problématique d’en parler ça oui! Alors parlons en.

    10. Cyrano

      Dans mon jeune temps nous avions dans notre compagnie un délégué syndical guadeloupéen de couleur, je précise car ce type était raciste anti-blanc, antisémite, et pour ajouter en qualité ne pouvait supporter ses frère martiniquais ou guyanais qu’il trouvait trop blancs dans leurs camaraderies avec nous les continentaux. Si vous ne trouvez pas son pesant de cacahuètes avec un con pareil alors plus rien d’étonnant avec la bourrique ci-dessus.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *