toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La résistance arrêtera-t-elle l’invasion de l’Europe ? Par Guy Millière


La résistance arrêtera-t-elle l’invasion de l’Europe ? Par Guy Millière

Un membre du Congrès américain m’a dit à Washington, il y a une vingtaine d’années : « Quand je sens la chaleur monter, je vois la lumière. »

La phrase peut se traduire de manière plus explicite : quand des politiciens comme celui qui me parlait à l’époque sentent la pression s’accentuer pour qu’ils adoptent une certaine position, ils discernent l’urgence d’adopter cette position.

Merkel et Macron sentent la pression s’accentuer concernant l’invasion lente de l’Europe par des flots de migrants, mais ils ne semblent toujours pas (ou ne veulent pas) discerner l’urgence.

Merkel est un peu en retrait, car elle sait qu’elle est sur un siège éjectable susceptible d’être actionné très prochainement.

Macron, lui, continue à faire preuve d’arrogance : après avoir tenu des propos insultants vis-à-vis de l’Italie et de son ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini et fait semblant de s’excuser, il a parlé de « lèpre », et donc qualifié de lépreux ceux qui ne partagent pas ses délétères positions

Il demande maintenant des « sanctions européennes » contre les pays qui ne marcheraient pas au pas cadencé qu’il entend imposer.

Il propose aussi des « solutions » (centres fermés qui restent à construire, hypothétique « solidarité financière ») qui n’en sont pas, et ne sont que des façons de ne pas regarder le problème en face.

Il n’obtiendra sans doute rien du sommet sur l’immigration qui se tient le 28 et le 29 juin.

Il lui faudra s’attendre à ce que ce qu’il ose appeler la lèpre gagne du terrain, y compris en France, malgré l’intoxication à laquelle se livre l’immense majorité des médias.

De fait, l’invasion est réelle et elle s’accentue.

Les effets de l’installation en Europe de populations qui ne s’intègrent pas, gardent sur le sol européen des mœurs, des coutumes, une culture, une intolérance qui sont, à l’évidence, incompatibles avec la civilisation occidentale sont de plus en plus flagrants, de plus en plus graves et de plus en plus coûteux.

Les marées humaines qui se sont déversées depuis l’Est, sous l’effet du chaos syrien et de la politique cynique d’Erdogan en Turquie, et depuis le Sud, après le renversement de Mouammar Kadhafi en Libye, se sont additionnées et ont créé des situations intenables et ingérables.

Des pseudo « organisations humanitaires » se font auxiliaires de passeurs sans scrupule.

Ces derniers procèdent à un trafic sordide d’êtres humains dont l’Union européenne se fait concrètement complice.

Ils travaillent aussi avec des organisations islamiques qui ont leurs propres buts et raisonnent en termes de conquête et de colonisation de terres qui, dès lors qu’elles ont été autrefois prises par la force par les hordes de l’islam, sont considérées par elles comme faisant partie du territoire de l’islam.

Une résistance a commencé à se dessiner en Europe centrale autour de la Hongrie de Viktor Orban.

Elle concerne aujourd’hui aussi la Pologne, la Slovaquie et la République tchèque.

Les dirigeants et les peuples de ces pays ont perdu leur souveraineté pendant les années où ils ont subi des dictatures léninistes qui ont tenté d’anéantir leurs identités.

Ils ont rejoint l’Europe en pensant trouver la liberté et l’Occident, pas en pensant qu’ils seraient soumis aux diktats de technocrates cyniques et sans scrupule qui piétinent la liberté et tout ce qui constitue la grandeur de l’Occident.

L’Autriche a rejoint la résistance en décembre de l’an dernier, avec l’arrivée de Sebastian Kurz au poste de chancelier.

Puis, cela a été, plus récemment, le tour de l’Italie.

L’Allemagne a vu naître et monter en puissance un parti (AfD, Alternative pour l’Allemagne) dont les positions sont celles de la résistance, et la CSU (Union sociale chrétienne) en Bavière, craignant d’être évincée par l’AfD, entend que la politique allemande change profondément, sans quoi elle quittera la coalition et fera tomber le gouvernement.

En France, Macron pense n’être menacé par aucune opposition et s’autorise donc à parler comme il parle (il s’autorise même bien davantage comme on vient de le voir dans la cour de l’Elysée lors d’une soirée au cours de laquelle on a compris pourquoi il avait choisi de faire la une du magazine gay Garçon il y a un an). Ne craignant pas de faire le grand écart, il passe d’une soirée digne d’un cruising bar du Marais à une entrevue avec le premier pape gauchiste de l’histoire du Vatican, et montre chaque jour davantage qu’il n’a ni principes ni scrupules.

La résistance qui monte gagnera-t-elle encore du terrain, et parviendra-t-elle à arrêter la destruction avant que celle-ci soit irréversible ? Est-il déjà trop tard ? Les choses sont claires en tout cas, et le sont plus que jamais. Ou bien la pression exercée par la résistance sera suffisamment forte pour en finir avec Merkel, Macron et leurs complices, ou bien l’Europe en tant que berceau de la civilisation occidentale appartiendra bientôt à une ère révolue.

Guy Millière
Adapté d’un article publié sur les4verites.com





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “La résistance arrêtera-t-elle l’invasion de l’Europe ? Par Guy Millière

    1. Avy

      « La résistance arrêtera-t-elle l’invasion de l’Europe »?
      J’ai du mal à y croire,, il est bien trop tard, des intérêts qui nous dépassent dictent aux technocrates européens qui nous gouvernent cette option d’une déferlante de migrants dont la plupart ne sont nullement menacés dans leurs pays d’origine et qui viennent chercher le « confort » social que nous avons bâti, souvent dans la douleur.
      Reconstruire les frontières ? comment ?
      Revenir sur la libre circulation des hommes et des marchandises ?
      Bon courage

    2. Robert Davis

      Je suis entièrement d’accord avec Guy Milliere : l’Europe est acculée par l’invasion musulmane qui contrairement à ce que disent les naifs ne vient même pas en europe pour s’enrichir par tous les moyens mais bien pour s’approprier l’Europe et elle doit par conséquent mettre en tête de liste de ses préoccupations mesquines de financement des « fins de mois » la lutte qui doit être acharnée contre l’islamisation. Quant à micron il faut le trairter comme merkel et le virer à n’importe quel prix. Etant donné qu’il a une majorité gauchiste au Parlement il ne reste que le Putsch Militaire ou n’importe quelle forme de violence probablement. On ne peut pas laisser un seul homme détruire une nation.

    3. Pinhas

      Oui un putch militaire.
      Il n’y a plus que l’armée pour sauver la France .
      Et pour épauler l’armée des volontaires prêts à chasser la merde ennemie.
      Attendrons nous 2022 pour faire le grand nettoyage …

    4. Aaron le Rachid

      Madame la Belgique de Moellenbeck sera la première à passer avec « larmes » et bagages à l’islam, la France, pour la remercier de lui avoir envoyé en son temps son belge de guerrier, je veux nommer Charles Martel (hé oui, il vient d’un village belge) suivra, tout comme Macroud premier, roi de France, suit l’amère Merkel dans sa politique d’islamisation de l’Europe en accueillant les migrants, pour qu’elle reste ne place, chancelière et pour notre malchance, pas hier mais demain.
      En Europe, demain c’est déjà aujourd’hui

    5. Robert Davis

      Pour qu’un putsch militaire prenne le pouvoir il faut que le chaos s’installe ne serait-ce qu’à Paris : Est-ce faisable quand on voit des idiots comme les 10 clowns qui parlaient au téléphone de leurs petites affaires. Avec des c. pareils micron ne risque rien…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *