toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’origine de la Judéophobie et de ses diverses formes. Peut-on efficacement lutter contre ce phénomène ?


L’origine de la Judéophobie et de ses diverses formes. Peut-on efficacement lutter contre ce phénomène ?

L’origine de la Judéophobie et de ses diverses formes. Peut-on efficacement lutter contre ce phénomène ? Par Didier BERTIN – 16 AVRIL 2018

La Judéophobie a progressivement accumulé de multiples strates

I- NAISSANCE DE LA JUDEOPHOBIE : RESPONSABILITÉS ROMAINES ET CHRÉTIENNES

L’antisémitisme ou plus exactement la « judéophobie » a commencé lorsque les Romains ont expulsé les Juifs hors de leur territoire. Le peuple juif s’est donc retrouvé dans divers pays étrangers dans lesquels il a seulement été plus ou moins toléré. Le peuple juif a dû faire face aux interprétations hostiles de leur propre création : « le monothéisme » et finalement à leur choix rejet non compris ou non accepté de rejeter le christianisme. Cette Judéophobie s’est accrue à mesure que le christianisme s’est éloigné de ses racines juives. Cela commença avec Paul et continua avec les nombreux Conciles au travers desquels le Christianisme est devenu une sorte de polythéisme. Le premier stéréotype ou strate a été le prétendu meurtre de Dieu (en fait de Jésus et en fait de son enveloppe charnelle) que l’on a attribué aux Juifs. Le déicide n’est d’ailleurs concevable que dans le paganisme. De ce fait les Juifs ont été isolés et leurs activités restreintes à celles liées à l’argent et mal considérées par l’Église, ce qui a généré le second stéréotype ou strate : celui qui lie les Juifs et l’argent.  

II-RESPONSABILITÉ DE L’ISLAM CONCERNANT LA JUDEOPHOBIE

L’Islam prône un monothéisme strict contrairement au christianisme et s’inspire partiellement d’interprétations déformées de la Bible juive puisque les Juifs étaient accusés d’y avoir introduit de fausses informations mais a reconnu l’existence de Jésus et du Christianisme. L’Islam est fondé sur un nouveau texte: le Coran. Dans le Coran, les mécréants aussi appelés les peuples du Livre c’est-à-dire de la Bible (Juifs et Chrétiens) sont considérés comme des peuples inférieurs aux musulmans à moins qu’ils ne se convertissent à l’Islam. Le Coran ne contient pas seulement des concepts religieux mais aussi des éléments de l’Art de la Guerre dans le cadre de la guerre sainte (Jihad) visant à convertir ou détruire les mécréants.

En fait, l’extermination des mécréants n’était pas systématique et leur vie peut être épargnée s’ils acceptent le rang inférieur de Dhimmi dans le respect de la domination musulmane collective et individuelle. Certains versets du Coran sont parfois plus tolérants envers les chrétiens, mais les Juifs restent les pires ennemis.

Les principaux versets judéophobes et antichrétiens dans le Coran sont les suivants:

Judéophobie: SOURATE 2 Versets: 44. 67. 75. 88. – SOURATE 3 Versets: 67. 95. SOURATES 4 Versets: 46. 153. 155. 156. 157. – SOURATE 5 Versets: 13. 64. 70.82. SURATE 17 Verset: 4. Antichristianisme: SOURATE 2 Verset: 120. SOURATE 5 Verset: 73. SOURATE 9 Versets: 30. 31. 34. Judéophobie et antichristianisme: SOURATE 2 Verset: 89. SOURATE 3 Versets: 85. 91. 99.100. 110.112. SOURATE 5 Versets: 51. 59.68. SOURATE 9 Verset: 30.

Le mot « islamisme » a été récemment utilisé dans les pays occidentaux pour construire artificiellement une différence entre le courant fanatique de l’Islam et un autre courant supposé normal et pacifique.

Ce néologisme est délibérément trompeur car les musulmans comme les islamistes se réfèrent à la même religion fondée sur le Coran dont le contenu est agressif mais qui est pratiqué avec une distance relative selon chacun. Les « dits » islamistes suivent en réalité strictement le Coran. Ce langage politiquement correct rend difficile la compréhension du fait que la violence soit inscrite dans un Coran trop intransigeant qui  devrait être réformé pour se conformer par exemple aux lois de la République française. Ce nouveau langage opaque utilisé dans certains pays occidentaux comme la France pour parler de l’Islam peut tenir à des considérations économiques, politiques ou électorales. L’islam n’est pas organisé comme l’Église catholique et un concile musulman équivalent à celui de Vatican II ne semble pas réaliste.

III – LA JUDEOPHOBIE EN EUROPE DE L’EST

On peut dire qu’après la diaspora, le peuple juif est devenu avant 1880 européen à environ 74% soit environ 12 millions de personnes dont la plupart vivaient dans les pays de l’Est. Après l’assassinat du réformateur tsar Alexandre II en 1881 de nombreux pogroms ont commencé en Russie et en Pologne qui ont impliqué des massacres et la fuite de nombreux Juifs. La police du nouveau tsar encouragea le peuple chrétien à tuer des juifs considérés comme des voleurs (les juifs et l’argent) et comme un peuple déicide (concept qui heurte celui de l’éternité de Dieu) en raison de l’enseignement simpliste prodigué par les Églises arriérées russes et polonaises. Les mauvaises récoltes de 1903 à 1906 furent une incitation à d’autres pogroms et environ deux millions et demi de Juifs durent fuir principalement aux États-Unis. La loi sur les étrangers (Alien Act) du Premier ministre Balfour en 1905 a empêché les Juifs de fuir vers le Royaume-Uni.

En 1939, la population juive européenne passa ainsi de 12,1 millions à 9,6 millions, tandis que la population juive des Etats-Unis augmentait de 3 à 5 millions et celle de Palestine de presque zéro à 500 000.

Publié en 1903 et 1905, le Protocole des Anciens de Sion écrit par la police tsariste en 1901 avait pour but de renforcer l’antisémitisme en Russie. Depuis ce livre a été traduit et publié dans de nombreux autres pays, et a donné lieu à une nouvelle forme d’antisémitisme fondé sur un prétendu complot du peuple juif dont le nombre est relativement négligeable visant à contrôler l’ensemble de la chrétienté. Ce mythe a accru la judéophobie traditionnelle et persistante d’une nouvelle dimension complotiste internationale et constitue  un troisième stéréotype ou strate composant la judéophobie.

Les Juifs et la Révolution russe :

Après l’abdication du tsar Nicolas II le 15 mars 1917, le gouvernement provisoire décida par le décret sur l’abolition des restrictions confessionnelles et nationales d’annuler le pale qui était la zone restrictive où les Juifs étaient obligés de vivre. La République de Russie fut proclamée le 14 septembre 1917 et les bolcheviks prirent le pouvoir en octobre. La fin de la Russie tsariste symbolisa l’émancipation des juifs tandis que les massacres des juifs continuèrent sous l’impulsion des armées pro-tsaristes jusqu’en 1921. Beaucoup de Juifs soutinrent la Révolution en espérant devenir des citoyens totalement libres et à part entière. Un quatrième stéréotype ou strate a de ce fait été constitué accroissant la Judéophobie en combinant la traditionnelle Judéophobie et l’anticommunisme a ainsi été créé. Cette forme d’antisémitisme associant « judaïsme et communisme » est encore aujourd’hui enracinée dans les peuples des pays d’Europe de l’Est et en particulier dans les pays baltes.

IV-LA JUDEOPHOBIE DANS LE CADRE DES DOCTRINES RACISTES ET DE LA POLITIQUE

Les doctrines racistes sont encore une cinquième et nouvelle forme de stéréotype ou strate qui a encore accru la Judéophobie. L’antisémitisme est ainsi une accumulation de multiples strates.

1 -Bases

L’antisémitisme raciste comme renforcement de la judéophobie a été créé par Wilhelm Marr à travers la création de sa Ligue antisémite en 1879. Le but d’une référence au sémitisme était de trouver un mot couvrant non seulement la religion juive mais aussi selon lui « une supposée race juive » hors de toutes  considérations religieuses et culturelles et c’est pourquoi nous pensons que le mot  judéophobie est plus approprié que le mot antisémitisme fondé dans un but délétère sur une supposée race. Arthur de Gobineau a publié un essai sur l’inégalité des races humaines où il développe le concept de la race aryenne comme la race supérieure parmi toutes les races. Ludwig Schemann a publié en Allemagne le travail de Gobineau; Houston Stewart Chamberlain (un anglais vivant en Allemagne) a expliqué que la race supérieure s’était développée avec succès en Allemagne et en Europe du Nord. « Die Theozoologie » a été écrit en 1905 par l’Autrichien Adolf-Joseph Lanz et a appelé les Aryens « les hommes-dieux ». Toutes ces doctrines racistes ont influencé Adolf Hitler tel que cela ressort de son livre « Mein Kampf ».

2-Le cas de la France en 1894 et la naissance du sionisme moderne en 1897

Les doctrines anti-juives en France ont été propagées par l’extrême droite et en particulier par Edouard Drumont. Les idées « anti-juives » alors appelées ainsi de façon plus courante qu’avec l’emploi du mot antisémite, provoquèrent l’affaire Dreyfus en 1894. Si la judéophobie était commune dans les pays de l’Est, le fait qu’elle soit apparue dans le prétendu pays des Droits de l’Homme fut décevant pour Theodor Herzl qui créa en réaction le Congrès sioniste en 1897, exprimant la nécessité pour le peuple juif de retourner dans son foyer en Palestine.

3-Nazisme

Mein Kampf basé sur les doctrines racistes ci-dessus, est si violent envers les Juifs que même une lecture superficielle pouvait permettre de déduire que si Hitler prenait le pouvoir en Allemagne, les Juifs seraient les premières victimes dans le cadre d’une extermination systématique.

4- L’antisémitisme de droite aujourd’hui

C’est une forme commune prenant racine dans le christianisme et le nationalisme. Dans ce cadre les juifs sont considérés « dans les faits » comme des étrangers, ne font donc pas vraiment partie de la patrie et de l’élite nationale et sont supposés ne pas respecter les règles d’usage. Le stéréotype chrétien antisémite est profondément enraciné et les Juifs sont soupçonnés de réussir  en étant  déloyaux et en donner la priorité à la communauté juive internationale. C’est le sixième stéréotype ou strate de la judéophobie. La forte proportion de Juifs ayant par exemple reçu le Prix Nobel pour la gloire du pays où ils résident est laissée dans l’ombre. Les droitistes tentent réduire l’ampleur  dramatique de la Shoah en la comparant à celle des victimes du communisme. Cette forme d’antisémitisme est encore très vivante aujourd’hui dans les partis nationalistes.

5-Antisémitisme de gauche aujourd’hui

Il est d’abord fondé sur le stéréotype du lien entre les Juifs et l’argent. Les Juifs sont soupçonnés d’atteindre leurs objectifs économiques en utilisant des moyens malhonnêtes ou peu clairs. Comme dans le cas des droitistes, les Juifs sont soupçonnés d’être en relation avec la communauté juive internationale sans aucune considération pour le pays où ils vivent. 

Le conflit au Moyen-Orient a permis un énorme développement de l’antisémitisme de gauche. Pour les gauchistes, les Palestiniens sont les faibles et les pauvres victimes des puissants juifs. C’est le septième stéréotype ou strate de la judéophobie.

Afin de ne pas apparaître comme antisémites ou Judéophobes alors qu’ils le sont clairement, les gauchistes utilisent le mot «sionistes» pour désigner les «juifs». L’antisémitisme ou Judéophobie est appelé indifféremment « antisionisme » et permet à de nombreux gauchistes d’exprimer leur haine envers les juifs. Les gauchistes ont tenté d’affaiblir la tragédie dramatique de la Shoah en la comparant au drame du colonialisme et de l’esclavage. 

IV- L’ANTISEMITISME OU JUDEOPHOBIE DANS LES PAYS EUROPEENS DE L’OUEST ET EN AMERIQUE DU NORD DEPUIS LA FIN DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ET LEUR RESPONSABILITE AINSI QUE CELLE DE LA FRANCE DANS L’AMPLEUR DE LA SHOAH.

1-Période 1918-1939

L’idée de la déportation des Juifs vers des pays d’Afrique avait été envisagée à plusieurs reprises. Chaim Weizmann qui permit à la Grande-Bretagne de ne pas souffrir d’un manque d’explosifs durant la Première Guerre mondiale en inventant une nouvelle forme d’explosif synthétique obtint la promesse du ministre Lloyd George de soutenir un projet de création d’un foyer juif en Palestine. La Grande Bretagne fut ensuite mandatée par la SDN pour réaliser ce projet mais décida de l’arrêter en cours de réalisation parce qu’il s’avéra préjudiciable à ses relations avec les pays arabes et ont empêché les Juifs de fuir la Shoah en se réfugiant en Palestine.

Les lois anti-juives de 1935 en Allemagne et l’annexion de l’Autriche en 1938 ont déclenché la fuite de nombreux juifs. Afin de contrôler ce flux de réfugiés juifs, le président Roosevelt organisa la « honteuse » Conférence d’Evian en 1938. Trente pays étaient présents et vingt neuf d’entre eux refusèrent d’accueillir les réfugiés juifs. Parmi eux, nous pouvons mentionner le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ; seule la petite République dominicaine avait accepté d’accueillir des réfugiés juifs.

Cette action anti-juive à l’échelle internationale est un crime de non-assistance à personnes en danger de mort qui n’a jamais été jugé. Les États-Unis et le Canada se sont comportés honteusement en 1939 lorsqu’ils obligèrent le navire St Louis à retourner en Europe avec ses réfugiés juifs allemands. Ceci est une démonstration significative de judéophobie.

2- La Shoah était connue des pays alliés occidentaux depuis le début

Les Britanniques furent informés de l’extermination réalisée par les Einsatzgruppen et donc du début de la Shoah et interceptèrent par la suite des messages incluant les statistiques d’extermination envoyées de Dachau, Buchenwald, Auschwitz et de sept autres camps. Parmi les documents déchiffrés figurait le mémorandum de la conversation entre Hitler et le Grand Mufti de Jérusalem le 28 novembre 1941. Hitler expliquait que le but de l’Allemagne était l’extermination des Juifs en Europe et utilisa le mot «Vernichtung» (destruction).

Aux Etats-Unis, les services de renseignement étaient le COI qui connaissait les meurtres de masse depuis août 1941. Le COI devint l’OSS (future CIA) le 13 juin 1942. Abraham Duker et Charles Irving Dwork, tous deux membres de l’OSS, firent un dossier sur la Shoah. Ce dossier nommé « Duker-Dwork Collection » se trouve aux Archives nationales des États-Unis. Duker et Dwork ont ​​été choqués par le manque d’intérêt de l’OSS pour la Shoah, mais étant Juifs, ils avaient peur d’être accusés d’accorder trop d’attention au sort des juifs.

En août 1942, Gerhart Riegner du Congrès juif mondial à Genève, envoya par câble aux gouvernements britannique et américain des informations sur la Shoah suivies d’un rapport complet de 30 pages dont l’exactitude fut confirmée par un conseiller du président Roosevelt.

Une conférence de presse sur la Shoah eut lieu à Washington en novembre 1942. Robert Borden Rams, membre du Département d’Etat, s’était alors plaint de cette conférence de presse qu’il jugeait préjudiciable à l’objectif principal qu’était  la  « Victoire sur l’Allemagne » sans tenir compte du fait que la petite population juive pouvait être entièrement exterminée avant la victoire sur l’Allemagne et c’est sur la base de ce type d’idée que 62.2% de la population juive européenne a pu être exterminée. En octobre 1942,

Jan Karski résistant polonais et représentant du gouvernement polonais à Londres, avait recueilli en Pologne des informations sur l’extermination des Juifs qui furent transmises aux alliés occidentaux par le gouvernement polonais à Londres, mais aucun ne réagit.

En 1943, Jan Karski transmit personnellement l’information à Anthony Eden et au président Roosevelt. L’absence de réaction pour prévenir ou ralentir la Shoah est encore une démonstration magistrale de Judéophobie.

3-La participation objective de la France (alliée de l’Allemagne) dans la perte massive de vies durant la Seconde Guerre mondiale

En France, le maréchal Pétain signa en juin 1940 un armistice qui permit d’accroitre les moyens et l’offensive des allemands. La France fournit à l’Allemagne environ 50% de son PIB annuel, armes et main-d’œuvre et garantit la paix sur son territoire permettant à l’Allemagne de déployer plus de troupes sur le front de l’Est où les Allemands devaient affronter les russes qui ont été les plus combattifs parmi les alliés et ont permis la défaite de l’Allemagne. Ainsi la Guerre a pu durer plus longtemps causant la perte de millions de vies.

4-L’attitude suspecte des États-Unis

En 1947, les États-Unis ont voté pour la création d’un État juif (de facto) mais ont imposé un embargo contre Israël et ont bloqué l’arrivée d’armes et de volontaires. De 1947 à 1949, la plupart des armes ont été fournies à Israël par le gouvernement tchécoslovaque qui a dû subir la vengeance de Staline.

5-Le fort ancrage des préjugés judéophobes d’une partie importante de  l’élite française jusqu’à maintenant

En 1967, on craignait généralement qu’une guerre contre Israël ne soit une deuxième partie de la Shoah compte tenu de la mauvaise situation d’Israël face à ses nombreux ennemis arabes.

Utilisant une stratégie de surprise Israël a pu vaincre ses ennemis ce qui ne semblait pas être le scénario dramatique pour les juifs attendu traditionnellement par la France. La France a immédiatement arrêté ses livraisons d’armes (embargo) pour paralyser Israël qui n’était équipé que d’armes françaises. Le 27 novembre 1967, De Gaulle déclara lors d’une conférence de presse que l’idée de créer un foyer national sioniste en Palestine puis d’Israël avait soulevé des appréhensions  parce que les populations arabes y étaient hostiles et parce que les Juifs auraient acquis des terres en Palestine de manière plus ou moins « justifiables » et qu’ils ne manqueraient pas de s’étendre sur le territoire de leurs ancêtres (NB : sans tenir compte que le fait générateur avait été l’offensive arabe). Il qualifia les juifs de «Peuple d’élite sûr de lui-même et dominateur» en utilisant un stéréotype judéophobe typique et particulièrement indécent pour un homme qui avait visité Auschwitz deux mois auparavant où les cadavres du « peuple dominateur » s’étaient accumulés comme jamais. 62.5% des juifs européens « dominateurs » avaient été exterminés. Cette déclaration incroyable d’un homme d’État important, environ 20 ans après l’Holocauste, est aussi une démonstration significative de judéophobie.

V- LA JUDEOPHOBIE PEUT EXISTER SANS JUIFS

De 1939 à 2013, la population juive a changé comme suit:

2013Monde1939Europe
Les pays d’Europe de l’Est325 0002,30%8 345 00086.4%
Les pays d’Europe de l’Ouest1 031 0007,20%1 314 00013,60%
Total Europe1 356 0009,50%9 659 000100,00%
 Monde
Israël6 200 00043,40%500 0003%
Etats Unis  & Canada6 100 00042,70%5 200 00031,20%
Reste du monde655 0004,80%1 248 0007,50%
Total14 311 000100%16 643 000

Les juifs constituent maintenant un nombre négligeable en Europe occidentale et nous pouvons malheureusement même dire que l’Europe de l’Est est selon le vocabulaire nazi « Judenfrei » ou « Judenrein » signifiant nettoyé des juifs (pas de juifs ou en nombre très négligeable) et pourtant la Judéophobie en Europe est aussi forte qu’à l’époque où des juifs y vivaient. Cela illustre le fait que la Judéophobie est un concept dont les chrétiens et musulmans ont besoin et qui n’est pas lié à l’existence physique des Juifs.

La judéophobie serait devenue une maladie psychologique collective grave afin d’éviter aux sociétés d’affronter leurs propres problèmes. De plus les Juifs ont dû fuir les pays arabes parce que leur religion, le rang de Dhimmi et l’indépendance d’Israël mettaient leur vie en danger.

V- UNE NOUVELLE FORME INSIEUSE DE JUDEOPHOBIE ADOPTEE SOUS LA PRESSION DES PAYS D’EUROPE DE L’EST EN 2008 ET APPROUVE PAR LE PARLEMENT EUROPEEN LA MEME ANNEE

1-Déclaration de Prague du 3 juin 2008 – Processus de Prague

La « Déclaration de Prague sur la conscience européenne et le communisme » du 3 juin 2008, a fait une égalité  mathématique entre le communisme et le nazisme et a donc remis en question la référence spécifique représentée par le nazisme en termes d’abomination. Cette abomination a été particulièrement illustrée par la Shoah et par la promotion du racisme comme doctrine d’État. La Déclaration de Prague a introduit ainsi une atténuation de la gravité des crimes nazis en Europe et qui a facilité la montée actuelle, du racisme, de l’antisémitisme et de la glorification du nazisme constatée aujourd’hui dans de nombreux pays et en particulier dans les pays baltes.

Le nazisme devrait rester dans la conscience humaine la phase paroxystique du racisme d’État qui a conduit à la Shoah dont la nature est «unique» ; son assimilation à d’autres événements obscurcit sa nature particulière et peut occulter sa mémoire et celle de ses victimes comme nous l’avons remarqué dans de nombreux pays.

2 – Le Parlement européen

La déclaration de Prague a été suivie d’une déclaration similaire approuvée par le Parlement européen le 23 septembre 2008. Le nazisme semble désormais être considéré comme un régime totalitaire parmi d’autres et est donc banalisé faisant perdre de vue plus d’un demi-siècle d’enquêtes et de procédures légales qui ont permis de le classer comme le paroxysme de l’horreur. Il semble que de nombreux députés européens n’aient même pas compris ce qu’ils ont approuvé.

Ce projet a été soutenu par des pays d’Europe de l’Est connus pour leur antisémitisme profondément enraciné malgré l’absence ou presque de Juifs sur leurs territoires et il convient de noter que la plupart des députés européens allemands n’ont pas approuvé ce projet probablement parce qu’ils savent vraiment ce qu’est le nazisme. 

VII – LE GRAND RETOUR DES VALEURS ISLAMIQUES ANCIENNES MAIS AUTHENTIQUES

Le faible développement économique des pays arabes après leur indépendance a engendré un chômage élevé spécialement chez les nouvelles générations dont nombre ont dû immigrer dans les pays de leurs anciens colonisateurs (principalement la France et le Royaume-Uni). Cette vague d’immigration est venue gonfler le nombre des jeunes musulmans locaux déjà touchés par le chômage en raison de la crise économique mondiale et qui affecte les personnes les moins qualifiées. Les jeunes générations musulmanes se sentent marginalisées et sont en quête d’identité. Ils ont ainsi été attirés par les valeurs religieuses d’antan qui leur donnent à la fois une identité, un sentiment de supériorité sur les mécréants et un accès à un paradis matériel en cas de mort en tant que martyre pour Dieu.  Leur judéophobie très agressive trouve une légitimation à la fois dans le Coran et dans le conflit des pays arabes avec Israël.

VIII – CONCLUSION : Peut on réduire la Judéophobie ?

Les Juifs sont principalement répartis aujourd’hui entre Israël et l’Amérique du Nord. Les communautés d’Europe occidentale ne représentent plus que 7,2% des Juifs dans le monde avec un million de personnes dont 76% en France et au Royaume-Uni qui comprennent des minorités islamistes très hostiles.

Le nombre des Juifs en Europe de l’Est étant devenu très négligeable.

Près de la moitié des Juifs d’Europe occidentale vivent en France où leur nombre a augmenté en raison de la fuite des Juifs d’Algérie au moment de son indépendance en 1962. Les Juifs français doivent maintenant affronter l’antisémitisme islamiste violent qui a entraîné récemment de multiples meurtres, la dernière victime étant une dame handicapée de 86 ans qui avait échappé à la déportation en 1942 pour finir assassinée le 23 mars 2018 à Paris, de onze coups de couteau au nom de l’Islam.

Les autorités françaises craignent de prendre des mesures draconiennes puisque de nombreux musulmans sont également citoyens français et représentent une force électorale importante : 8,4% de la population française contre 0,7% pour les juifs et la France entretient également des relations économiques étroites avec de nombreux pays arabes.

La Judéophobie étant composée de multiples strates on ne peut l’éradiquer avec des solutions simples d’autant plus que qu’elle trouve parfois sa source dans la psychologie humaine collective et individuelle et peut se développer sans l’existence physique des Juifs.

De plus il est à noter qu’en France de nombreux terroristes ont pu passer à l’acte alors qu’ils étaient fichés et sous surveillance par la police, mais laissés libres.

Si la situation ne change pas en France en raison de l’incompétence des autorités l’émigration vers Israël pourrait être la seule réponse pratique impliquant la responsabilité de l’État. Cette déportation de fait existe déjà pour des déplacements de Juifs sur le territoire cherchant la sécurité. Dans ce cas, le paiement de dommages et des frais de déplacement ou d’émigration devrait être entièrement pris en charge par l’Etat français. Le même processus devrait être applicable à toute situation similaire dans n’importe quel pays de l’Union européenne.

© Didier BERTIN  pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 16 thoughts on “L’origine de la Judéophobie et de ses diverses formes. Peut-on efficacement lutter contre ce phénomène ?

    1. Zayith

      Chapitre I : grosse bourde ! Paul le Juif citoyen romain ne s’est pas du tout éloigné et n’a certainement pas éloigné les Gentils des racines juives de la foi « chrétienne » (entre guillemets car pas encore de religion à cette époque-là, seulement avec la capitulation malheureuse au pagano-catholicisme romain).
      Paul n’a prêché que Yeshua le Juif, crucifié et ressuscité, mais n’a effectivement pas exigé des Gentils qu’ils respectent toutes les lois juives que les Juifs eux-mêmes ne pouvaient pas respecter ! S’il y a un apôtre à qui nous devons d’être bien enseignés aujourd’hui et que nous devrions fortement imiter, c’est bien lui !
      Mais une grosse partie du Christianisme lui a préféré Pierre, à cause d’un seul verset mal interprété…

    2. c.i.a.

      Une chose est certaine le« Démon Juif« ou Sioniste est tenace sur le web,tout ces imbéciles complotistes,(Qui ma fais connaitre, cette lubie antisémite), sortent toujours les mêmes clichers ou histoire d`horreurs contre les juifs.

      Alors qu`ils sont amis, amis avec cette m**de d`ìslam qui commet les pire horreur en direct, « des victimes« pour eux??, trouver l`erreur.

    3. Zayith

      C’est faux LeClairvoyant. Le Rav Shaoul n’a pas stigmatisé les Juifs mais la majorité des Juifs l’ont rejeté à cause de sa conversion, tout comme on le fait subir aujourd’hui encore à ceux qui reconnaissent en Yeshua le Mashiach. En aucun cas il n’a monté les Chrétiens contre les Juifs, absolument pas, lisez votre Bible !
      Il a eu un enseignement qu’on peut qualifier de critique par rapport à certaines coutumes juives qui ne sont que de la religion pure et dure, ce que font d’autres Rav de nos jours.
      Par contre, à l’arrivée de Constantin, les Chrétiens se sont compromis avec le pouvoir et les idoles païennes pour collaborer finalement avec l’Empire désirant réduire l’influence juive. Voilà le véritable début de coupure des racines juives de la foi chrétienne et c’est très regrettable mais on y revient heureusement.

    4. c.i.a.

      Petit rappel, les alliées avaient envisagés de bombarder par des b-25 mitchels les chemins de fers ,mais auraient étés reconstruites aussitôt., et les camps, mais avaient peur de tuer des prisonniers, ce qui est d`une absurdité, comme la dit un survivant «  Nous étions déjà morts« , nous aurions eu quand même eu une chance, dommage qu`ils ont abandonner ce plan.

    5. Robert Davis

      Votre étude et même l’analyse un peu simpliste que vous en faites sont justes mais il manque de vision : la vie ne peut pas s’enfer dans un cadre visuel du passé et du présent, il y a autre chose à pendre en considération à savoir les évènements ceux qui se produisent d’eux mêmes parce que une situation est mûre et ceux qu’on peut provoquer. Rien de cela dans les analyses des historiens et autre philosophes juifs, pour eux il n’y a que le visible qui existe. Avec l’augmentation de la démographie Juive il y aura dans un avenir proche(l’avenir lointain est plus difficile, peut être impossible à prévoir) les Juifs feront bouger les évènements et grâce à Israel les antisézmites ne pourront plus les en empêcher en les massacrant car ils sont devenus trop forts. Cet élément capital vous ne le prenez pas en compte mais il va tout changer.

    6. Robert Davis

      cia : trouver l’erreur? c’est facile : la raison du plus fort est toujours la meilleure. Pour avoir raison il faut être fort c’est aussi simple que cela et discutailler des faits est interessant historiquement mais ne sert à rien en PRATIQUE, la solution au problème n’est pas là. En passant si les bombardement des trains n’a pas été efficace durant la ww2 c’est que roosvelt qui était lui-même un antisémite ne voulait pas qu’ils servent à quelque chose…Avec Truman cela se serait passé autrement, roosvelt aurait dû mourir plus vite…

    7. Moka

      Antisémitisme chrétien veritable honte pour l Eglise et non justiciable. Comment des gens qui se disent louer Dieu ont pu en arriver à de telles erreurs .Que les antisémites chretiens me donnent un seul verset qui ordonnent l exécution des juifs.J ai vraiment honte pour eux et je suis très en colère contre ce qui s est passé il y a plusieurs années envers les juifs.

    8. andre

      Le pire (depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale) est atteint lorsque l’antisemitisme francais chretien traditionnel se conjugue au desir de plaire au monde arabe. Le president Giscard d’Estaing ouvrit un bureau de l’OLP a Paris (la France etant le premier pays eropeen a le faire), fut actif dans le sabotage du traite de paix israelo-egyptien entraina dans cette voie une large partie de l’Europe, libera Abou Daoud, observa Israel a la jumelle, comme on fait d’un pays ennemi, etc … Ce fut sous sa presidence que des Francais innocents furent des co-victimes de l’attentat de la synagogue de la rue Copernic. Meme Chirac n’alla pas aussi loin dans la haine.

    9. Zayith

      Bien d’accord avec vous Moka.
      D’un autre point de vue, il serait très intéressant d’étudier le lien spirituel qui unit le Catholicisme romain à l’Islam par l’influence prédominante d’une domination satanique majeure dès l’origine de l’homme, à savoir la Reine du Ciel et toutes ses centaines de déclinaisons de noms et de démons selon les cultures.
      Cette puissance est déjà à l’œuvre en Eden pour pousser Eve à la rébellion contre Adam, n’ayant pas été créée la première. Voir dans la Bible comment Satan utilise tous les seconds, et même dans l’histoire ne général. Toujours des catastrophes car refus d’accepter son identité de second, comme Lucifer d’ailleurs, premier des anges mais second derrière D.ieu.

    10. DANY83270

      l’antisémitisme existe parce que les Chrétiens ont accusé les juifs de d’être responsables de la mort du Christ..

      Pourtant, tout le monde sait très bien que ce sont les Romains qui ont crucifié Jésus pour cause de « troubles à l’ordre public » , donc les Juifs n’y sont pour rien.

      Mais voilà que ces Romains qui se sont par la suite convertis au christianisme sont devenus les Italiens d’aujourd’hui , un peuple profondément catholique, ayant donné un Etat au Pape pour qu’il soit logé au Vatican.

      Pour faire cesser cette injustice, le Concile de Vatican II a décrété que les Juifs sont innocents de la mort du Christ et que l’antisémitisme n’est pas licite; mais c’est trop tard parce que le mal a été fait , les camps de concentration, les chambres à gaz , la shoa ..etc…

      La seule façon de prouver leur bonne foi aujourd’hui serait que les Catholiques donnent l’Etat du Vatican aux Juifs pour en faire une Ambassade israélienne et transforment la Chapelle Sixtine en synagogue !

      Mais comme je ne suis pas sûr qu’il acceptent alors il vaut mieux ne rien leur demander !

      Mais pour de dédouaner de leur responsabilité les Chrétiens ont accsé les Juifs

    11. Zayith

      Dany, certes Yeshua a inquiété les autorités romaines pour les mouvements de foules mais il a fallu plus que cela pour en venir à l’arrêter, à savoir l’influence de Potiphar (sanhedrin) puisque Yeshua était considéré comme un rabbi juif. Pilate n’avait rien trouvé de condamnable en lui et avait proposé un autre prisonnier en échange. Mais la foule (Romains, Juifs et autres sans doute), excitée par des religieux, a choisi le brigand Barabbas (aparté : bar Abbas ou fils d’Abbas… humour). C’est ça la religion, ça tue par les mots ! Arrêtons l’hypocrisie, ce sont des RELIGIEUX qui ont harcelé Yeshua sans arrêt pendant son parcours et ont cherché à le faire mourir « légalement » selon leurs lois, des saloperies de religieux. Voilà ce que c’est la religiosité, le légalisme et tout son cortège de médisance, de calomnie, d’orgueil, de suffisance, de mensonge et de manipulation. Et ceci, on ne le trouve pas que dans la sphère spirituelle mais partout où une autorité doit s’exercer, à commencer par la cellule familiale où l’on peut s’entretuer en paroles.
      Reste que l’erreur « chrétienne » aura été monumentale par la suite.
      Au final, il faut bien comprendre que Yeshua (en tant qu’agneau expiatoire envoyé de D.ieu) a bien été sacrifié pour les fautes de tous, pour chacun de nous aujourd’hui qui péchons sans arrêt contre D.ieu, notamment inconsciemment, simplement en se laissant vivre comme d’habitude.

    12. Armand Maruani

      Pour lutter contre l’antisémitisme il faut être fort . rendre coup pour coup .

      Oeil pour oeil dent pour dent .

      Nos ennemis ne respectent que la force .

      Déja grâce à Israël , Tsahal et ses cerveaux l’image du Juif a bien changé .

      Quant à l’Eglise , elle doit réviser ses classiques et nous lacher la jambe avec cette histoire rocambolesque du peuple déicide .

    13. Zayith

      Mille excuses, je viens de me rendre compte d’une bourde. Je voulais parler de Caïphe le grand prêtre et non de Potiphar l’égyptien !

      Oui Armand, les Chrétiens devraient être les premiers à s’attribuer la mort du Christ s’ils avaient bien compris l’Évangile qu’ils ont reçu. A commencer par les premiers proches disciples de Yeshua qui l’ont abandonné à son sort…
      Pour ma part, l’étude de Romains 11 à lui seul suffit à proscrire tout antisémitisme d’origine chrétienne, chapitre magnifique ! Mais le clergé (système babylonien) ne l’a pas entendu de cette oreille…

    14. Robert Davis

      Le fait que les chrétiens aient attribué la mort du christ aux Juifs n’est qu’un EFFET et donc sans importance. S’ils n’avaient pas choisi ce pretexte ils en auraient choisi un autre, la couleur du bois de la croix…La cause véritable est que l’eglise voulait remplacer la Synagogue et que celle-ci s’est montrée stupide notamment dans l’analyse de la situation et la réaction qu’il aurait fallu lui apporter et faible. Voila tout, le reste n’est que litérature et mauvaise analyse qui ne permet pas la correction de l’erreur. Je constate que aujourd’hui encore la plupart ne comprennent rien au sujet et se perdent dans les détails sans signification.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *