toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Emmanuel Macron favorable à des sanctions financières envers les pays de l’UE qui refuseraient d’accueillir des migrants


Emmanuel Macron favorable à des sanctions financières envers les pays de l’UE qui refuseraient d’accueillir des migrants

« On ne peut avoir des pays qui bénéficient massivement de la solidarité de l’UE et qui revendiquent massivement leur égoïsme national quand il s’agit de sujets migratoires ».

Le président français Emmanuel Macron s’est prononcé ce samedi 23 juin en faveur de sanctions financières envers les pays de l’Union européenne qui refuseraient d’accueillir des migrants.

Au cours d’une conférence de presse avec le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, il a affirmé qu' »on ne peut avoir des pays qui bénéficient massivement de la solidarité de l’UE et qui revendiquent massivement leur égoïsme national quand il s’agit de sujets migratoires ».

La France et l’Espagne ont par ailleurs proposé la mise en place de « centres fermés sur le sol européen dès le débarquement » des migrants, a déclaré Emmanuel Macron, prônant une « solution différente et complémentaire » à une crise qui divise l’Europe.

Actuellement, il n’existe pratiquement pas de centres fermés où on instruit les dossiers des migrants en Europe, hormis quelques rares cas en Grèce et en Italie gérés par le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). La proposition franco-espagnole prévoit une action à plus grande échelle avec des centres fermés dans « le pays le plus proche du débarquement », où les migrants devraient rester jusqu’à ce que leur cas soit étudié.

 « Une fois débarqués sur le sol européen, nous sommes favorables à mettre en place des centres fermés conformément au HCR, avec des moyens européens qui permettent (…) une solidarité financière immédiate, une instruction rapide des dossiers, une solidarité européenne pour que chaque pays prenne de manière organisée les personnes qui ont droit à l’asile », a expliqué le chef de l’Etat lors d’une conférence de presse conjointe avec le nouveau Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

Pour les migrants qui n’ont pas droit à l’asile, Emmanuel Macron a souligné la nécessité d’avoir « une solidarité européenne et une efficacité pour raccompagner » ces personnes « vers leur pays d’origine » et « en aucun cas vers des pays de transit ».

« C’est une solution qui est coopérative et respectueuse du droit. Nous devons tenir nos principes et ne pas nous laisser bousculer par les extrêmes », a-t-il ajouté à la veille d’un mini-sommet européen sur la question.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “Emmanuel Macron favorable à des sanctions financières envers les pays de l’UE qui refuseraient d’accueillir des migrants

    1. Pinhas

      Abrutis. Pour te faire bien voir tu es prêt à accueillir des envahisseurs puis les laisser comme des clodos dans la rue.
      Lorsqu’un président n’est pas capable de s’occuper des sdf Français mais laisse rentrer des sauvages agressifs à qui il file du fric , à boire , à manger ; on est en droit de penser que ce pauvre type est fou .
      Ou alors il est trés con .

    2. amsallem

      C’est vrai Pinhas et c’est consternant de voir la passivité des peuples européens qui semblent aller vers l’abattoir sans rechigner triste trés triste .

    3. Alan

      Ses menaces ne sont que du vent , il se prend pour le chef , les migrants il y en aura toujours de plus en plus , que feront-ils , on en accueillera encore et encore ? bande de cons ..

    4. LeClairvoyant

      Il n’a rien compris, « Le Pauvre !. Car de la politique mondialiste, ce sont les pays riches et plus développés qui bénéficient d’avantage du « mondialisme »; ce n’est pas la Hongrie, le Niger ou le Népal qui sont bien placés pour les échanges.

    5. Salmon

      Justement micron pourquoi ne vous Revoltez vous pas vis à vis des 58 pays arabes qui ne les veulent pas ?

    6. Laurence

      En plus tous ces pays ont des rivresses
      Et on peut leur apporter la technologie afin de les aider dans les secteurs comme la gestion de l eau etc

      C peut être les pays européens qui doivent négocier avec les muzzs

    7. alauda

      Taux de chômage à 9,0% fin 2017 (soit près d’un actif sur 10).

      Dette française : 97% du produit intérieur brut (PIB). Certaines obligations ont été émises à 50 ans. Charge de la dette par habitant en 2015 : 31000 euros. Habitant solvable, bien entendu.

    8. alauda

      Le budget de l’Union européenne en 2018 s’élève à 160 milliards d’euros.

      On peut lire sur le site touteleurope que la France contribue à hauteur de 22 milliards d’euros (à la louche), qu’elle serait le premier bénéficiaire des dépenses européennes (14,5 milliards d’euros en 2015)…

      Par ailleurs, on y apprend que le budget consacré à la politique migratoire a vu ses dépenses augmenter cette année. Mais en même temps (pour reprendre ce tic de langue à la mode), dans la partie « Débats et perspectives », il est écrit textuellement :
      « La Commission européenne propose pour remédier [à son manque de ressources face à l’imprévu, notamment celui de la crise migratoire] d’augmenter les ressources propres de l’UE en développant par exemple un financement […] grâce aux revenus générés par les demandes de visa. »

      Les demandes de visa génèrent des revenus ! Bonne nouvelle.

      Que l’on cesse donc de culpabiliser les gens et les peuples avec des bateaux qui alimentent le trafic d’êtres humains sans visa. Et que chaque pays accorde des visas en fonction de ses moyens et de ses besoins.

    9. alauda

      Dixit Jacques Toubon : « le solde migratoire en France est nul sur la période des trente dernières années ».

      Le prénom Jacques n’étant plus attribué qu’à une centaine de garçons par an, la probabilité de relancer de nouvelles jacqueries tend vers 0.

    10. Cyrano

      Ouvrir les portes et les fenêtres c’est le courant d’air assuré. Comme disait l’autre c’est une chance pour la France, n’importe quoi. Certains ont vraiment des courants d’air dans la tête, même plus de cerveau. Nous sommes dans la merde.

    11. alauda

      NB. La choré lascive de la FetedelaMusique2018 à l’Elysée était brouillonne. Les danses africaines traditionnelles ont une autre allure que ces gesticulations de boîtes de nuit. C’est comme la danse classique, ça s’apprend.

    12. Rosa SAHSAN

      Il peut arrêter de donner ses ordres au monde entier ce pauvre type. C’est vrai qu’on dépense un pognon de dingue pour ces gens. Voilà Macron où passe le pognon. A faire de l’assistanat. Ras le bol de ces « réfugiés ».
      ROSA

    13. Pinhas

      Micron est pour le Cheval de Troie et ce en toute conscience de ce que les Français subissent chaque jour un peu plus .

      Micron est un accident tout comme hollande l’a été et voila le résultat catastrophique et criminel .

      Si de nouvelles élections devaient avoir lieu ce preuve petit banquier dégagerait à très grande vitesse .

      Accusé micron , vous êtes condamné pour intelligence avec l’ennemi de la France pendant une période de guerre ( car il nous l’on dit , nous sommes en guerre ) et mise en danger de la vie des citoyens car nous avons pour obligation de subir mais surtout pas de nous défendre .

    14. michael

      macaron devient de plus en plus ridicule ,il fait question de mettre en danger les francais , c’est un islamiste cheri

    15. Salmon

      L Europe est divisée entre les pays pro migrants et ceux qui ne les veulent pas

      Allemagne France espagne

      Italie Autriche Hongrie Hollande n en veulent plus

      Les pays qui regretent:
      Suède Grèce et Allemagne
      Et sûrement de autres

    16. Elia

      Même Obono n’aurait pas fait autant de dégâts à Paris, mais comme Obama !
      Je pensais aux poubelles dans la rue !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *