toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Enseignement de l’arabe à l’école : « On nous prépare le début d’une islamisation de la France » dénonce Dupont-Aignan


Enseignement de l’arabe à l’école : « On nous prépare le début d’une islamisation de la France » dénonce Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan a estimé, lui, que cet enseignement de l’arabe se ferait au détriment de la langue française. « Je trouve ça très malsain », a déclaré Nicolas Dupont-Aignan au micro de France inter.

Pour lui, cet enseignement d’une langue vivante, qualifiée de « très grande langue littéraire » par Jean-Michel Blanquer, serait synonyme d’« islamisation de la France » et d’« arabisation ».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Enseignement de l’arabe à l’école : « On nous prépare le début d’une islamisation de la France » dénonce Dupont-Aignan

    1. Sam O'Var

      En France, d’innombrables employeurs se plaignent que plein de lettres de demande d’emploi regorgent de fautes de grammaire, d’orthographe, etc, et ce gouvernement imbécile et totalement à côté de la plaque veut donner une place de choix à l’enseignement de l’arabe!!!!!!!!

      Quant au niveau de vocabulaire de certains journalistes, c’est carrément lamentable. Il y a quelques jours à peine, sur Europe1 (il faut bien écouter ce que dit l’ennemi pour savoir ce qu’il manigance!) , il était question du numeros clausus pour les étudiants en médecine. Un des présentateurs avouait qu’il ne comprenait pas ce mot parce que, dit-il, « Je ne parle pas le latin ». Cela ne l’empêche pas, lui et ses collègues, de prononcer à tout bout de champ des anglicismes comme « coach » (prononcé cotch) totalement inutiles et quasiment toujours mal prononcés. On en rirait presque si cela n’était pas gravissime, oui, je dis bien gravissime.

      Durant des décennies, j’ai enseigné le français à l’étranger, expliquant par exemple à mes étudiants qu’en français « discount » se dit « ristourne ». Alors,quand j’entends des natifs francophones tellement paresseux qu’ils s’en tamponnent le coquillard de parler bien ou mal leur langue, cela me rend à la fois colérique et très triste.

      Au final, j’ai l’impression que bien des Français sont tellement colonisés linguistiquement que même leur imaginaire est colonisé.

    2. maujo

      Lorsque l’on enseignera l’arabe à l’école, les musulmans refuseront d’apprendre le Français et peut être même qu’ils nous feront le coup du Hallal à la cantine, langue arabe pour tous le monde et pour le Français ce sera en option.

    3. Patrick C

      Je ne comprends plus ce pays qu’est la France. Pourquoi enseigner cette langue? Quel intérêt ont les riches et le gouvernement de voir la France devenir arabe et les Français contraints à l’exil ou disparaître?
      J’aimerais une réponse
      Quel est l’intérêt des riches sachant qu’ils en subiront les conséquences?

    4. Ratfucker

      L’introduction de l’enseignement de l’arabe ne se résume pas à une péripétie socio culturelle entre intellocrates et technocrates. C’est un épisode du feuilleton Eurabia, et pas des moindres.
      La Résolution de Strasbourg du 8/6/1975, chapeautée par l’Association Parlementaire pour la Coopération Euro-Arabe, prévoyait, parmi les diverses dispositions du « dialogue » euro arabe (immigration portes ouvertes, préservation des valeurs islamiques des immigrés, lois sur le blasphème, modification des cursus scolaires pour les rendre compatibles à l’enseignement coranique, reconnaissance de « la contribution historique de la culture arabe au développement européen, »), l’immunisation des enfants contre « l’invasion culturelle occidentale », considérant comme un objectif stratégique l’enseignement de la langue arabe aux populations occidentales, en coordination avec la politique de pénétration culturelle de l’ O.C.I. https://www.isesco.org.ma/fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/StratégieExtVFLR1.pdf

    5. alauda

      Combien de politiques connaissent ce document de l’ISESCO ?
      Combien de journalistes aussi ?

      Rapide décompte lexical : sur 109 pages, les mots islam / islamique reviennent 873 fois. Pédagogie du marteau.

    6. Maria

      L’incohérence de l’idée même de lutter contre l’islamisme en promouvant l’apprentissage de l’arabe montre à quel point l’Etat français est gangréné par les lobbys islamistes, notamment l’OCI. Mais ce projet, qui j’imagine restera à l’état de projet, ne fait que confirmer ce que tout le monde savait : Macron est une pute qui se donne au plus offrant.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *