toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron voudrait spolier les Français de l’héritage de leurs parents


Macron voudrait spolier les Français de l’héritage de leurs parents

La majorité LREM s’apprête à lancer une réflexion sur les droits de succession qualifiée, pour faire moderne et dans le vent, de « sans tabous ». Le gouvernement chercherait, paraît-il, à corriger les inégalités dues à la naissance mais, bien entendu, ce n’est qu’un slogan creux et mensonger. Il cherche, en fait, à augmenter les impôts.

À gauche, les projets de réformes abondent. On ira bien jusqu’à trouver quelques très rares défenseurs de la suppression de tout héritage familial. L’État récupérerait tout à la mort d’une personne pour constituer un fonds qui permettrait de distribuer à chaque nouveau majeur un pécule. Cela a un nom : le communisme ! LREM n’ira sans doute pas aussi loin, mais on peut craindre le pire pour les classes moyennes. Le pouvoir, pour endormir les contribuables, promet que cette réforme se fera à montant constant : selon lui, certains perdront et d’autres gagneront mais, globalement, les droits de succession ne seront pas alourdis. Mais pour avoir entendu cette petite musique mensongère et exaspérante d’hypocrisie sur l’augmentation de la CSG et celle des taxes sur l’énergie, nous pouvons être certains qu’en réalité, bien peu gagneront et beaucoup perdront.

Or, les frais de succession ont été alourdis par M. Hollande : les héritiers en ligne directe sont taxés à 20 % entre 30.000 et 500.000 euros et à 45 % au-dessus de 1.850.000 euros, après un abattement de 100.000 euros par héritier. Si ceux dont le patrimoine est faible sont épargnés (et c’est tant mieux !), les classes moyennes sont lourdement impactées. L’enfant unique d’un cadre moyen qui possède un bien valant 400.000 euros paiera, en moyenne, 60.000 euros ! Alors que le défunt se sera privé, sa vie durant, pour léguer un petit quelque chose à son fils ou sa fille, l’État s’engraissera sans honte à sa mort.

Les plus aisés étant déjà lourdement taxés à 45 %, le pouvoir n’ira pas plus loin car le prélèvement deviendrait confiscatoire et serait, de ce fait, inconstitutionnel. En outre, les « riches » savent comment contourner les lois sur l’héritage. Regardez Johnny Hallyday : il suffit de résider quelque temps aux États-Unis, de créer un trust où on place ses biens et le tour est joué. Les frais de succession seront, alors, très bas. En outre, il serait incohérent, de la part de M. Macron, d’alourdir les frais de succession pour les très riches après avoir supprimé, pour eux, uniquement l’impôt sur la fortune. Le Président voulait que « les premiers de cordée » reviennent en France. Ils continueront à préférer les pays étrangers si, après leur mort, une part trop grosse de leur fortune va dans les caisses de l’État français ; ils seront donc épargnés par la nouvelle législation.

Le pouvoir visera uniquement les classes moyennes, ceux qui ne peuvent pas « délocaliser » leurs biens et échapper au fisc. Que va-t-il faire ? Abaisser à 50.000 euros l’abattement pour chaque héritier ? Augmenter le taux qui s’applique après 30.000 euros à 20 % à 30, 40 ou 50 %. Peut-être. Mais, en outre, il est possible que le gouvernement s’attaque aux assurances-vie car les frais de succession sur ces contrats sont faibles. Déjà, les sommes versées après 70 ans sont réintégrées dans la succession après un abattement de 30.500 euros par héritier. Pourquoi ne pas abaisser cette limite d’âge de 70 ans à 60 ans ? Voire à 40 ans ? Mais d’autres biais sont possibles et l’imagination fiscale est sans limite.

Emmanuel Macron semble haïr les classes moyennes et vouloir leur extorquer le plus d’argent possible. Il utilisera, pour cela, les frais de succession en épargnant les plus riches. Cette confiscation, qui ne dira pas son nom, sera sans doute approuvée par la majorité des Français, car 60 % d’entre eux ont un patrimoine inférieur à 200.000 euros (et c’est bien dommage !).

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Macron voudrait spolier les Français de l’héritage de leurs parents

    1. Salmon

      Il n y a pas que lui
      Ça a commencé avec le consulat de GB ET 1 VOISIN
      NITARD ENSUITE AVEC LE PSY MON EX
      ET FINIR MACRON

    2. esther

      Castaner a parlé d’inégalité de naissance, qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre comme âneries comme si tous ceux qui donnaient un bien à leurs enfants étaient riches depuis des générations ?
      J’ai travaillé dur et le père de ma fille aussi, bon parent mais compagnon habité par l’esprit de fuite et d’exil comme moi, et avons économisé pour pouvoir payer des études à notre fille unique et lui laisser une maison; nous venons tous les deux de milieu pauvre pour moi et de milieu ouvrier pour lui, et là, il faudrait payer d’énormes frais de succession lorsque nous léguerons cette maison à notre fille.
      Nous n’avons jamais rien eu de l’Etat, même pas un seul euro et toutes ces personnes qui profitent des aides sociales depuis trois générations, voir quatre, et qui ont coûté aux contribuables français bien plus qu’une maison, continuent à racketter l’Eta français qui se laisse faire avec bonheur, pendant que les français qui ont économisé, euro par euro, pour transmettre un petit bout de terre et une poignée d’euros à leurs enfants vont devoir payer plus. Cela m’enrage.

    3. esther

      …à racketter l’Etat français…
      Après les « souffrances » liées au racisme, à l’islamophobie et à la colonisation (l’alpha et l’oméga de Macron alors que le FLN, couleur rouge coco, a plus torturé, violé et tué que l’armée française en Algérie), voilà de la part de ce débile de Castaner une autre catégorie de français qui souffriraient à cause d’une inégalité de naissance. Les héritiers, les blancs, les juifs, les chrétiens, les pieds-noirs, rasez les murs, crachez au bassinet vos quelques euros, l’Etat français vous le commande pour que les descendants des anciens colonisés s’achètent les derniers portables.

    4. esther

      Oui, Salmon, le travail de toute une vie de labeur pour beaucoup de français de classes moyennes. Et Castaner et Macron veulent jusqu’à nous enlever le bonheur de transmettre ce petit héritage à nos enfants. Les retraités sont maltraités par ce gouvernement et ce Président : jamais un autre Président n’était allé aussi loin dans le racket des personnes âgées.

    5. alauda

      Les inégalités de naissance…
      .
      Mon seul luxe quand j’étais gosse, au collège, c’était le livre de poche à cinq francs. Le premier film que j’ai vu au cinéma, je passais mon bac.

      La musique : choriste dans l’église de mon village.
      La grande musique : ma copine qui me jouait la Marche turque dans la salle de musique dont elle avait la clef. Puis, un jour, chez elle, elle m’a fait écouter La messe mozartienne du Requiem en ré mineur Mozart aux sombres accents. Du prof de musique aux abonnés décalés, je ne me souviens que d’une cucuterie qu’il nous a fait chanter : « Wight Is Wight ». Sans parler du pipeau et du solfège que j’ai refusé d’apprendre.

      J’ai constitué ma bibliothèque personnelle sur des décennies. J’en ai donné, j’en ai prêté, j’en ai perdu, j’en ai jeté parfois, parfois aussi on m’en a piqué. Mais je me la suis faite.

      Même quand je n’avais pas d’argent, les livres passaient avant le reste.
      Ils grimpent dans les escaliers, ils sont lourds à porter. Mais ils sont là pour ma retraite. S’il faut que je les déménage une fois de plus, j’irai poser mes pénates ailleurs, loin du cimetière de mes ancêtres, et d’une maison minuscule où je vis chichement depuis 20 ans, sans pouvoir y finir les travaux, faute de pouvoir bouger et par manque de temps.

      Il me restera peut-être une dizaine d’années pour réaliser mes rêves de gosse avec mes livres et mon appareil photo. Pour cela, j’ai besoin de paix.

    6. LeClairvoyant

      Les Maisons de Retraite rackettent les familles et les vieux
      Ce soir je viens de voir sur Frane 2, comme on rackette les familles qui mettant leurs parents dans des maisons de retraite. Il leurs font payer entre 3000 et 3300 euros par mois, (mais ces maisons de retraite qui font des grands profits), manquent de personnel, les soins sont de mauvaise qualité, les couches sont servies en-dessous des besoins, les repas (4 par jour) 4,29 euros pour les 4 repas, Nos retraites et nos biens sont engloutis en quelques années par un seul parent en maison de retraite, et s’il y a les deux, sont leurs enfants que ne peuvent plus se loger ni se nourrir. En plus ces maisons de retraite engloutissent les aides sociales de l’état et des régions. C’est un scandale, car ici il y a une maltraitance 10 pire que la maltraitance des animaux, que les médias ne dénonçant pas et très peu personnes osent affronter un système qui exploite la détraisse des familles et des personnes malades, affaiblies ou grabataires. Il y a des établissements pénitentiaires ou les délinquants sont pris en charge par l’état à 100%, Quel délit ont commit nos vieux pour être traités pire que des délinquants ?

    7. alain

      tous des menteurs , ils promettent monts et merveilles et quand ils ont la place de president ils nous chient dessus , que des truands depuis toujours , ils leurs faudrait des bons coups de pied au cul.. …

    8. LTC

      Le gouvernement français doit être détruit rapidement !! Cela fait des décennies si ce n’est plus qu’il ne remplit pas son rôle de représentant du peuple, ni ne le protège ou ne veille à ses intérêts. Au lieu de cela nous avons des profiteurs qui s’engraissent et chauffent des chaises dorées en imaginant de nouvelles taxes pour ponctionner ceux qui travaillent. Cette mafia a assez durée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *