toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Menace terroriste : un rapport dénonce « l’inaction des pouvoirs publics » face au « danger » du salafisme


Menace terroriste : un rapport dénonce « l’inaction des pouvoirs publics » face au « danger » du salafisme

La commission d’enquête à l’origine du rapport vise en particulier le « salafisme et l’intégrisme musulman qui alimentent la menace intérieure » contre laquelle les pouvoirs publics mettent régulièrement en garde.

Un rapport sénatorial consacré à la « menace terroriste » insiste sur son caractère « endogène » et déplore de « fortes inquiétudes pour l’avenir ». Il dénonce en particulier « l’inaction coupable des pouvoirs publics » face au « danger » du salafisme.

« Menace intérieure ». La commission d’enquête sur « l’organisation et les moyens des services de l’Etat pour faire face à l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’Etat islamique » prend acte du renforcement et de l’adaptation des moyens de l’Etat, mais estime que le « traitement de la menace terroriste souffre de réelles insuffisances ». 

Elle vise en particulier le « salafisme et l’intégrisme musulman qui alimentent la menace intérieure ». Citant des chiffres des services de renseignement, le rapport estime que le salafisme en France, représenterait environ 130 lieux de culte et entre 40 à 60.000 adeptes.

« Le manque de courage conduit trop souvent à fermer les yeux sur la place du salafisme en France, tandis que certains individus surveillés ne sont pas toujours empêchés de passer à l’acte », déplore la commission d’enquête. Face à ce qu’ils estiment être une « inaction coupable des pouvoirs publics », les deux sénateurs appellent de leurs vœux « une déclaration politique forte, dénonçant clairement le salafisme comme l’ennemi des valeurs de la République ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Menace terroriste : un rapport dénonce « l’inaction des pouvoirs publics » face au « danger » du salafisme

    1. Pinhas

      Et puis toujours cette volonté infernale de donner des prénoms arabes à leurs enfants .

      Il y a 50 ans de cela ce n’était pas le cas .

      Ces muzz sont pourtant pour la plupart nés en France .

      Ce replis sur soi-même , ce communautarisme dictatoriale est le terreau du terrorisme .

    2. Pinhas

      Qui voudrait s’appeler momo ou rachid , ou marouane , ou boulaouane .

      PERSONNE .

      Une fois , deux fois , trois fois adjugé au muzz pour un triple zéro .

      Faut-y être le dernier des cons pour affubler un gosse avec ce genre de prénom .

      En même temps c’est plus facile de les retrouver .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *