toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Critiquer le milliardaire gauchiste George Soros, ce n’est pas être antisémite, M. Plenel


Critiquer le milliardaire gauchiste George Soros, ce n’est pas être antisémite, M. Plenel

OPINION

On a le droit de critiquer les dires et les actes de M. Soros comme ceux de M. Zemmour, et ce n’est pas de l’antisémitisme.

Le 9 mai dernier, Valeurs actuelles publiait une série d’articles avec, pour titre, « Le milliardaire qui complote contre la France ». Cette enquête avait pour but d’investiguer sur l’homme d’affaires américano-hongrois George Soros. Ce nabab qui n’hésite pas à employer sa fortune pour financer des ONG qui « guident la société vers un mondialisme triomphant tout en combattant l’enracinement ».

Ces articles ont fort déplu à des intellos de gauche qui, une fois de plus, ont vu derrières ces lignes l’ombre de la bête immonde.

Ainsi, l’essayiste Raphaël Glucksmann, le fils d’André, compare l’enquête au plus grand pamphlet antisémite en tweetant : « Le protocole des sages de Sion, version 2018. Le remake hongrois vient d’être traduit en Français. »

Edwy Plenel, le directeur de Mediapart, ami de Tariq Ramadan, s’en prend de manière identique à l’hebdomadaire : « Quand le complotisme mainstream de l’hebdo islamophobe Valeurs actuelles flirte avec le vieil antisémitisme du milliardaire juif cosmopolite (sic) qui financerait l’anti-France. »

Enfin, Thomas Snégaroff, historien pour France Info, considère qu’avec la couverture du magazine, « le vieil antisémitisme n’est pas mort ».

Ces attitudes sont inquiétantes car elles impliquent, si on les suit à la lettre, qu’il est interdit de parler d’un milliardaire, quelle que soit son action, autrement que pour en dire du bien, et ce, parce qu’il serait juif. Or, Soros – et c’est le moins que l’on puisse dire – est un personnage contestable et les critiques qui lui sont adressées visent ce qu’il fait et non ce qu’il est. Il faudrait que nos amis révisent un peu leur définition de l’antisémitisme.

Justement, il est avéré que M. Soros utilise sa fortune pour détruire le fondement des peuples, promouvoir le mondialisme et imposer l’immigration de masse.

C’est aussi un spéculateur qui, en septembre 1992, pariant sur la baisse, vend à découvert dix milliards de livres, provoquant une pression sur la Banque d’Angleterre qui fera sortir la devise du Système monétaire européen. Lui, par contre, encaissera une plus-value d’environ 1,1 milliard de dollars.

C’est aussi cet homme, soi-disant défenseur de la démocratie, qui s’empresse de donner 400.000 livres britannique (453.000 euros) à une organisation pro-UE qui tente d’influencer le vote des députés britanniques sur l’accord final du Brexit. Confronté aux critiques, le financier décidera d’ajouter 100.000 livres de plus.

C’est encore le dénonciateur des réseaux sociaux pour leurs pseudo-« fake news ». C’est lui qui demandera à l’Union européenne de contrôler et cadenasser ceux-ci.

Heureusement, Soros a un grand détracteur : Benyamin Netanyahou. Celui-ci, après avoir soutenu Viktor Orbán face au milliardaire, accusa ce dernier de manipuler les manifestants contre l’expulsion d’Israël des migrants et demandeurs d’asile africains. Donc, si un plus un égal deux et si combattre Soros, c’est être antisémite, alors le Premier ministre israélien est antisémite !

On a le droit de critiquer les dires et les actes de M. Soros comme ceux de M. Zemmour, et ce n’est pas de l’antisémitisme.

Mais l’empressement de cette gaucho-sphère à ressusciter artificiellement et bruyamment ce « vieil antisémitisme » fantasmatique ne sert-il pas à détourner l’attention d’un autre antisémitisme, ce « nouvel antisémitisme » d’origine islamique dénoncé par l’appel des 300 du 22 avril dernier qui rappelait ces faits : « Onze Juifs viennent d’être assassinés – et certains torturés – parce que Juifs par des islamistes radicaux » ?

J.-P. Fabre Bernadac
Ancien officier de Gendarmerie

Diplômé de criminologie et de criminalistique







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Critiquer le milliardaire gauchiste George Soros, ce n’est pas être antisémite, M. Plenel

    1. spartacus13012

      Etre traité d’antisemite par un antisemite notoire comme plenel, je me demande si maintenant la phrase de A. Finkelkraut « Avec des amis comme vous mr plenel les juifs n’ont pas besoin d’enemis », ne prends pas tout son sens.

    2. amsallem

      Soros est un ëtre maléfique et cela n’a rien à voir avec ses origines , c’est un misanthrope qui aime utiliser les hommes comme des marionnettes mais hélas pour lui ses jours sont comptés et on ne le pleurera pas .

    3. midom

      .
      Les composantes politiques du peuple juif vont de l’extrême gauche à l’extrême droite. Cela s’appelle la démocratie. Je doute fort que l’on puisse retrouver cette doctrine chez d’autres, notamment chez ceux qui ne proclament que la haine!
      M.Soros cependant, fait partie d’un paradoxe; celui des quelques juifs antisémites!

    4. robert davis

      C’est idiot de dire que combattre cette crapule de soros c’est…antisémite puisque cette vermine est anti Israel et un criminel de guerre.Il avait reçu dit-on 50 m. de obanana pour faire tomber Netanyahu!

    5. robert davis

      Cette saleté de plenel n’a jamais été un ami d’Israel. Quant à soros s’il a perdu 80% de sa fortune cela fait plaisir à entendre…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *