toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Benalla : la chute du favori du Roi


Benalla : la chute du favori du Roi

Lydia Guirous revient sur l’affaire Alexandre Benalla. Pour la porte-parole des Républicains, cette affaire confirme qu’Emmanuel Macron «n’est en fait qu’un mirage du nouveau monde». «Il est même le stéréotype de l’ancien monde», ajoute-t-elle.

Lydia Guirous est porte-parole des Républicains et essayiste. Son dernier ouvrage est «Ça n’a rien à voir avec l’islam ?», aux éditions Plon.


Macron se vit depuis mai 2017 comme une sorte de Louis XIV, un monarque absolu frappé par la grâce divine et envoyé sur Terre pour incarner une fiction : le nouveau monde. Après la catastrophe du quinquennat Hollande, il faut dire que ce leurre pouvait appâter bien des Français…

Pourtant, et ce n’est pas faute de l’avoir dit et d’avoir subi le courroux d’une certaine bienpensance, Macron n’incarne en rien un nouveau monde. Il est même le stéréotype de l’ancien monde… L’affaire Benalla est en cela salvatrice car elle traduit le retour de l’esprit critique dans notre pays, notamment chez les analystes politiques qui jusqu’alors avalaient le discours du nouveau monde et de la start-up nation jusqu’à la lie !

L’affaire Benalla est en cela salvatrice car elle traduit le retour de l’esprit critique dans notre pays

Mais comment avoir pu penser un seul instant que Macron était le nouveau monde ? Comment était-il possible d’être aveuglé ou dans le déni à ce point ?

Pour rappel : Macron est le fils d’un professeur de médecine du CHU d’Amiens, donc l’incarnation du fils d’un grand bourgeois de province même si pendant la campagne il nous a servi la soupe du «je me suis fait tout seul»…

Pour rappel : Macron est un ancien élève de Sciences po et de l’ENA, sorti dans la botte à l’inspection des finances… Il est donc l’incarnation de ces seigneurs de la technocratie.

Pour rappel : Macron fut conseiller puis secrétaire général adjoint de l’Elysée par le bon vouloir de Hollande, qui ne l’avait sélectionné au départ que pour ses fortes compétences d’homme de dossier… Bref un bon élève parmi d’autres à ce niveau dans les cabinets… Rien de nouveau !

Ces trois points juste pour rafraîchir la mémoire à ceux qui l’avaient perdue… Comment sur ces bases Macron pouvait-il franchement incarner le début d’un nouveau monde ?

Macron est […] finalement l’héritier des pratiques les plus détestables de l’ancien monde

Mais heureusement, le favori du Roi s’est mis à tabasser des hommes et des femmes qui manifestaient le 1er mai, en usurpant la qualité de policier, et soudain l’esprit critique est revenu dans notre pays : Macron n’est en fait qu’un mirage du nouveau monde et finalement l’héritier des pratiques les plus détestables de l’ancien monde… Il était temps !

Un Watergate à la française ?

Benalla le favori du Roi n’est qu’un milicien, une barbouze pour les basses besognes de Macron et du couple Macron… Et des services, il devait en rendre pour qu’un homme au profil de videur de boîte de nuit soit payé par la présidence 10 000 euros par mois (pendant que Macron tue les retraités et leur pouvoir d’achat avec une hausse sans précédent de la CSG), logé dans un somptueux appartement quai Branly, puis proposé avec force par l’Elysée pour devenir sous-préfet [selon des révélations de Valeurs actuelles] en dépit des textes (il a 26 ans or il faut 35 ans entre autres et si possible des diplômes !), à la DMAT [Direction de la modernisation et de l’action territoriale] et au cabinet du ministre de l’Intérieur…

Lorsque le doute entoure le pouvoir, on peut se demander si celui-ci est encore légitime

Mais ce n’est pas tout, le favori de Macron avait un badge d’accès direct à l’Assemblée où il pouvait circuler partout sans restriction, sachant que Macron n’y met jamais les pieds comme tous les présidents de la République. Sans doute une façon pour Louis XIV et son jeune protégé de contourner le principe pourtant absolu de séparation des pouvoirs. Effectivement en Macronie le principe est plutôt celui de la concentration des pouvoirs… On l’aura compris.

Surtout, aujourd’hui, il est tout à fait légitime de se demander quels sont les secrets que détient Monsieur Benalla pour être à ce point couvert par Macron qui préfère prendre le risque d’un Watergate à la française que de le lâcher ou de le sanctionner comme il se doit. N’importe quel chargé de mission et encore plus chef de cabinet adjoint à la présidence ou ailleurs aurait été viré sur le champ. Pourquoi pas lui ? Pourquoi le grand préfet Strzoda, serviteur inlassable de l’Etat et de l’éthique républicaine, a-t-il été obligé de dire, lors de son audition devant la police, qu’il avait informé le président des actes délictueux de Monsieur Benalla et s’en était remis à son arbitrage ? Sans doute n’a-t-il pas envie que sa vie professionnelle entièrement dévouée à la République soit éclaboussée par les frasques d’un videur ?

Tout cela en dit long sur les secrets qui entourent la galaxie Macron et sa prise de pouvoir. Lorsque le doute entoure le pouvoir, on peut se demander si celui-ci est encore légitime

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Benalla : la chute du favori du Roi

    1. Jacques B.

      Ce Macron est un petit mer.eux de fils à papa, un bobo qui se croit tout permis, sauf qu’un jour ce genre d’individu dépasse forcément les bornes, et ce jour est arrivé avec l’affaire Lahcene Benahlia.

      Il fallait en tenir une couche pour préférer voter Macron plutôt que Fillon, l’an dernier, vu ce qu’on savait déjà du personnage et qui ne fait que se confirmer à mesure que ce parvenu avance dans son quinquennat.

    2. Circonstances exténuantes

      Jacques. B, les candidats trop influents sont éliminés avant les élections. C’est arrivé coup sur coup avec Strauss-Kahn puis avec Fillon. Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de France.

    3. Jacques B.

      @ Salmon : moi, je n’ai pas voté Macron, ni au premier tour, ni au second tour, ni aux législatives. Je savais que ce type était un imposteur (je l’avais d’ailleurs écrit sur Europe-Israël).

    4. alauda

      Citation culte de Benalla :

      « L’administration française, c’est parfois lourd et compliqué. Mon rôle c’est de trouver des chemins de traverse pour aller le plus vite possible » (4 juillet 2016)

      Source :  » Du ring au Ministère » Canal-plus Caraïbes

    5. Robert Davis

      Je suis d’accord avec l’auteur : ce petit micron n’est qu’un « bon élève »uniquement bon à mémoriser des dossiers comme on le demande aux élèves. Il n’est pas capable de réfléchir ni de SORTIR DES SENTIERS BATTUS ni battre un adversaire. Devant les adversaires IL SE COUCHE car il ne sait pas faire et c’est ce qu’il fait avec l’islam.

    6. Robert Davis

      La France a besoin d’un Charles Martel, d’un Napoléon, d’un Alexandre le Grand et on nous FOURGUE UN SCRIBE à la noix!!!

    7. Robert Davis

      J’ajoute qu’il n’y a guère qu’aux français qu’on pouvait fourguer un chef aussi peu compatible avec les besoins du marché. Cela ressemble aux saloperies que les industriels français mettent sur le marché en se foutant de ce que veulent les gens simplement parce que cela plait au fabricant…là se sont les médias surtout qui décident…

    8. Robert Davis

      Certes Fillon était BIEN MIEUX que cette petite souris de micron(un bennalia ne se serait jamais permis quoi que ce soit avec lui et d’ailleurs il n' »aurait pas dépassé le stade de portier ou cocher) mais comment voter pour un Fillon après toutes les stupides magouilles qu’il a fait. Moi je l’aurais fait faute de mieux mais c’était quand même un sacré con!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *