toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Je ne peux plus travailler avec cette femme» : Horst Seehofer lance un ultimatum à Angela Merkel


«Je ne peux plus travailler avec cette femme» : Horst Seehofer lance un ultimatum à Angela Merkel

Si la question migratoire exacerbe les tensions à l’échelle européenne, elle fragilise aussi la coalition au pouvoir en Allemagne. Sur ce sujet, le ministre allemand de l’Intérieur a lancé un ultimatum à Angela Merkel, qui n’a pas tardé à le rejeter.

Le quotidien allemand Die Welt  a rapporté le 17 juin une sortie fracassante de Horst Seehofer, le ministre allemand de l’Intérieur. Alors qu’il expliquait avoir des difficultés à s’accorder avec la chancelière allemande Angela Merkel sur la question migratoire, il a résumé cette communication difficile en ces termes : «Je ne peux plus travailler avec cette femme.»

Le ministre allemand a confirmé ce 18 juin que, faute d’un accord européen à la fin juin, il souhaitait fermer les frontières allemandes aux migrants dès le mois de juillet. Horst Seehofer s’est ainsi exprimé : «Si le rejet immédiat des migrants à la frontière n’est pas possible, j’ordonnerai immédiatement à la police de refouler tout individu qu’il ait une interdiction d’entrée ou une interdiction de rester» et le ministre allemand de poursuivre : «Nous souhaitons bonne chance à la chancelière.»

Angela Merkel a immédiatement rejeté cet ultimatum déclarant qu’il n’y aurait aucune fermeture automatique, même en cas d’échec au niveau européen.

Deux semaines pour négocier avec ses partenaires européens

Membre d’un gouvernement issu de la coalition entre les sociaux-démocrates du SPD et la droite allemande, Horst Seehofer est lui-même issu de la CSU (Union chrétienne-sociale en Bavière) qui souhaite limiter l’immigration à la frontière allemande.

De fait, le ministre est favorable au droit de renvoyer d’Allemagne des migrants déjà enregistrés dans un autre Etat membre de l’Union européenne, un choix qui va à l’encontre de la politique d’ouverture prônée par Angela Merkel depuis 2015.

Le journal Bild affirmait que la CSU s’apprêtait à lancer un ultimatum à Angela Merkel sur la question migratoire, c’est désormais chose faite. Les alliés de droite de la chancelière allemande lui ont ainsi donné ce 18 juin deux semaines pour négocier une solution européenne au défi migratoire, faute de quoi le ministre de l’Intérieur décrètera une fermeture des frontières, selon l’agence Deutsche Presse-Agentur (DPA).

Cette décision a été prise lors d’une réunion des dirigeants du parti conservateur bavarois CSU à Munich. Selon DPA, Angela Merkel a accepté ce délai qui correspond à la tenue d’un sommet européen les 28 et 29 juin. Affichant une volonté de débloquer la question à l’échelle européenne, Angela Merkel rencontre ce même jour le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte. Elle recevra également le 19 juin le président français Emmanuel Macron.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “«Je ne peux plus travailler avec cette femme» : Horst Seehofer lance un ultimatum à Angela Merkel

    1. Pinhas

      Bravo au ministre de l’intérieur mais qui va récupérer les migrants à votre avis ?
      La France poubelle à envahisseurs islamique bien sur .
      Si l’Europe ne revoit pas immédiatement son traité concernant l’immigration alors préparons nous à un déferlement massif de tous ces faux migrants venus pour conquérir et soumettre L’Europe.

      Ce ministre a ouvert les yeux et d’autres suivront .

      Seuls les gochos et les collabos laisseront faire .
      De temps en temps une larmichette pour ceux qui se feront violer et assassiner puis leur vie misérable de collabo suivra son cours jusqu’à la fin de leur mandat.

    2. Robert Davis

      Bravo au ministre allemand Seehofer : garder ces millions d’arabes en Allemagne (en France c’est la même chose même si on n’a pas la chance d’avoir un ministre comme lui ni le m^me système puisque le président français est un monarque qu’il est temps de jeter BAS) est une folie qui vaz conduire l’Europe entière dans la guerre civile très bientôt. L’organisation de la 5ème république et de son monarque de président ne permet malheursement pas d’éviter une telle guerre civile tant que les socialo sont au pouvoir grâce aux mensonges et au lavage des cerveaux faibles de leurs maudits médias.

    3. HENRIETTE Irène

      Ici en Belgique, on propose d’enseigne dans les écoles le roumain, le turc !!!!! qui dit mieux ? On libère avec des congés « sous surveillance » (mon oeil) et il y a presque toujours récidive……

      La France, l’Allemagne, la Belgique etc etc sont dans la même galère
      si l’UE ne change pas sa politique d’autruche. Je n’arrive pas à croire
      qu’on ne peut pas éradiquer certains individus dangereux !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *