toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Etats-Unis promettent à Damas une réponse «plus forte» en cas d’attaque chimique


Les Etats-Unis promettent à Damas une réponse «plus forte» en cas d’attaque chimique

Avertissant Damas des effets d’une éventuelle attaque chimique, le conseiller à la sécurité de Donald Trump a déclaré que Washington était prêt à frapper plus fort que les dernières fois. Selon John Bolton, Paris et Londres sont sur la même ligne.

Dans l’attente d’une offensive de l’armée syrienne pour reprendre Idleb, dernier grand bastion djihadiste en Syrie, les déclarations des dirigeants occidentaux se multiplient. Ce 10 septembre, John Bolton, conseiller à la Sécurité nationale du président américain Donald Trump, a montré les muscles. «Nous avons fait passer le message ces derniers jours qu’en cas de troisième attaque avec des armes chimiques, la réponse serait bien plus forte», a-t-il déclaré, selon l’agence Reuters.

Nous avons consulté les Britanniques et les Français

John Bolton accuse ainsi Damas d’avoir utilisé des armes chimiques à Khan Cheikhoun (dans la province d’Idleb) en avril 2017 et dans l’enclave de la Ghouta, proche de Damas, un an plus tard. Pour chacun des deux cas, les Etats-Unis ont frappé la Syrie. «Je peux dire que nous avons consulté les Britanniques et les Français, qui nous ont rejoint dans la deuxième frappe [d’avril 2018]», a-t-il détaillé avant d’ajouter : «Ils ont aussi convenus qu’une nouvelle utilisation d’armes chimiques aurait pour résultat une réponse plus forte.»

Le 22 août dernier, le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis avaient déjà lancé un avertissement à Damas, l’accusant encore d’une «possible utilisation d’armes chimiques». Par la suite, le 4 septembre, Washington avait mis en garde le président syrien Bachar el-Assad contre toute attaque «imprudente» dans la province d’Idleb. Deux jours plus tard, l’état-major français avait averti que l’armée française se tenait prête à frapper l’armée régulière syrienne.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *