toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Révélations : Quand Arafat avoue qu’il a créé le « peuple palestinien » à partir de réfugiés apatrides


[Vidéo] Révélations : Quand Arafat avoue qu’il a créé le « peuple palestinien » à partir de réfugiés apatrides

Le narratif arabe, relayé par les médias européens notamment les médias français aux « ordres » de la politique arabe pro-palestinienne depuis les accords euro-arabes de 1975, ne cesse de mettre en avant le « peuple palestinien » chassé de sa terre par les méchants israéliens.

Or, on le sait, la cause palestinienne et le « peuple palestinien » ont été créés par la KGB après la défaite arabe de la guerre des Six Jours. Le KGB avait compris que les nations arabes ne chasseraient pas les Juifs par la guerre.

Le KGB a donc recruté un agents égyptien, Yasser Arafat, pour devenir le leader de ce faux « peuple palestinien » sorti tout droit de son imagination.

Dans cette vidéo, Yasser Arafat explique de quelle façon il a créé le « peuple palestinien » en unifiant des réfugiés de diverses nationalités.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “[Vidéo] Révélations : Quand Arafat avoue qu’il a créé le « peuple palestinien » à partir de réfugiés apatrides

    1. Salmon

      Il est égyptien
      Comment peut il dire que il est juif ?
      Regardez le dictionnaire les e ricains les chansons etc …
      Tout le monde le sait il faut arrêter de dire des âneries
      Même moi je le sais

    2. Sam O'Var

      « le narratif » arabe » est du très mauvais français, directement calqué sur l’anglais « narrative » qui, en français, signifie narration ou récit. « narratif / narrative » sont des adjectifs en français, pas un substantif.
      Même l’inflation du mot « narrative » en anglais personnellement m’énerve. Les mots « discourse » en anglais, « discours » en français et « Diskurs » en allemand font parfaitement l’affaire et possèdent une connotation beaucoup plus politique et intéressante que « narrative ».
      Les mots ont un sens et devraient être le plus précis possible. Malheureusement, un jour un journaliste utilise un certain mot, et tout le mode l’imite même si ledit mot est loin d’être le plus apte à cerner la réalité.

      C’est comme le mot « post-moderne ». C’est un mot fourre-tout qui n’est en réalité pas du tout un concept opératoire.
      Exemple: un jour j’ai lu un article sur l’architecture « postmodern » dans la City de Londres. On devine que l’auteur voulait dire qu’on n’y utilisait pas la pierre comme matériau, mais qu’on y combinait le verre et l’acier. Il existe un adjectif pour qualifier cette combinaison; c’est le mot « composite ». De ce fait, parler d’architecture composite est une expression claire, nette et précise, alors que parler d’architecture post-moderne ne veut rien dire du tout; c’est le langage de l’a-peu-près, très prisé par les paresseux.

      Mes excuses pour cette digression, qui est plutôt une mise au point.

    3. alauda

      Le chantage palestinien en France commence à la télévision française le 26 nov. 1973. Vidéo INA : « Pétrole : les pays arabes s’expliquent ».
      Explication qui passe évidemment par la voix de son maître d’Alger.

    4. Vov

      Le terme « palestinien » date de l’époque des romains, c’est un terme hébreu qui signifie « envahisseur » (plishtim)!

    5. Vov

      @Salmon, c’est un peu flou, ils ne font que mentir sur tout, en fait l’olp a été crée en 1942 parle waffen ss amin al husseini qui avait institué le terme « nakba » suite à la défaite de rommel contre Montgomery également en 1942, rommel devait envahir la « palestine » afin de déporter les juifs d’Israël !

      Par contre, on ne trouve que des faux antidatés en ce qui concerne la « création » de l’olp en 64 !

    6. Jacques B.

      @ Sam O’Var : d’une façon générale je suis d’accord avec vous, mais dans ce cas précis, j’aime bien le terme « narratif », dans la mesure où il me semble introduire une dimension de fiction au discours dont on parle. En effet, le verbe « narrer » s’applique en général aux histoires, aux fictions.
      La traduction de l’anglais « narrative » en français donne d’ailleurs : « récit », « narration », « narratif » (selon wordreference).
      Un narratif, c’est donc un discours ayant une dimension fictionnelle, et cela s’applique exactement au discours arabe « palestinien », puisqu’on nage ici en pleine fiction.

    7. alauda

      Le storytelling aussi est à la mode.
      Traduit en français, c »est moins glamour : communication narrative.
      🙂

    8. Avy

      Bonjour à tous,,

      Un véritable plaisir de lire ces échanges sur les verbes utilisés par les journalistes, c’est là l’essence même du peuple juif, « de la controverse nait la grandeur des hommes ».
      Sauf erreur, la dénomination « plishtim » est encore plus ancienne que l’ère Gréco-romaine, il en est fait référence dans le livre des Prophètes, l’histoire de Samson et Dalila.
      L’emploi de la dénomination « Palestine » par les Anglais qui occupèrent anciennement, le royaume d’Israël et le royaume de Judée à facilité la récupération par l’Europe et ensuite par les arabes,, l’idiot de service qu’était Arafat n’a eu aucun mal à « créer », si tant est que l’on lui attribut ,,, le peuple palestinien,,,
      Peu importe la sémantique,, à présent,, ils nous em…Désolé pour cet écart de language.

    9. Cyrano

      Merci à vous tous qui contribuez à nous enrichir l’esprit, c’est bon de vous lire.
      Concernant le sujet initial, tout le monde sait que cette ordure est un assassin couvert de sang, à part peut-être nos bons politicards.—

    10. eudes

      certes Yov ! le nom de Palestine fut généralisé à toute la région par Hadrien en 135, c’est par dérision qu’il le fit pour se moquer des Judéens qu’il éparpilla dans tout l’empire romain. Le but d’Hadrien était d’éliminer la mémoire juive, les juifs toujours et encore résistant à l’envahisseur.
      Palestine est le nom occidentalisé de « Philistie » « les philistins/pélishim » dont la racine a le sens de ceux qui viennent d’ailleurs, en somme des allogènes envahisseurs, ces derniers ne sont certainement pas des arabes ou sémites mais bien des grecs de Kaphtor/ Crète, qui arrivèrent sur les rives de Canaan… le terme « palestinien » est donc à ce jour inaproprié vu son aspect historique mais bien pertinent quant à sa sémantique de « envahisseur » !

    11. Françoise

      Vous avez tout à fait raison Eudes l’antique Philistie devenue par la suite Palestine fut créer pour servir de cause pro arabe par les occidentaux pour empêcher les juifs de venir s’y installer en 1947 donc ces arabes qui se disent palestiniens ne sont que des menteurs ! Israël devrait annexer Gaza et la Cisjoridanie pour mettre y un terme définitif ! le peuple palestinien peuple qui n’existe pas la Palestine ne verra jamais le jour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *