toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Londres: des affiches « Israël est une entreprise raciste » placardée sur des abribus


Londres: des affiches « Israël est une entreprise raciste » placardée sur des abribus

A Londres jeudi matin, les habitants ont eu la surprise de découvrir des affiches placardées sur des abribus qui mentionnaient qu' »Israël est une entreprise raciste », en signe de protestation contre l’adoption par le parti travailliste britannique d’une définition internationalement reconnue de l’antisémitisme.

Les affiches, aperçues aux arrêts de Westminster, d’Elephant and Castle, de Bloomsbury et de Waterloo Bridge, auraient été installées par l’ONG London Palestine Action, qui a également publié des photos sur ses comptes Twitter et Facebook, ainsi que de nombreux messages détaillant les raisons pour lesquelles « Israël est un Etat raciste ».

Le slogan est en réalité un des 11 exemples qui établissent les comportements considérés comme discriminatoires dans la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour le souvenir de l’Holocauste.

Les responsables des transports londoniens ont condamné ces actes de « vandalisme », affirmant qu’aucune autorisation n’avait été délivrée pour une telle publication. La police a quant à elle assuré que les affiches seraient immédiatement retirées et qu’une enquête était en cours.

Mi-juillet, le Comité exécutif national (NEC), l’organe dirigeant du parti travailliste britannique avait adopté la définition de l’antisémitisme élaborée par l’Alliance internationale pour le souvenir de l’Holocauste (IHRA), mais avait rejeté quatre exemples des onze qui accompagnent cette définition.

« Le NEC a adopté aujourd’hui tous les exemples de l’antisémitisme, qui s’ajoutent à la définition de l’IHRA », avait annoncé un porte-parole du Labour.

Parmi ces exemples de comportements jugés antisémites par l’IHRA, et désormais partagés par le Parti travailliste, figurent le fait « d’accuser un citoyen juif d’être plus loyal à Israël qu’a son pays », de « nier au peuple juif son droit à l’autodétermination » ou encore « d’établir des comparaisons entre la politique israélienne contemporaine et celle des Nazis ».

En outre, la police londonienne a commencé mardi à enquêter sur des allégations d’antisémitisme pesant sur le Parti travailliste de Jeremy Corbyn afin de déterminer si le Labour est passible d’être poursuivi pour « crime haineux ».





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Londres: des affiches « Israël est une entreprise raciste » placardée sur des abribus

    1. martinette

      Les anglais peuple antisémite jusqu’à la moelle ne peuvent regarder la poutre dans leur œil au lieu du cheveu dans celui d’un autre.
      N’oublions pas : un synonyme d’antisémite est anglais.
      Des salles pleines de livres pour se souvenir de l’antisémitisme comme étendard fier de l’Angleterre.et ce depuis la nuit de s temps (Roi Arthur et j’en passe)..
      Alors , anglais vous qui êtes antisémites et qui le resteront vous n’existerez plus pour nous le peuple juif comme feu les romains ou grecques ne le sont plus.
      Entre temps, anglais GO TO HELL !!!

    2. yossef NAIM

      les affiches ont l’ir d’etre à l’intérieur du panneau, donc si c’est le cas ce n’est pas du vandalisme et il y a donc des complicités parmi les employés de Decaux.

    3. Sam O'Var

      28 avril 2018, sur RTUK, dans l’émission « Sputnik orbiting the world with George Galloway »:

      Nedka Babliku, se présentant comme journaliste indépendante spécialiste du Moyen-Orient, déverse à flots sa haine d’Israël qu’elle considère non comme une démocratie, mais un Etat policier. Pour elle, ISRAEL NE DEVRAIT PAS ETRE RECONNU. A ses yeux, « ce n’est pas une démocratie ».
      Sous le regard approbateur de George Galloway, responsable de l’émission, ses propos passent comme une lettre à la poste.

    4. Cyrano

      Hé oui découvrir que les anglais sont antisémites c’est découvrir l’eau tiède.
      Evidemment ceux qui ont vécu parmi eux le savent. A voir de plus près ils ne sont pas les seuls en Europe…

    5. alauda

      Des affiches en plein air seraient froissées par la colle, au moins par endroits. Le fond est trop lisse pour qu’elle soit dessous.

    6. Sam O'Var

      Si la journaliste que j’ai citée dans mon commnentaire du 9/9/12h30 profère qu’Israël ne devrait pas être reconnu, on pourrait fort légitimement lui poser la question:
      – Et le Kosovo, pourquoi devrait-il être reconnu?
      Car s’il est un « pays » qui n’aurait jamais dû être reconnu, c’est bel et bien le Kosovo.
      Il a été volé aux Serbes orthodoxes avec la bénédiction de l’OTAN, de l’UE et des USA. C’est un Etat totalement artificiel dont l’économie repose sur les gains économiques induits par la grande base militaire états-unienne de Bondsteel, le trafic d’armes, d’organes, de stupéfiants, la Traite des Blanches (la mafia kosovare-albanaise sévit jusque dans les bas-fonds de Londonistan), et autres joyaux économiques. Peut-on appeler cela un pays, un Etat-nation? Bien sûr que non. Le Kosovo n’est rien de plus qu’une entité mohamétane implantée en pleine Europe avec l’assentiment des pouvoirs poliques et militaires susnommés. Je vous laisse imaginer dans quel but.

      Quand on pense que durant la guerre des Balkans où tout cet immonde marchandage a eu lieu, l’inénarrable Tony Blair a clamé qu’il fallait bien défendre les musulmans, sous-entendu contre l’islamophobie qui sévirait en Europe et chez ces méchants Serbes!

      Alors, la prochaine fois que quelqu’un vous interpellera sur la légitimité de l' »entité sioniste »* qu’est Israël, faites-lui comprendra calmement, mais fermement, qu’Israël jouit d’une pleine légitimité alors que l’entité mahométane du Kosovo, par exemple, n’en a strictement aucune.

      *on peut aisément reconnaître un dénigreur d’Israël au fait qu’il parlera d’entité sioniste, ou qu’il se sentira obligé d’accoler ce terme au nom d’Israël, comme si prononcer le mot Israël tout court allait lui écorcher la langue.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *