toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Ma tête était fatiguée» : un Syrien s’excuse au tribunal après une agression antisémite à Berlin


«Ma tête était fatiguée» : un Syrien s’excuse au tribunal après une agression antisémite à Berlin

Le jeune Syrien qui avait agressé à coups de ceinture un Arabe israélien en Allemagne le 17 avril pour des raisons que le tribunal suspecte être antisémites, suscitant une vague d’émotion dans le pays, s’est expliqué devant le tribunal le 19 juin.

Un jeune Syrien s’est excusé le 19 juin devant la justice allemande pour l’agression d’un jeune coiffé d’une kippa mais a nié toute motivation raciste à cette attaque qui a choqué les Allemands, inquiets de la résurgence de l’antisémitisme sur leur territoire.

«Je suis vraiment désolé, c’était une erreur de ma part», a dit le jeune homme de 19 ans, devant le tribunal d’instance de Berlin-Tiergarten qui le juge pour cette agression commise le 17 avril.

«Je ne voulais pas le frapper, je voulais juste lui faire peur», a ajouté l’accusé dont l’identité n’a pas été communiquée, expliquant avoir auparavant fumé plusieurs joints. «Ma tête était fatiguée», a-t-il affirmé en arabe, selon l’agence DPA.

Soupçonné d’avoir agi par antisémitisme, il a assuré qu’il n’en était rien et qu’il avait été le premier insulté par celui qui allait devenir sa victime. «Pourquoi m’insultes-tu ? Je ne t’ai rien fait», dit-il avoir demandé au jeune porteur d’une kippa.

L’agresseur, qui vit en Allemagne depuis 2015 dans un foyer de demandeurs d’asile, est accusé de blessures graves et d’insultes. Il se trouve en détention préventive depuis le 19 avril.

La victime des coups, Adam Armoush, un Arabe israélien de 21 ans qui portait ce jour-là pour la première fois une kippa afin d’observer les réactions, doit s’exprimer aussi le 19 juin, tout comme plusieurs témoins.

L’agression, qui s’est déroulée dans un quartier festif de Berlin, avait soulevé une très vive indignation et un débat public, après que la principale victime avait mis en ligne la vidéo qu’il avait filmée de l’agression.

Selon le tribunal, le jeune Syrien est poursuivi pour avoir d’abord insulté Adam Armoush et un de ses amis germano-marocain, parce qu’ils portaient lune kippa. Il a ensuite frappé «à au moins dix reprises» le jeune Arabe israélien avec sa ceinture, le blessant avec la boucle «au visage, au ventre et aux jambes» tout en «criant « Juif » en arabe».

La victime, bien que non juive, avait expliqué après son agression avoir porté ce soir-là la kippa pour se prouver que cela ne présentait aucun risque à Berlin.

L’attaque avait soulevé l’indignation en Allemagne au point que la chancelière Angela Merkel avait pris la parole pour dénoncer un «incident terrible».

Depuis plusieurs mois, le débat monte en Allemagne sur la résurgence de la haine contre les juifs, notamment dans les cours d’école où fuseraient les insultes verbales envers ceux-ci. La communauté juive allemande est forte d’environ 200 000 personnes. Le président du Conseil central des juifs d’Allemagne, Joseph Schuster, a également suscité une controverse en appelant à ne pas porter de kippa dans les rues des grandes villes, une mesure de précaution selon lui.

Des responsables politiques ont appelé les mosquées à prêcher le respect des juifs, mais aussi de l’Etat d’Israël, et ont demandé que le gouvernement insiste auprès des nouveaux venus sur le respect du droit à l’existence de l’Etat hébreu.

«Dans les cours d’intégration, il faut que nos valeurs, les valeurs européennes, soient mieux transmises», a insisté récemment Joseph Schuster, réclamant «des conséquences» pour ceux «qui ne sont pas prêts à accepter ces valeurs».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “«Ma tête était fatiguée» : un Syrien s’excuse au tribunal après une agression antisémite à Berlin

    1. Pinhas

      Aucune excuse ne peut justifier ou pardonner un acte antisémite .

      TOLÉRANCE : 0

      Si on ne sanctionne pas sévèrement ces actes ils ne feront que prendre de l’ampleur et d’ici quelques années les nazislamistes ouvriront des camps ……

      Pour moi la meilleures des sanctions c’est la déchéance de nationalité avec un coup de pied dans la gueule .

    2. Pinhas

      Ces sales ordures de nazislamistes ont tous les droits même celui de nous assassiner mais dés qu’un Juif porte une kippa ils deviennent fou tel un taureau enragé devant une cape rouge .

      Eux ont le droit de porter la djellaba , le voile , la barbe islamique , etc .

      On leur fait les honneurs pour leurs fêtes de merde qui puent le hallal et on doit baisser les yeux devant eux sous peine d’être vertement insulté ou frappé .

      Eux ces nouveaux nazis sont bien vu car les gens ont peur .

    3. HENRIETTE Irène

      Je donne entièrement raison à Pinhas pour son commentaire. Ici aussi, les musulmans peuvent tout faire, sont relaxés par des juges lâches et…. compatisssants pour ces « victimes ». On attrape (la police) des gens fichés un peu partout, et ils sont relaxés. Dans quel monde vivont-nous. Ce n’est pas nous qui sommes racistes mais tous ces « orientaux » qui viennent se plaindre de leurs misères. Les Juifs, se sont-ils plaints à leur retour des camps ? Ils n’osaient pas en parler car la majorité des Européens ne les auraient pas crus.
      Quelle honte !
      Quand un de ces types agresse, que ce soit un Juif, un Policier ou une autre personnes, on devrait enfermer leur famille qui est à 100 % complice.

      Cela n’en finit pas et en France, on traite de déséquilibrés des individus qui poignardent des Juifs et des Juives ! Leurs croyances les poussent à être déséquilibrés et on dirait que cela arrange nos pouvoirs et justices.

    4. Cyrano

      Tout ceci est voulu, il y a peu un ministre de l’intérieur disait : c’est un loup solitaire. Tu parles d’un hypocrite. Maintenant ce n’est pas un délinquant —
      C’est un déséquilibré. Tu parles d’une hypocrisie d’état. Jusqu’à quand finira-t-on de nous prendre pour des cons. Tous ces bobos bien pensant ne sont pas concernés, ils vivent dans les beaux quartiers. Ils parlent de mixité sociale, seulement pour les autres, pas pour eux. — JE ME MARRE —

    5. Cyrano

      Sa tête était malade — d’où l’expression parles à mon cul ma tête est malade —
      Vous voyez la «  » » takyya «  » » a du bon et de beaux jours devant elle, avec des pourris pareils. Et l’autre zigoto ( arabe israëlien ) qui voulait prouver qu’en allemagne un juif coiffé de kipa ne risquait rien. Tu parles Charles avec l’air nauséabond qui plane en Europe, il n’a rien prouvé du tout.

    6. Massana Michelle

      Entièrement d’accord avec vous tous. Tout est dit. La Haine envers les juifs. 😣. l’Europe sera bientôt Islamisée. L’agression d’un juif bof tout le monde s’en fou. Mais si l’inverse avait eu lieu t’inquiète , il y en avait pour des jours aux infos et en boucle. Sa tête malade ? Pauvre débile, sa tête remplie de haine ! Bien sûr il passera pour un déséquilibré ! C’est un cas isolé 🤔🤔 ras le bol tous des faux culs ! T’inquiète Juifs et Chrétiens fière de l’être nous resterons debout. 🇮🇱✝️

    7. Sam O'Var

      « Ma tête était fatiguée ».
      Cela rappelle l’action crapuleuse d’un « réfugié » lequel, il y quelques années, avait abusé d’un jeune garçon dans une piscine de la capitale autrichienne. Pour sa défense, il avait eu ces mots qui valent leur pesant de cacahouètes: « J’avais une pulsion »…
      ______________________
      Dans son livre « Neukölln ist überall »* (Neukölln est partout), Heinz Buschkowsky, ancien bourgmestre de la municipalité berlinoise de Neukölln, apporte des informations très intéressantes (façon de parler…). Selon des statistiques bi-annuelles établies par la Ville de Berlin, les jeunes hommes turcs et arabes -càd musulmans- vivant dans la capitale allemande cultivent en priorité la haine envers les homos, les Juifs et les Allemands…!
      Une haine qui ne reste pas inactive, mais se traduit aussi par des attaques verbales et physiques à l’endroit des personnes citées.

      * Heinz Buschkowsky: Neukölln ist überall
      # Ullstein Buchverlage , Berlin, 2012.
      Je ne sais pas si le livre a été traduit en français. Pour faire court, c’est la monographie d’une municipalité berlinoise qui, à l’origine essentiellement ouvrière (l’artère principale a pour nom Karl-Marx-Allee) s’est au cours des dernières décenies transformée en commune essentiellement mohamétane.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *