toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump sur la crise migratoire : «Nous ne voulons pas que ce qui est arrivé à l’Europe nous arrive. Les Etats-Unis ne deviendront pas un camp de migrants»


Trump sur la crise migratoire : «Nous ne voulons pas que ce qui est arrivé à l’Europe nous arrive. Les Etats-Unis ne deviendront pas un camp de migrants»

Le président américain Donald Trump s’est invité dans le débat agité autour de la question migratoire en Allemagne en affirmant que les Allemands se retournaient contre la chancelière Angela Merkel.

Donald Trump s’est invité dans le début de crise politique en Allemagne, alors que le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer a menacé ce 18 juin de fermer les frontières allemandes faute d’un accord européen à la fin juin. «Nous ne voulons pas que ce qui arrive en Europe avec l’immigration nous arrive à nous», a fait savoir le dirigeant américain le 18 juin sur Twitter, brandissant l’exemple européen pour défendre sa politique de tolérance zéro sur l’immigration clandestine à la frontière.

Les Etats-Unis ne deviendront pas un camp de migrants

«Le peuple allemand est en train de se retourner contre ses dirigeants alors que l’immigration secoue la coalition déjà fragile de Berlin. La criminalité en Allemagne est en forte hausse. Grosse erreur dans toute l’Europe que de laisser entrer des millions de personnes qui ont si fortement et violemment changé leur culture», a encore tweeté le président américain Donald Trump ce 18 juin 2018, «Les Etats-Unis ne deviendront pas un camp de migrants», a encore lancé ce même jour Donald Trump, cité par Reuters.

Depuis début mai, l’administration Trump a décidé que tous les migrants passant illégalement la frontière avec le Mexique seraient arrêtés, qu’ils soient accompagnés de mineurs ou pas. Les enfants ne pouvant pas être envoyés dans la prison où sont détenus leurs proches, ils en sont donc séparés.

Dans un message sur Twitter accompagné d’une photo en noir et blanc de l’entrée du camp de concentration d’Auschwitz, Michael Hyden a en effet écrit : «D’autres gouvernements ont séparé les mères et les enfants».

L’Union européenne divisée sur la question migratoire

Les déclarations chocs de Donald Trump interviennent alors que les dirigeants européens traversent quelques turbulences en matière de gestion de la crise migratoire. L’Italie et la France se sont vivement écharpées sur l’accueil du navire de secours en mer Aquarius, avec à son bord plus de 600 migrants. Ce 18 juin, le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer a mis en demeure la chancelière Angela Merkel d’agir et fait une déclaration fracassante, selon le quotidien allemand Die Welt. «Je ne peux plus travailler avec cette femme», a lâché le ministre allemand, qui s’est également rapproché le 13 juin dernier de ses homologues italiens et autrichiens afin de créer un «axe» européen contre l’immigration illégale.

Au risque de paraître s’ingérer dans les affaires de l’Union européenne, l’ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, Richard Grenell, a fait part début juin dans un entretien accordé au site d’actualités Breitbart de son intention de «soutenir d’autres conservateurs partout en Europe». Dans cette même interview, il louait sans ambiguïté la politique migratoire du chancelier autrichien, qui gouverne en coalition avec la droite anti-immigration dans son pays.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Trump sur la crise migratoire : «Nous ne voulons pas que ce qui est arrivé à l’Europe nous arrive. Les Etats-Unis ne deviendront pas un camp de migrants»

    1. c.i.a.

      Oui,«  Trump le nouveau Hitler ,il sépare les enfants de leurs parents!! et les mets en prison!« , c`est se genre de titre, que l`on lis dans les journaux au Québec!, alors que Trump ne fait qu`appliquer la loi!

      Obama aussi à fait de même, mais personne en parlent!

      Également au Québec, combien de fois la dpj à séparé les enfants de leur parents criminels qui sont en prison.

      Les personnes sont au courant, que si ils traversent la frontière illégalement ils deviennes criminels, enfants ou pas!, CE SONT EUX LES RESPONSABLES, DE CETTE TRISTE SITUATION!

    2. c.i.a.

      Et des les mêmes journaux, Trump va faire faire une récession la bourse mondiale et la bourse du canada avec ses surtaxes, selon vous faut-il que je vende mes actions, pour ne pas me retrouver à la roue!??

    3. c.i.a.

      ha!ha!, je ne savais pas qu`une faute de frappe, me frais connaître un sketch de Popeck, très drôle! merci à vous.

      Mais ce qui est moins drôle, c`est cette doctrine de la gauche, de voir chaque décision de Trump, comme « causes de malheurs ou dictatoriale « , leur l`hypocrisie n`à pas de limite!

    4. FRANCOISE GIRAUD

      il est clair qu’avec ce qui se passe en Europe, certains abrutis ont perdu toute notion d’application des lois et s’insurgent contre les pays qui justement honorent les principes qui prévalent chez eux et notamment le strict respect des lois : Trump ne fait très exactement que cela, il applique les lois et tire les leçons de ce qu’il sait se passer en Europe pour ne pas que ça arrive dans son pays, il n’y a rien à lui reprocher, bien au contraire.

    5. Jacques B.

      Combien de temps ces journaleux croient-ils que le public continuera à croire leur grossière propagande ?

      Comparer un Prédisent qui veut que ses frontières soient respectées à un monstre comme Hitler est abject, indigne, obscène ; c’est bien à l’image de ces journaleux gauchistes dont on voit bien qu’ils commencent à paniquer en voyant que de moins en moins de gens gobent leurs bobards !

    6. Madeleine

      Et oui c’est alarmand que ll’on ne puisse plus croire les medias ! Les journalists par definition devraient nous donner les nouvelles et non leur propre opinion!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *