toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le prince héritier saoudien reconnaît le droit à l’existence d’Israël, parle des futures relations


Le prince héritier saoudien reconnaît le droit à l’existence d’Israël, parle des futures relations

Mohammed bin Salman dit à The Atlantique que l’ayatollah iranien est «pire que Hitler» parce qu’il «essaie de conquérir le monde»

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, dans une interview publiée lundi, a reconnu le droit à l’existence d’Israël et a prôné la perspective de futures relations diplomatiques entre son royaume et l’Etat juif.

Dans un entretien approfondi avec Jeffrey Goldberg de The Atlantic , le Prince Mohammed a exposé sa vision de l’avenir du Moyen-Orient, y compris la possibilité de coopérer avec Israël.

Interrogé pour savoir s’il croit « que le peuple juif a droit à un État-nation dans au moins une partie de sa patrie ancestrale », il a répondu: « Je crois que chaque peuple, n’importe où, a le droit de vivre dans sa nation pacifique. Je crois que les Palestiniens et les Israéliens ont le droit d’avoir leur propre terre. « 

Cependant, conformément aux termes de la proposition de paix régionale de son royaume, le prince héritier saoudien a ajouté qu’un accord avec les Palestiniens était une condition préalable aux relations formelles. « Mais nous devons avoir un accord de paix pour assurer la stabilité pour tous et avoir des relations normales », a-t-il déclaré.

Avait-il «aucune objection religieuse à l’existence d’Israël?», Lui a-t-on encore demandé. A quoi le prince héritier a répondu: « Nous avons des préoccupations religieuses sur le sort de la mosquée sacrée de Jérusalem et sur les droits du peuple palestinien. C’est ce que nous avons. Nous n’avons aucune objection contre d’autres personnes. « 

Interrogé sur l’antisémitisme en Arabie Saoudite, il a déclaré: « Notre pays n’a pas de problème avec les Juifs. Notre Prophète Muhammad a épousé une femme juive (après l’avoir violé et après avoir tué toute la famille de la femme juive). Notre prophète, avait des voisins juifs. Vous trouverez beaucoup de Juifs en Arabie Saoudite venant d’Amérique, et d’Europe. Il n’y a pas de problèmes entre chrétiens et musulmans et juifs. Nous avons des problèmes comme vous le trouverez partout dans le monde, avec certaines personnes. Des problèmes normaux. « 

Israël et l’Arabie Saoudite n’ont pas de relations officielles et le royaume ne reconnaît pas l’Etat juif. Israël a fait allusion aux liens clandestins avec l’Arabie saoudite ces dernières années, soulignant que les deux pays partagent un intérêt à contrer l’Iran. Les rumeurs de relations secrètes ont été démenties par les responsables saoudiens. Cependant, un général saoudien s’est rendu à Jérusalem en 2016 et a rencontré des législateurs israéliens, et des responsables saoudiens ont rencontré des responsables israéliens à plusieurs reprises en public; L’Arabie Saoudite a également autorisé le mois dernier le vol d’Air India vers et depuis Tel Aviv via son espace aérien.

« Israël est une grande économie par rapport à leur taille et c’est une économie en pleine croissance, et bien sûr il y a beaucoup d’intérêts que nous partageons avec Israël et en cas de paix, il y aurait beaucoup d’intérêts partagés entre Israël et les pays du Conseil de Coopération du Golfe et des pays comme l’Egypte et la Jordanie. « 

M. Salman a également évoqué la menace pour le Moyen-Orient, selon lui, que l’Iran a présentée, affirmant même que l’ayatollah Ali Khamenei, le chef suprême de la République islamique, « ressemble à Hitler ».

« Hitler n’a pas fait ce que le chef suprême essaie de faire. Hitler a essayé de conquérir l’Europe. « , a-t-il expliqué. « Mais le chef suprême essaie de conquérir le monde. Il croit qu’il possède le monde. Ils sont tous deux mauvais. Il est l’Hitler du Moyen-Orient. Dans les années 1920 et 1930, personne ne voyait Hitler comme un danger. Seulement quelques personnes. Jusqu’à ce que ça arrive. Nous ne voulons pas voir ce qui s’est passé en Europe au Moyen-Orient. Nous voulons arrêter cela à travers des mouvements politiques, des mouvements économiques, des mouvements d’intelligence. Nous voulons éviter la guerre. « 

Interrogé sur les différences dans la façon dont l’ancien président américain Barack Obama et son successeur Donald Trump ont choisi de traiter la menace iranienne, Salman a déclaré que l’accord nucléaire de 2015 avec Téhéran visait à réduire le fanatisme de la République islamique. ne pas se permettre de prendre.

« Le président Obama pensait que s’il donnait à l’Iran l’occasion de s’ouvrir, cela changerait », a expliqué Salman. « Mais avec un régime basé sur cette idéologie, il ne s’ouvrira pas de si bientôt. Soixante pour cent de l’économie iranienne est contrôlée par la Garde révolutionnaire. Les avantages économiques de l’accord nucléaire iranien ne vont pas au peuple.

« Ils ont pris 150 milliards de dollars après l’accord – pouvez-vous nommer un projet de logement qu’ils ont construit avec cet argent? Un parc? Une zone industrielle? Pouvez-vous nommer pour moi l’autoroute qu’ils ont construite? Je demande – s’il vous plaît montrer nous quelque chose que vous pourriez construire avec 150 milliards de dollars « , at-il dit. « Pour l’Arabie Saoudite, il y a 0,1% de chance que cet accord fonctionne pour changer le pays. Pour le président Obama, c’était 50%. Mais même s’il y a 50% de chances que cela fonctionne, nous ne pouvons pas prendre le risque. L’autre 50% est la guerre. Nous devons aller à un scénario où il n’y a pas de guerre. « 

Lors d’un important remaniement saoudien l’année dernière, le prince Mohammed a mis de côté son cousin plus âgé et plus expérimenté pour être le premier à être sur le trône de son père, se préparant à contrôler la politique saoudienne pour les décennies à venir.

Les Saoudiens travaillent activement pour changer les perceptions. Ils se sont imposés comme des partenaires essentiels contre les groupes extrémistes islamistes et, surtout depuis le premier voyage outre-mer de M. Trump l’an dernier, ils ont vanté leurs achats somptueux de produits de haute technologie auprès d’entreprises américaines créatrices d’emplois. Au Yémen, le royaume dit qu’il améliore le ciblage militaire, l’ouverture des ports et l’engagement de 1,5 milliard de dollars d’aide nouvelle.

L’Associated Press 





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Le prince héritier saoudien reconnaît le droit à l’existence d’Israël, parle des futures relations

    1. Salmon

      Donc si je comprends Israël a droit à un état nation
      Mais pour la mosquée al aqsa ?
      Momo à épouse une Juive après l avoir violee et tuer sa famille

      Bien bien toujours très evolue tout ça

      Finalement je comprends les saoudiens exilés

      Des arabes

    2. robert davis

      Il mais si on a besoin de l’accord des faux palestiniens il faut d’abord qu’Israel soit détruit pour avoir des relations avec son turban… Moi si j’avais l’accord de la banque je pourrais avoir 10 milliards…

    3. Pinhas

      Un grand nombre de nations se rapprocheront d’Israël.
      Seuls les lâches , les soumis à l’islam et aux nazis resteront dans le fossé .

      Chaque jour un nouveau pas est fait .

    4. michael

      comme si israel a besoin de sa reconnaissance ,il devrait inviter les palestiniens a rentrer chez eux en turquie ,iran ,egypte ,syrie ectr

    5. HENRIETTE Irène

      Déjà quelques pays, timides auparavant, se rapprochent d’Israël – ouf- mais lorsqu’i y aura des soucis graves pour Israël, nos « alliés tiendront-ils leurs promesses. Cela s’est déjà vu que les alliés laissent « tomber » le pays qu’ils étaient supposer aider.

      Tâchons d’avoir confiance malgré tout, si ces pays tiennent parole et cela fera tache d’huile…. toujours espérer. C’est ce que j’a toujours fait mais l’espérance fait vivre…..Bon courage Israël et que plusieurs autres pays s’y mettent aussi à vous aider.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *