toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’ambassade d’Israël au Nigeria offre des tablettes aux enfants musulmans refugiés


L’ambassade d’Israël au Nigeria offre des tablettes aux enfants musulmans refugiés

L’ambassade d’Israël au Nigeria a acheté et distribué 50 tablettes aux enfants déplacés près de la capitale Abuja entre 6 et 9 ans pour apprendre les langues et les mathématiques, ce qui a suscité la joie et l’excitation parmi les enfants musulmans  qui ont commencé à interagir avec les tablettes.

Tout au long de ces années, Israel  a toujours senti un engagement moral pour rendre heureux ces enfants africains. Fort de ses valeurs juifs, Israel est sensible pour l’avenir de ces enfants. Un certain nombre de ces enfants recourent à la mendicité pour pouvoir subvenir à leurs besoins, quand ils sont tout seuls ou aider leurs familles quand ils sont avec elles.

 

 

 

La situation humanitaire dans le nord-est du Nigeria est très instable. Près d’un demi-million d’enfants sont devenus refugiés dans leur propre pays du fait des conflits dans cette région, en proie à l’insurrection du groupe islamiste Boko Haram. En sept ans, plus de 20 000 personnes ont été tuées par les membres de cette secte.

Le président nigérian Muhammadu Buhari  apprécie les aides israéliennes dans son pays qui a besoin d’obtenir des dons.

Israël  aide pour concrétiser les Droits de l’Enfant au Nigeria

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, est extrêmement pauvre, notamment en raison d’une forte corruption. De plus, la guerre ethnique, religieuse et civile qui perdure sur le territoire ainsi que la situation économique difficile, à laquelle est confronté le pays, entravent les progrès vers la pleine réalisation des droits de l’enfant.

Les femmes et les enfants représentent environ 80% des  réfugiés. Pour les femmes, le manque de travail associé à des structures d’accueil surchargées augmente le risque de violence sexuelle par les groupes armés islamiques.

Au Nigeria, le nombre d’enfants, qui vivent dans les rues, est considérable. Les jeunes des rues ont, bien souvent, trouvé refuge sous des ponts, au marché, dans des bâtiments en construction, etc.

En évoluant dans les rues du Nigeria, les enfants rencontrent un certain nombre de problèmes: la traite, les accidents de voiture, les enlèvements, les maladies, le harcèlement sexuel, etc. En outre, puisqu’ils vivent dans les rues, ces enfants ne sont pas scolarisés. Ainsi, ils n’ont, par la suite, quasiment aucune chance de trouver un emploi et de sortir définitivement des rues.

Jerusalem s’inquiète toutefois du fait que de nombreux enfants défavorisés sont  handicapés et souffrant de déficiences physiques ou de difficultés mentales. En effet, il manque un nombre important de foyers d’hébergement et d’internats pour les enfants handicapés physiques et les enfants défavorisés. Les premiers ne peuvent pas être accueillis dans les établissements scolaires et les seconds, faute de moyens, n’y ont généralement pas accès.

 Une grande majorité de la population vit, encore actuellement, en situation d’extrême pauvreté. La pauvreté a un impact négatif sur les conditions de vie des jeunes nigérians : malnutrition, maladie, éducation limitée, etc.

Au Nigeria, le taux de mortalité des moins de cinq ans reste particulièrement élevé. La probabilité de mourir avant leur cinquième anniversaire est plus grande chez les garçons que chez les filles. En outre, les enfants des zones rurales, en raison d’un système d’assainissement inadéquat, d’un manque d’eau potable et d’une absence de services de santé, encourent un grand risque de décéder dans leur prime enfance.

Au Nigeria, le taux de mortalité des moins de cinq ans reste particulièrement élevé. La probabilité de mourir avant leur cinquième anniversaire est plus grande chez les garçons que chez les filles. En outre, les enfants des zones rurales, en raison d’un système d’assainissement inadéquat, d’un manque d’eau potable et d’une absence de services de santé, encourent un grand risque de décéder dans leur prime enfance.

Israel encourage le  droit à l’éducation des enfants. En effet, des infrastructures scolaires, l’assainissement des écoles et la gestion des établissements ont été développés par des aides israéliennes. La santé et l’hygiène ont également été promues. D’autres actions ont encore, par ailleurs, été entreprises afin d’améliorer l’enseignement.

Dans le cadre des réseaux de prostitution, 10 enfants par jour sont vendus au Nigeria. Dans des cas très rares, il arrive que certains enfants soient également torturés et sacrifiés, lors de rituels de magie noire.

Par ailleurs, ils arrivent que des jeunes filles, en contrepartie d’une somme d’argent, soient contraintes de faire et de vendre leur bébé. Ce trafic d’enfants est en plein essor au Nigeria; la police locale tente, à tout prix, de démanteler ce genre de réseau.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *