toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les manifestions de Gaza servent pour Téhéran à dissimuler la colère arabe à l’intérieur de l’Iran


Les manifestions de Gaza servent pour Téhéran à dissimuler la colère arabe à l’intérieur de l’Iran

Les médias iraniens sont tous mobilisés actuellement en vue de couvrir  les manifestations de masse à la frontière entre Gaza et les soldats israéliens. Téhéran, qui manipule le Hamas, veut faire un écran de fumée sur la poursuite des protestations des populations arabes au sud-ouest du pays, qui perdurent depuis plusieurs jours. Les citoyens arabes du Khouzistan se soulèvent. 

À la frontière de la bande de Gaza, la « Marche du grand retour » s’est déroulée vendredi dernier à l’occasion de la Journée de la Terre. Le mouvement devrait se poursuivre encore cinq semaines, jusqu’au jour marquant le 70e anniversaire de l’Independence d’Israël. Les manifestations de vendredi dernier se sont soldées par la mort de 18 terroristes et des centaines de blessés. Pour le régime iranien cette violence et la mort des émeutiers palestiniens est une aubaine pour détourner  l’attention des médias locaux et internationaux.

La province d’Arabistan se soulève contre les injustices sur les arabes 

Les manifestations des citoyens arabes iraniens d’Arabistan- aussi appelée Khouzistan- se poursuivent pour la dixième jour consécutif, le vendredi 6 avril. Les arabes de la ville Ahvaz et de plusieurs villes de la province du Khouzistan se sont poursuivies pour la deuxième semaine consécutive contre les politiques répressives et discriminatoires de la dictature en Iran.

Les arabes Ahwazi brandissaient des affiches appelant à la libération des prisonniers politiques et des slogans contre la dictature des mollahs. Ils exigent la libération des personnes arrêtées lors des  manifestations, dont le nombre atteint les 170 personnes.

Jeudi soir, les manifestations populaires dans de nombreux quartiers, notamment dans les districts d’Alawi et de Lashkar-Abad d’Ahvaz, ont été attaquées par les forces répressives avec des gaz lacrymogènes et des tirs, ce qui a conduit à des échauffourées qui ont duré plusieurs heures.

Les jeunes arabophones, dans le sud-ouest d’Ahvaz, ont exigé la libération des prisonniers politiques en scandant des slogans contre le régime clérical.

Le régime intégriste, craignant de voir se répandre les protestations, a renforcé ses forces répressives dans le Khouzistan et déployé un grand nombre de pasdaran et d’agents des services de Renseignements dans les villes d’Ahvaz, d’Abadan, de Khorramshahr, de Mahshahr…

Les médias étrangers sont ici interdits et les organisations de défenses des droits de l’homme sont incapables de parvenir pour aider les arabes Ahwazi ou condamner la répression et les discriminations à l’encontre des citoyens iraniens arabes et à exiger la libération des manifestants arrêtés arbitrairement.

La population arabe du Khouzistan est moins chanceuse que les arabes de Gaza. Personne ne peut ici faire des tentes à la solidarité et à soutenir les manifestants courageux

Le régime des mollahs est devenu de plus en plus violent à l’égard des manifestations arabes. Lors du dernier soulèvement anti-régime, le Guide Suprême des mollahs Ali Khamenei a accusé les « ennemis » d’inciter les travailleurs à l’agitation.

Ce que Khamenei et ses acolytes ne voient pas, c’est qu’ils ont fait du peuple Iranien des ennemis du régime en le maltraitant pendant près de 40 ans. Le peuple iranien sait que ses malheurs ne s’arrêteront pas tant que le système ne tombera pas et continuera de s’insurger pour obtenir un changement de régime.

Certaines régions plus ou moins excentrées et abritant des minorités ethniques (Azéris, Kurdes, Arabes, Baloutches) ou religieuses (sunnites) représentent, depuis quelques années, des foyers de troubles sur fond des discriminations qui pourraient constituer un outil de déstabilisation du pouvoir central en cas de crise.

L’Ayatollah Khamenei dans une lettre pour Gaza: nous tenons à vous soutenir par tous les moyens

Le Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Khamenei a adressé le 4 avril 2018 une lettre à Ismaïl Haniyeh, chef du bureau politique du groupe terroriste islamique du Hamas.  Dans cette lettre, Khamenei a insisté sur la position immuable de la République islamique d’Iran pour soutenir la Palestine et les combattants de la Résistance palestinienne.

Le Leader iranien a affirmé que le règlement de la question palestinienne“Ce serait possible par le renforcement par le monde musulman du camp des combattants de la Résistance afin de donner de l’élan au combat contre les occupants israéliens et leurs alliés”.

Il aussi mentionné que “Pour nous, c’est une obligation religieuse et humaine, au-delà des événements et des évolutions politiques, d’accomplir ce devoir comme avant”.

Dans sa lettre le Guide chiite a mentionné que “Le soutien à la cause de la Palestine est la priorité de l’Oumma islamique dans son face-à-face avec l’Arrogance”.

Il a terminé sa lettre par les manipulations idéologiques habituelles en rappelant que  “Toute action pour entamer le dialogue avec les responsables menteurs et rusés du régime occupant d’Israël serait une grande erreur impardonnable, car elle retarderait la victoire du peuple Palestinien et prolongerait le chagrin de ce peuple opprimé. Le règlement de la question palestinienne serait possible si le monde musulman venait renforcer le camp des combattants de la Résistance afin de donner de l’élan au combat contre les occupants israéliens et leurs alliés. Les peuples, surtout les jeunes courageux des pays arabes et musulmans, ainsi que les gouvernements qui se sentent responsables envers la question de la Palestine, doivent prendre au sérieux leur devoir”.

Les palestiniens font flotter le drapeau iranien sur les frontières avec Israel 

Des émeutiers Palestiniens de Gaza ont agité les drapeaux des pays pro-palestiniens, y compris de l’Iran, près de la frontière avec l’État Juif. Cela a été fait au sein du camp de tentes installé le long de la barrière entre la bande de Gaza et les territoires israéliens, où plusieurs milliers de Palestiniens continuent leur mouvement violent pour le soi-disant retour des réfugiés et de leurs descendants.

Les Palestiniens qui brandissaient le drapeau iranien ont tenu à remercier les pays ayant soutenu leur cause et ont loué l’approche révolutionnaire de l’Iran pour son soutien aux violences palestiniennes et son appuie aux organisations terroristes.

Salah Abdolati, président du Comité international de soutien au peuple palestinien, a considéré cette manifestation comme un « message d’amitié de la nation palestinienne à tous les peuples libres du monde ».

Il a appelé les États arabes à stopper le processus de normalisation des relations avec Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Les manifestions de Gaza servent pour Téhéran à dissimuler la colère arabe à l’intérieur de l’Iran

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *