toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l’interdiction (Photos et vidéos)


Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l’interdiction (Photos et vidéos)

L’interdiction faite aux Saoudiennes de conduire un véhicule a été levée le 24 juin. Des conductrices ont aussitôt commencé à circuler dans Riyad, évoquant un sentiment de liberté, même si la vie des femmes est soumise à de nombreuses contraintes.

Mettant fin à une interdiction unique au monde, l’Arabie saoudite autorise les femmes à conduire depuis le 24 juin, une réforme historique à l’échelle de ce royaume de 32 millions d’habitants.

Dès minuit, des femmes ont commencé à sillonner au volant les avenues éclairées de la capitale Riyad et d’autres villes. Certaines avaient mis la radio de leur véhicule à fond.

Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l'interdiction (IMAGES)© Hamad I Mohammed Source: Reuters
Une femme fête la levée de l’interdiction au volant avec ses amies, à Al Khobar

«C’est un événement historique pour chaque Saoudienne», a déclaré Sabika al-Dosari, une présentatrice de la télévision nationale, avant de traverser la frontière avec Bahrein à bord d’une berline. «Je me sens libre comme un oiseau», a confié à l’AFP Samar Almogren, animatrice TV au volant de son véhicule dans la nuit de Riyad.

Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l'interdiction (IMAGES)© Hamad I Mohammed Source: Reuters

«C’est une grande réussite», a également commenté le milliardaire Al-Walid ben Talal, dans une vidéo où l’on voit sa fille Reem en train de conduire un 4×4 tandis que ses petites-filles applaudissent sur la banquette arrière. «Maintenant les femmes ont leur liberté», a déclaré ce prince saoudien dans cette vidéo diffusée sur Twitter.

«Sentiment de justice»

Annoncé en septembre 2017, ce changement historique inspiré par le prince héritier Mohammed ben Salmane fait partie d’un vaste plan de modernisation du riche pays pétrolier. L’interdiction de conduire était devenue le symbole du statut inférieur des Saoudiennes, décrié à travers le monde.

On s’attend à ce que des milliers de conductrices prennent le volant le 24 juin, une journée attendue depuis longtemps par les Saoudiennes et qui, pour beaucoup, pourrait faire entrer dans une nouvelle ère la société de ce royaume régi par une version rigoriste de l’islam.

Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l'interdiction (IMAGES)© Zohra Bensemra Source: Reuters
Samira al-Ghamdi, psychologue, en route vers son lieu de travail à Jeddah

«C’est un pas important et une étape essentielle pour la mobilité des femmes», a commenté Hana al-Khamri, auteure d’un livre à paraître sur les femmes dans le journalisme en Arabie saoudite.

«Les femmes en Arabie saoudite vivent dans un système patriarcal. Leur donner le volant aidera à défier les normes sociales et de genre qui entravent la mobilité, l’autonomie et l’indépendance», estime-t-elle.

Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l'interdiction (IMAGES)© Faisal Nasser Source: Reuters
Majdooleen fait le plein de sa voiture avant de se rendre à son travail, à Riyad

Pour beaucoup de femmes, saoudiennes ou expatriées, cette mesure permettra de réduire leur dépendance à l’égard des chauffeurs privés ou des hommes de leurs famille, entraînant du même coup des économies financières.

«Les Saoudiennes éprouvent un sentiment de justice. Pendant longtemps, elles se sont vu refuser un droit fondamental qui les a maintenues confinées et dépendantes des hommes, rendant impossible une vie normale», explique a déclaré à l’AFP Najah al-Otaibi, analyste au centre de réflexion pro-saoudien Arabia Foundation.

Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l'interdiction (IMAGES)Source: Reuters
Amira, une Saoudienne qui travaille pour Aramco se rend à son bureau à Dammam

Mais nombre de femmes craignent de rester la cible des conservateurs dans un pays où les hommes gardent le statut de «tuteurs» et décident à leur place. En effet, les Saoudiennes doivent sortir voilées et restent soumises à de strictes restrictions : elles ne peuvent ni voyager, ni étudier, ni travailler sans l’autorisation de leur mari ou d’un homme de leur famille, ni manger seules dans un restaurant.

L’enthousiasme créé par cette mesure est entaché par une répression contre les militantes qui se sont entre autres longtemps opposées à l’interdiction de conduire. Selon les autorités, sur 17 personnes dernièrement arrêtées, neuf sont toujours en prison. Elles sont accusées d’avoir porté atteinte à la sécurité du royaume et d’avoir aidé les «ennemis» de l’Etat saoudien.

Des journaux progouvernementaux ont publié à la une des photos de certaines de ces personnes, accompagnées du mot «Traîtres». Human Rights Watch (HRW) a indiqué il y a quelques jours que deux autres militantes, Nouf Abdelaziz et Maya al-Zahrani, avaient été arrêtées, dénonçant «une vague incessante de répression».





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Emues et fières, des Saoudiennes au volant après la levée historique de l’interdiction (Photos et vidéos)

    1. FRANCOISE GIRAUD

      De quoi sont-elles fières, qu’ont elles fait pour se glorifier ainsi, quelles batailles ont-elles menées pour avoir le droit de conduire, elles bénéficient du bon vouloir des mâles qui peuvent leur retirer ce qu’elles ont obtenu sans livrer aucune bataille, et sont trop bêtes pour s’en rendre compte !!!

    2. Charles Martel

      C’est bien … Qu’elles continuent … Encore 1.000 ans et elles pourront enlever leur sac poubelle et peut-être devenir l’égal de l’homme … musulman.

    3. Yéh'ezkel Ben Avraham

      C’est-à-dire qu’il y a brusquement des milliers de « chauffeuses » débutantes et SANS AUCUNE EXPERIENCE DE CONDUITE sur les routes saoudiennes depuis minuit ! Bonjour les accidents de la route !!!

      Et, dans la série « Humour! Quoique… »
      Section:
      « Si vous ne croyez pas celle-là, je peux en inventer une autre! »

      BREAKING NEWS !

      Depuis que le femmes peuvent y conduire des véhicules, l’Arabie Saoudite a commandé des milliers de vêtements liturgiques au Vatican pour remplacer les tchadors. En effet, ces vêtements religieux catholiques… « sa-cer-d’otaux » 🙂

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *