toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Fillettes voilées par Gap : Florence Portelli « Je suis abasourdie par le silence des féministes ! Comment peut on voiler une petite fille ? »


Fillettes voilées par Gap : Florence Portelli « Je suis abasourdie par le silence des féministes ! Comment peut on voiler une petite fille ? »

Florence Portelli, LR, est scandalisée par ce type de publicité et dénonce le silence complice des féministes.

La journaliste Hélène Lecomte fait remarquer que Marlène Schiappa (Secrétaire d’Etat à l’Egalité Femme/Homme) n’a réagi à la polémique sur la promotion des fillettes voilées par Gap que parce que LCI est allé la cherche. Marlène Schiappa dit avoir envoyé une lettre à l’enseigne pour obtenir des explications.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Fillettes voilées par Gap : Florence Portelli « Je suis abasourdie par le silence des féministes ! Comment peut on voiler une petite fille ? »

    1. Salmon

      Je suis outrée de voir le hypocrise de ces politicards à la mort moi le noeuds
      Alors que dans vos rues ça y est deja
      pauvres connards

      Le masculin l emporte sur le féminin

    2. alauda

      Je vois passer la règle de fer de mon vieil instituteur à travers un article du Parisien qui s’est fendu d’un article pour expliquer en quoi la pub polémique ne contrevient pas à la loi française. Il ne m’apprend rien, cet article. Je le sais.

      Comme si c’était la question !

      Cette campagne américaine agace. On peut encore le dire. Peut-être pas pour longtemps au rythme où le bâillon s’approche de la bouche.

      Il se peut que faire trop de publicité à cette boîte ait pour conséquence d’être contreproductif : imaginons des petites filles relançant le débat sur le port du voile à l’école… dès la rentrée.

      L’école de Harlem n’est pas notre choix de société.

      Ce n’est pas une histoire de diversité, parce que la diversité existe aussi en France. Notre choix en France nous permet de poser une limite au prosélytisme, ainsi qu’à la main du religieux sur l’enfance, symbolisée par un voile qui n’a rien à faire à l’école, du moins à l’école laïque.

      Le journaliste du JT de la 2 s’est montré bien hypocrite en laissant entendre que cette campagne ne concernait pas la France : elle était « initialement destinée aux Etats-Unis ». Là c’est le pompon ! Le e-commerce en UE, il n’en a sans doute pas entendu parler… Faut lui faire un dessin en plus ?

    3. esther

      Diversité, quelle diversité ? Dans les écoles de Harlem, il y a près de 85 % d’enfants afro-américains. Parlerait-t-on de diversité dans une école d’une petite ville française de province où il y aurait 85 % d’enfants blancs ? Bien sûr que non, médias et politiques trouveraient ce genre d’écoles pas assez diversifiées. Alors STOP.

      Quant aux gaucho-féministes, il y a longtemps qu’elles ont prêté allégeance à l’Islam politique : pour ces idiotes utiles, être irrité par le voile est islamophobe. Les « féministes » ne font plus avancer la cause des femmes depuis bientôt 50 ans : elles se contentent d’aboyer, de gueuler, de crier.
      Je tiens à préciser que la loi sur l’IVG a été portée devant l’AN et défendue par Simone Veil une femme de droite, pas particulièrement féministe au sens où l’entendent ces gaucho-féministes et ces gauchistes, à l’époque, avaient très peu condamné les paroles d’horreurs antisémites dont Simone Veil avait fait l’objet : l’antisionisme des gaucho-féministes de gauche était déjà en marche en 1975. Alors, là aussi, STOP. .

    4. alauda

      Ah c’est curieux : GAP sur Twitter a enlevé la photo qui figurait en petite icône sous son profil il y a encore une heure et demi.

    5. alauda

      @Esther,

      Florence Portelli est née en 1978.
      « Les féministes ne font plus avancer la cause des femmes depuis bientôt 50 ans »… Ah bon ! Elles ne travaillent pas etc. Elles ne font pas tourner l’économie au même titre que les hommes.

      Franchement, je ne vois pas en quoi le mot « diversité » peut susciter des mots aussi durs à mon égard : je suis la seule à l’avoir utilisé ici. C’est un constat, y compris dans les petites villes. On n’a pas droit aux statiques, en particulier sur le taux de mélanine. A la limite on peut connaître le taux de nationalités entrantes. Pas plus.

      Quant à l’IVG… mais quel rapport avec le voile des petites filles ? Simone Veil, à l’époque, je ne suis pas certaine que j’aurais pu dire qu’elle était juive. On n’avait pas Internet. On connaissait mal les politiques, si on n’était pas de ce milieu.

      Non pas stop.
      Je me souviens vers la fin des années 70, d’une conversation sur les kibboutz, chez moi. L’antisionisme, à l’époque, je ne savais pas non plus que cela existait.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *