toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des manuels scolaires Hachette de 6ème bourrent le crâne de nos enfants avec des sourates du Coran en version « islamiste radical »


Des manuels scolaires Hachette de 6ème bourrent le crâne de nos enfants avec des sourates du Coran en version « islamiste radical »

Un manuel destiné aux collégiens et publié par Hachette éducation fait figurer des sourates du Coran dans une version « islamiste radical ».

Dans un chapitre consacré aux différentes explications de la création du monde, un livre de français destiné aux élèves de sixième utilise comme source l’ouvrage d’un certain Maurice Bucaille. La thèse principale de cet essayiste controversé est que le Coran a, contrairement à la Bible, anticipé toutes les découvertes scientifiques des Hommes…

La Bible, le Coran et la Science n’est pas le genre de livre qu’on s’attend à voir cité dans un manuel destiné aux collégiens. C’est cette découverte surprenante qui a poussé Olivier B., père d’une jeune fille scolarisée en 6èmedans un établissement public d’Arles (Bouches-du-Rhône), à contacter Marianne.

En feuilletant Fleurs d’encre, le manuel de français de sa fille, il s’est arrêté sur le chapitre « Au commencement du monde », qui ambitionne d’introduire les collégiens à la manière dont les hommes ont cherché à expliquer la création de l’univers. La page 187 est consacrée à l’islam.

Y figurent plusieurs sourates du Coran, traduites en français. « Votre Seigneur est Dieu qui créa les cieux et la terre en six jours » ; « [Dieu] est celui qui créa la nuit, le jour, le Soleil et la Lune » ; « [Dieu] a créé deux éléments de couple, le mâle et la femelle, d’une petite quantité de liquide, quand elle est répandue« … Sur la base de ces extraits, les élèves de sixième sont invités à répondre à des questions, notamment à déterminer « quels éléments [leur] paraissent décrire la réalité« . Mais ce qui interpelle, c’est la source à partir de laquelle les auteures du manuel, Chantal Bertagna et Françoise Carrier, ont tiré les sourates du Coran : La Bible, le Coran et la Science, un ouvrage publié par un certain Maurice Bucaille aux éditions Seghers, en 1976.

La page 187 du manuel "Fleurs d'encre"

La page 187 du manuel « Fleurs d’encre »

Un best-seller chez les islamistes

Peu connu du grand public, Bucaille est une véritable star dans une partie du monde musulman. « Quasiment toutes les bibliothèques des mosquées de Grande-Bretagne » possèdent son best-seller dans leur collection, rapporte par exemple le quotidien britannique The Telegraph. Ancien médecin de la famille du roi Fayçal d’Arabie, né en 1920 et décédé en 1998, Maurice Bucaille défend dans son livre-phare une thèse à même de séduire les islamistes de tout poil : selon lui, le Coran a anticipé toutes les découvertes scientifiques modernes et se trouve en conformité avec elles, tandis que la Bible chrétienne serait truffée d’erreurs flagrantes.

La position est farfelue : le Telegraph souligne ainsi que Bucaille, fasciné par la religion musulmane, a interprété les textes religieux de manière biaisée pour prouver ses dires. Par exemple, « la première ligne du Coran, ‘Louange à Allah, Seigneur des mondes’ (‘Lord of the worlds’ en anglais, ndlr), se réfère au royaume terrestre et au Paradis ; mais Bucaille utilise ‘mondes’ pour en conclure que le Coran parle des planètes et des galaxies ». D’après Bucaille, d’autres passages du livre saint de l’islam anticipent la découverte de l’embryon et même… l’arrivée de l’Homme sur la lune. « Sans surprise, de telles assertions ont été ridiculisées par les scientifiques et les théologiens sophistiqués », conclut le Telegraph.

Hachette Éducation plaide l’ignorance

Aux Etats-Unis, le Wall Street Journal partage l’analyse, évoquant une influence si phénoménale du médecin français qu’il a donné son nom à une doctrine : le « bucailléisme« , « équivalent musulman du créationnisme chrétien« . La thèse de Bucaille, censée prouver la supériorité de l’islam sur le christianisme en se basant sur la science, a logiquement conquis une certaine influence, y compris parmi les fidèles de l’islam vivant dans les pays occidentaux, et permis « d’attirer des convertis à l’islam tout en conservant la foi de jeunes musulmans attirés par l’Occident« . Même s’il a été accueilli « avec dédain par la plupart des universitaires« , le bucailléisme « réconcilie les conflits que les étudiants pouvaient ressentir entre leurs croyances religieuses et des carrières séculaires d’ingénieurs ou d’informaticiens« , souligne le quotidien. On retrouve en effet des citations du livre de Maurice Bucaille sur bon nombre de sites prosélytes de référence, comme Islamicity ou Oumma.com.

Alors, comment un auteur aussi controversé a-t-il pu se nicher dans les pages d’un manuel de français de collège ? Chez Hachette Éducation, qui édite le livre, on fait valoir que l’extrait reproduit à la page 187 de Fleurs d’encre constitue simplement une traduction en français de sourates du Coran. Il est vrai que la thèse fantaisiste de Maurice Bucaille n’est pas directement évoquée dans le manuel, qui se contente de référencer le livre dont elle est issue. La maison d’édition assure ne pas être au courant du caractère polémique de l’ouvrage de Maurice Bucaille, et avoir simplement crédité une source de traduction. Reste que parmi les nombreuses transcriptions disponibles du Coran en français, il en existait de bien moins sulfureuses à citer… Hachette Education a finalement précisé à Marianneque la référence de la traduction serait modifiée à l’occasion de la prochaine réimpression de l’ouvrage.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Des manuels scolaires Hachette de 6ème bourrent le crâne de nos enfants avec des sourates du Coran en version « islamiste radical »

    1. Salmon

      Quand vous avez une voilée à qui vous posez la question

      Comment vous faites pour ne plus écouter la musique?
      Il y a le coran

      Vous avez tout compris

      oust étonnez d avoir le coran dans les manuelsondages scolaire ?

      Comment s appelait les ancienne ministre de l éducation sous Hollande ?
      Marocaine qui a mis en place l islam suivant les precepptent des intégristes
      C l ISESCO

    2. alauda

      Eratosthène, un Grec du IIIème siècle a calculé la circonférence de la Terre à partir d’un point A (à Syène, actuelle ville d’Assouan) et d’un point B à Alexandrie. Deux mesures à deux solstices d’écart temporel et 1/50ème de la circonférence terrestre plus tard, parcourue à dos de chameau sous le soleil de l’Egypte des Ptolémée, la terre commença à paraître moins plate…

      L’eau qui descend du ciel (seconde citation des sourates) suppose un haut et un bas : donc une terre vue comme une soucoupe encore plate, chez les voisins de la Péninsule arabique, au temps de la rédaction coranique.

      Évidemment, pas une seule question portant sur la description scientifiquement dépassée de la création selon le coran, l’élève étant sensé évoquer la « stabilité et l’harmonie de la Terre » induites par la question 1.

      Les profs auteures du manuel n’ont-elles jamais entendu parler du plissement hercynien, de la tectonique des plaques ni de vulcanologie en SVT ?

      En outre, la citation qui renvoie à l’idée de stabilité n’est pas même claire : «(Dieu) a disposé sur la terre des (montagnes) immobiles de manière à ce qu’elle ne vacille pas avec eux». Le pronom « eux » n’a pas de référent identifiable. Un travail ni fait ni à faire. Un torchon.

      Dans mon édition (Pléiade), les versets 11 et 12 de la sourate XXXI sont ainsi traduits :
      « Il a jeté sur la terre des montagnes comme des piliers
      Afin qu’elle ne branle pas et vous non plus ».

      Chercher dans une image figurée la description d’une réalité physique intangible, il n’y a rien de plus absurde. Car si on lit au pied de la lettre que «la terre ne branle pas », ces dames iront expliquer aux Balinais comment il se fait que leur pilier Agung crache de la lave et des cendres à 2000 mètres au-dessus de leurs têtes.

      En revanche, montrer que le processus de création attribué à Dieu est comparé avec l’activité humaine de l’architecture, cela fait sens poétiquement parlant, même si on a accès à l’image que par le truchement d’une traduction qui est elle-même une interprétation.

    3. c.i.a.

      Dire qu`a une certaine époque, il y avait le « notre père « et le cathéchisme en classe, pour aujourd`hui toucher le fond avec un autre obscurantisme , encore plus bas dans l`arrièrisme mentale!, JE VOUS RAPPEL LES PRIMITIFS À LA CONS ,QUE NOUS SOMME EN 2018!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    4. Pinhas

      L’islam n’est qu’une supercherie .
      Le coran , un torche cul pour les ânes et les supos de satan.
      Nous sommes dans l’ère de l’antéchrist.
      L’antéchrist c’est l’islam.
      Il faut que les parents se liguent pour faire éjecter ce poison qui risque d’endommager
      le cerveau de leurs enfants.
      Si les parents préfèrent ignorer cela tant pis pour eux….

    5. alauda

      Questionnement tiré d’une conversation entre un croyant (en islam) et un athée (Meslier) sur Twitter :
      « Comment expliquez-vous la description exacte du processus de procréation Humaine dans le Coran, relevé vers 600, M. je sais tout? »

      Le top du tweet qui va me faire rire tout le jour durant. De l’exactitude en moins de 142 signes, soit un verset… La théologie, version 2018, sur le Web 2.0…, florilège de disputes bien plus distrayant que le pari de Pascal.

      Recopie du verset censé expliquer exactement le processus de procréation : « Dieu a créé deux éléments de couple, le mâle et la femelle, d’une petite quantité de liquide(1), quand elle est répandue». (trad. Bucaille) (1) renvoi au mot arabe traduit par « sperme » dans mon édition Pléiade, avec une note qui réfère à d’autres notes de glose en forme de poupée russe…

      La question du croyant (adepte de la thèse de Bucaille) n’est pas sans rapport avec la question 2 des auteures du manuel (ou directrices de collection ?). Restent en suspens d’autres questions : quel est l’intérêt pédagogique de la question posée ? Une question, qui plus est, fermée sur un concept qui n’est pas si évident : la réalité, c’est quoi ? Celle qu’on voit ou celle qui existe en dehors de la perception qu’on en a ?

      Et là, ce qui est franchement comique, c’est que les féminines auteures qui ont pondu la débile (au sens étymologique) question sur la description de « la réalité » n’ont pas voulu voir les éléments manquants de la même réalité : ni trace du spermatozoïde véhiculé par la « petite quantité de liquide », ni surtout trace de l’ovule. Et si l’on s’en tient à la réalité perçue par l’auteur du verset coranique, on remarquera en passant qu’il a une vision essentiellement phallocrate, spermatique, du pouvoir créateur.

      Pirouette conclusive.
      Mince alors, le coran n’avait pas prévu l’invention du microscope qui permettrait ultérieurement d’analyser le processus de fécondation afin de la reproduire in vitro ! Sans compter les manipulations de l’ADN, tandis que les prospections dans l’infiniment petit ne font que débuter.

      Que la personne qui a rédigé la page de français et qui a été payée pour le faire reçoive l’expression de mon plus profond mépris. Il faut arrêter de se moquer des gens et réviser ses cours de SVT, niveau collège.

    6. Annie Roux

      Hachette plaide l’ignorance… Ennuyeux quand il s’agit d’un ouvrage éducatif destiné à des enfants de 6e dont l’esprit critique est encore loin d’être formé.
      Si Hachette considère vraiment l’ignorance comme une excuse dans ce domaine, il serait bon d’examiner de très près ses autres productions

    7. Robert Davis

      C’est infernal : si on ne se débarrasse pas de ce maudit gouvernement socialo-nazi on est foutus, Trump a raison.

    8. Robert Davis

      Il n’y a qu’un pétain pour tolérer tout ça :la politique du petit micro-micron est exactement la même que celle de pétain. C’est la socialo-nazi comme pétain était le fachisme-nazi. En fait le second est même meilleur que le deuxième car il faut reconnaitre que pétain était quand même obligé de se soumettre alors que micro-micron le fait de son propre gré.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *