toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

France: la cause palestinienne est perçue de plus en plus négativement sur les réseaux sociaux #palestine


France: la cause palestinienne est perçue de plus en plus négativement sur les réseaux sociaux #palestine

Si la cause palestinienne est soutenue par le pouvoir et les médias, auprès de la population française, le sentiment est fortement négatif. Seuls 5 % des informations sur la Palestine intéressent les lecteurs contre 17 % qui votent sciemment contre.

La FRANCE sous influence

Le site talkwalker analyse en continu les réseaux sociaux et les interactions autour de thèmes précis.
Ici un rapport twitter / instagram sur le mot #palestine en France et le nombre d’auteurs. Cela permet de réaliser que la cause palestinienne sur les réseaux sociaux n’est animée que par 8400 personnes sur l’ensemble du territoire. Autant dire une goutte d’eau dans l’océan des tweets français. La force de la cause palestinienne réside en son soutien acharné par les différents gouvernements français, mariés au monde arabe.

Ce premier rapport révèle que la Palestine est perçue comme une cause négative pour de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux.

MONDE : Une popularité sectaire

C’est sur le site hashtagify.me que l’on peut découvrir les influenceurs de la cause palestinienne.
Essentiellement de faux profils stratégiques, utilisant des photos de profils de juifs ultra-ortodoxes pour animer un flux à tendance islamo-nazie. Le fameux Aleph Jacquot, star des pro-palestiniens, faux profil, est retweeté régulièrement. Il sert évidemment de « caution juive » à une haine brute d’Israel.
On constate que la Palestine ne vit que d’alertes et de Breaking News alarmantes. Les auteurs des tweets maintiennent un état d’urgence disproportionné en comparaison aux dégâts réels sur le terrain.

UNE PROPAGANDE ESSENTIELLEMENT EN ANGLAIS et en ARABE

La langue la plus utilisée sur les réseaux sociaux est l’anglais, puis vient en seconde place l’arabe, le français est la troisième langue de propagande.

La cause palestinienne est une cause essentiellement racialiste qui malgré les efforts n’emportent que très peu de non musulmans / arabisants. Elle est menée par quelques influenceurs responsables en partie des dégâts générés lors d’émeutes.
Aux vues des statistiques ci-dessus, la cause palestinienne ne serait pas si médiatisée sans le soutien des médias officiels, derrière lesquels se placent les Etats et d’immenses intérêts financiers.

Article exclusif d’europe-israel.org  analyse des réseaux sociaux 

 





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “France: la cause palestinienne est perçue de plus en plus négativement sur les réseaux sociaux #palestine

    1. esther

      Ce qui nous prouve que la classe politico-médiatique est complètement déconnectée du terrain, du peuple, des français.
      Je vais prendre un autre exemple que les falestiniens : la politique américaine. Les journalistes gavent les français matin, midi, soir, au goûter, à la tisane du coucher, des USA, de Trump, des élections américaines, des incendies en Californie, comme ils le font pour chaque incident à Gaza et en Cisjordanie dans le conflit israëlo-arabe. Mais les français s’en foutent, s’en foutent et s’en re-foutent : ils ne savent déjà pas placer les Etats américains et Gaza sur la carte, alors, vous parlez, les infos qui concernent ces endroits, ils s’en tapent le coquillard; eux, ce qu’ils veulent savoir, c’est le taux de chômage et le pouvoir d’achat dans leur pays, les catastrophes, les attentats qui arrivent EN FRANCE et…. la météo; certains s’intéressent un peu à ce qu’il se passe en Europe et puis, c’est tout.

      Pourquoi moi, je m’intéresse à Israël et aux EU ? Parce que je suis juive pro-israëlienne à 200 % et parce qu’aux EU, j’ai des êtres chers plus qu’aimés sinon, je serai comme les autres français, je m’en foutrais royalement mais alors royalement. Or, les juifs français pro-israëliens ne sont qu’une poignée en France (0.5 %) et avec des histoires d’amours américaines encore moins.
      La très très grande majorité des gens ne s’intéressent pas à un pays, fût-il le plus puissant, s’ils n’ont pas de liens affectifs avec ce pays mais, allez faire comprendre cette évidence toute bête à des journaleux enfermés dans leurs pensées étriquées qu’ils en deviennent sectaires : ils sont dans leur monde, ils croient détenir la vérité de toute chose, comme Dieu, ils sont persuadés d’être écoutés de tous mais ils se trompent comme dans les sectes mais ils sont tellement endoctrinés qu’ils ne le savent même pas : ce sont des misérables comme les adeptes des Enfants de Dieu, des Témoins de Jehovah, des Davidiens, etc…..

    2. léopold

      @ Esther,
      Je pense que vous exagérez lorsque vous prétendez:
       » Or, les juifs français pro israéliens ne sont qu’une poignée en France (0.5 %) et avec des histoires d’amours américaines encore moins ».

      Je pense, au contraire, qu’ils sont majoritaires à soutenir Israel, même si une certaine fange, surtout journalistique, ne manifeste aucune empathie pour Israel.

    3. esther

      Je suis tout à fait d’accord avec vous, Léopold mais je me suis peut-être mal exprimée : il y a environ 400000 juifs français, soit 0.6 % des 67 millions de français et sur ces 0.6 %, il y a 0.5 % de juifs qui sont pro-israëliens soit 5 sur 6; le 1 sur 6 qui restent se disent objectifs sur le conflit israëlo-arabe ou sont anti-israëliens et beaucoup, il est vrai, parmi les journalistes comme Askolovitch pour n’en citer qu’un.
      En ce qui concerne les EU, il est évident qu’avec plus de 6 millions de juifs américains sur 14 millions de Juifs au niveau mondial, soit plus de 40 % de la population mondiale juive, il y a un nombre conséquent de juifs de la diaspora et d’Israël qui ont des liens affectifs avec les USA et puis, c’est le seul pays qui, depuis un demi-siècle, soutient Israël même quand ce sont les Démocrates qui sont au pouvoir, hormis Obama qui a totalement désavoué Israël en décembre 2016 en votant une résolution de l’ONU contre l’Etat Juif avec les autres chacals onusiens.

      PS : Il n’y a plus 500000 juifs en France comme nous le chantent les journaleux car depuis les années 2000, près de 50000 juifs français ont rejoint Israël et autant l’Amérique du Nord (USA et Canada) et la GB : là, je ne sais pas s’ils ont eu raison avec l’antisémite Corbyn.

    4. esther

      Mais ce n’est pas les 1.9 % de juifs américains (6 millions des 330 millions d’américains) comme beaucoup le croient à tort ou font semblant de le croire à tort dont les théoriciens du complot, qui font la politique pro-israëlienne des USA car ils seraient bien trop peu nombreux mais les 20 à 25 % de chrétiens sionistes dont une bonne partie sont évangélistes.

    5. Esther

      Je suis d’ accord avec esther ce sont les media avec des gens autour du pouvoir qui offrent une image biaisee du conflit ; utilisant le pouvoir des media pour faire croire a un support inexistant pour Les arabs dans les pays de l Occident.

    6. andre

      On peut voir aussi, en France comme aux Etats-Unis, une tres nette sympathie pour les causes palestiniennes et arabes dans les universites et plus generalement chez les « jeunes » (non, l’ensemble: pas seulement ceux des banlieues). Peut-etre (sans doute) les jeunes arabes sont-ils souvent plus joyeux, plus « copains » que les jeunes juifs: voir l’affection que le president Macron semble avoir pour nombre d’eux en particulier, et pour eux en general (cf. son discours electoral de Marseille). Enfin, ne pas oublier que cette sympathie pour les Arabes augmente dans les universites avec leur proportion: c’est le contraire, bien sur, pour ce qui concerne leur presence dans le pays en general (les premiers ne sont nullement un modele de la facon dont il ne faut pas se comporter).

    7. Robert Davis

      Il est vraiment temps que le monde se rende compte que la « cause palestinienne » est une MYSTIFICATION et que les faux palestiniens génocideurs puisque c’est eux qui ont incité le fou Hitler à génocider les juifs et par conséquent ils sont aussi responsables de la Shoah que Hitler est une très très mauvaise cause que seules des crapules patentées comme les socialistes-nazis peuvent soutenir.Ces socialites sont des menteurs, cupides, voleurs et ne s’intéressent qu’au magot de l’Etat et les avantages en matière de corruption qu’ils peuvent en tirer. micron dégage.

    8. Robert Davis

      André : je pense que cette sympathie(?) de certains jeunes pour les arabes vient de facteurs économiques surtout aux USA où les études universitaires coûtent très cher : 1. L’espoir de recevoir des subsides des pays arabes pour leurs études 2. La proximité des jeunes arabes pauvres comme eux 3. L’ignorance des causes du conflit arabo-Israelien et le faible jugement des jeunes en général 4. La peur d’être pris à partie par les arabes agressifs. 5. La répétitions des mensonges des médias qui lavent leurs faibles cerveaux. Je ne sais lequel de ces facteurs est le plus important la cupidité, l’ignorance ou les mensonges des médias ces 2 derniers éléments étant liés.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *