toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz accuse certains migrants d’importer «un nouvel antisémitisme»


Le chancelier autrichien Sebastian Kurz accuse certains migrants d’importer «un nouvel antisémitisme»

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a accusé le 5 juillet certains «groupes de migrants d’Afghanistan ou de Tchétchénie par exemple» d’importer partiellement un nouvel antisémitisme en Europe.

«Nous avons, parmi les groupes de migrants venus d’Afghanistan par exemple, ou les Tchétchènes, de plus grands problèmes d’intégration [qu’avec d’autres migrants venus de différents pays d’Europe]», a déclaré le chancelier autrichien Sebastian Kurz lors d’une conférence de presse devant des journalistes étrangers à Vienne le 5 juillet.

Affirmant s’appuyer sur des statistiques et des études sur l’intégration de différents groupes d’étrangers résidant en Autriche, et ajoutant qu’il ne «fallait jamais généraliser», Sebastian Kurz a égrainé les différents problèmes rencontrés avec ces groupes en particulier.

«Cela est lié à ce que pour des personnes de cercles culturels plus lointains, il est plus difficile d’apprendre la langue allemande, qu’ils ont souvent en moyenne un niveau d’éducation plus bas, qu’ils importent des traditions, en plus de leur religion en Autriche, partiellement un nouvel antisémitisme, que nous devons combattre», a-t-il ajouté.

«C’est un grand défi pour l’intégration et plus leur nombre est grand, plus le défi est normalement grand», a poursuivi Sebastian Kurz.

En moyenne, selon lui, les groupes de migrants qui posent moins de problèmes pour être intégrés sont ceux venant de l’ex-Yougoslavie, d’Allemagne et d’Europe de l’Est.

L’Autriche, qui assure pour six mois la présidence tournante de l’Union européenne (UE), a fait de l’immigration l’un de ses trois dossiers prioritaires, qu’elle entend traiter avant tout sous l’angle sécuritaire, afin de mieux protéger les frontières extérieures de l’UE.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le chancelier autrichien Sebastian Kurz accuse certains migrants d’importer «un nouvel antisémitisme»

    1. Salmon

      Cet antisémitisme existait déjà mais la venu des migrants muzzs l à exacerbé
      C mon opinion
      Ce n était pas comme ça le quartier où je suis

    2. Charles Martel

      Il a parfaitement raison, et j’irai même plus loin :
      Il faut ajouter ceux nés dans le pays, mais ayant 1 ou les 2 parents d’origine étrangère où la religion de paix et d’amour est obligatoire.

    3. Cyrano

      Ce brave homme sait de quoi il parle, il connaissait l’ancien antisémitisme indigène et il découvre le nouvel antisémitisme d’importation.—
      Comme aurait dit COLUCHE «  » »C’est pareil qu’avec l’ancien OMO «  » »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *