toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Video] Les victimes de viol de Tariq Ramadan se font agresser physiquement par ses soutiens


[Video] Les victimes de viol de Tariq Ramadan se font agresser physiquement par ses soutiens

Les trois femmes qui ont porté plainte pour viol contre Tariq Ramadan fin 2017 sont régulièrement depuis la cible d’insultes, de cyberharcèlement, et même d’agressions physiques.

Menaces, insultes, agressions… Henda Ayari, la première femme à avoir porté plainte pour viol contre Tariq Ramadan en octobre 2017, est aussi la seule à avoir témoigné à visage découvert. Invitée dans la matinale d’Europe 1 ce mardi, elle s’est livrée sur l’enfer que lui font vivre depuis les soutiens de l’islamologue controversé.

« Depuis le 20 octobre dernier, jour où j’ai parlé de ce qui s’était passé et après le dépôt de ma plainte, j’ai été harcelée, insultée régulièrement, menacée », raconte-t-elle au micro d’Europe 1. « Ce n’est pas facile de continuer ma vie comme avant ».

La plaignante se dit insuffisamment protégée par les autorités. « J’ai parlé de mes inquiétudes à des policiers. Je les ai contactés il y a quelques semaines pour les prévenir que j’allais participer à la marche à la mémoire de Mireille Knoll, mais ils ne m’ont jamais répondu », raconte-t-elle, désabusée. « Je suis considérée comme une menteuse. On m’insulte de « sale juive »(sic), « sale sioniste« , « payée par des complots illuminati ». Alors que je suis une simple plaignante, comme d’autres », soupire celle qui est devenue militante féministe et laïque.

En fin de semaine, Henda Ayari doit être entendue par les juges d’instruction en charge de l’affaire. Mis en examen et en détention provisoire depuis deux mois, Tariq Ramadan nie toujours les faits dont on l’accuse.





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *