toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Intox : La Russie prétend avoir intercepté samedi 71 des 103 missiles occidentaux


Intox : La Russie prétend avoir intercepté samedi 71 des 103 missiles occidentaux

La Russie, qui affirme que la défense anti-aérienne syrienne a intercepté samedi 71 des 103 missiles occidentaux, a été démentie par la France et par de très nombreux experts. Une intox qui s’explique notamment par la volonté de Moscou de prouver au monde entier l’efficacité de ses systèmes anti-missile, en lice pour remporter plusieurs gros contrats à l’export.

Bataille de chiffres. Après les frappes occidentales contre des sites militaires syriens dans la nuit de vendredi à samedi, la Russie n’a pas tardé à faire valoir l’efficacité de son système de défense anti-missile utilisé par Damas. Moscou a ainsi affirmé samedi que la défense anti-aérienne syrienne était parvenue à intercepter 71 des 103 missiles de croisière lancés par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne. « Cela témoigne de la grande efficacité de ces systèmes et de l’excellente formation du personnel militaire syrien formé par nos spécialistes », s’est félicité à ce propos le général russe Sergueï Roudskoï lors d’une conférence de presse.

« L’armée de l’air syrienne n’est pas du tout intervenue »

Seulement ces déclarations ont été rapidement contredites par une myriade d’experts et par la France. « Tous les missiles tirés par la France et sans doute par nos alliés ont atteint leur cible », a réagi lors d’un point presse le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, soulignant que « l’efficacité de la défense sol-air syrienne a été très faible, voire moins que cela », sans pour autant apporter des images pour appuyer son propos. « L’armée de l’air syrienne n’est pas du tout intervenue et est restée sur les bases notamment où les Russes sont présents, ce qui leur assurait une sorte de protection de facto », a-t-il ajouté. Pour enfoncer le clou, le général Lecointre, a également précisé « qu’il n’y a pas eu d’interception » par les Russes « des missiles envoyés à l’occasion de ce raid par les différents moyens alliés ». « L’attitude des moyens russes qui étaient en protection du territoire syrien a été une attitude ni active ni pro-active, de simple observation de ce qui se passait et de protection de leurs moyens », a-t-il poursuivi.

La défense aérienne syrienne utilise depuis plus de trente ans du matériel conçu par la Russie. S-125 Neva/Pechora, S-200 Angara, S-75 Dvina… l’arsenal syrien est la chasse gardée de Moscou. Les systèmes de missiles surface-air S-200 ont par exemple été livrés pour la première fois par l’Union soviétique en Syrie en janvier 1983. Et en novembre 2016, plus d’un an après l’entrée de la Russie dans le conflit syrien, le ministère russe de la Défense avait déclaré que les forces russes avaient réparé quelques systèmes syriens S-200 et les avaient rendus à nouveau opérationnels. Même le dernier cri des systèmes de défense anti-aérien contemporains (S-300 et S-400) est déployé autour des installations russes, notamment dans le Sud du pays, à Tartous où la Russie possède une base militaire qui lui offre un accès stratégique à la Méditerranée.

« La vitrine de l’armement made in Russia »

« La Syrie a permis à la Russie de faire son retour sur le devant de la scène géopolitique mais elle est également la vitrine de l’armement made in Russia, observe un bon connaisseur du secteur militaire. Depuis trois ans, Moscou se sert de ce conflit pour faire sa ‘pub’ et montrer au monde entier que son matériel est efficace, notamment son système anti-missile ». Une « publicité » qui vu le succès à l’export du S-400 (défense anti-aérienne de très longue portée) parait fonctionner. Ces derniers mois, ce système redoutable, moins cher mais moins sophistiqué que son concurrent américain, le Thaad, conçu par Lockheed Martin, a été choisi par de nombreuses armées. Et notamment plusieurs alliés des États-Unis comme l’Arabie saoudite qui a signé en octobre 2017 un accord avec Moscou ou la Turquie, qui a opté pour le même matériel en septembre dernier. Plus récemment, c’est le Qatar qui a annoncé en janvier négocier l’achat de systèmes antiaériens russes S-400.

Le Thaad américain, leader du marché, a donc vu ces derniers mois son principal concurrent lui infliger plusieurs revers. « La guerre entre le S-400 et le Thaad est terrible, poursuit cette même source. Les États-Unis sont furieux de voir certains de leurs alliés choisir les Russes et Moscou fait feu de tout bois, comme en Syrie, pour montrer que son produit est le meilleur, d’où l’intox des Russes en Syrie sur les succès prétendus de leur défense anti-aérienne ». Ces derniers peuvent également compter sur le soutien de quelques hommes politiques français comme l’ancien candidat à l’Élysée Jean Lassalle ou l’ex député Nicolas Dhuicq qui a chaudement félicité les industriels russes sur Twitter.

Source : Challenges

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “Intox : La Russie prétend avoir intercepté samedi 71 des 103 missiles occidentaux

    1. David

      Côté occidental, 103 missiles et 100% des cibles atteintes…
      Vote russe, 70 % d’interception…
      Chacun peut prétendre avoir gagné … et personne n’ayant perdu la face, l’honneur est sauf. .. et donc on peut en rester là.

    2. David

      Côté occidental, 103 missiles et 100% des cibles atteintes…
      Côté russe, 70 % d’interception…
      Chacun peut prétendre avoir gagné … et personne n’ayant perdu la face, l’honneur est sauf. .. et donc on peut en rester là.

    3. Asher Cohen

      La Russie reconnaît donc que, malgré sa technologie supérieure en matière de défense anti-missiles, 32 missiles occidentaux auraient atteint leurs cibles. Dans la guerre, c’est le résultat qui compte, et non le nombre de missiles tirés, et ici les objectifs semblent malgré-tout avoir été atteints. Les Russes n’arrivent manifestement pas à protéger la syrie contre les attaques de missiles.

    4. georges

      Que croyez-vous que font les USA ? Le monde est régi par le mensonge et la tromperie. De tout temps, les nations font de la désinformation, soit .pour sauver la face, soit pour paraître plus malin et plus fort.

    5. Yéh'ezkel Ben Avraham

      Intox par qui ? Par la France et les »nombreux experts internationaux » peut-être ? Allez savoir ! vous croyez encore aux « communiqués de presse  » du gouvernement français, vous ? Moi pas !
      Il est vrai que je n’ai pas non plus confiance dans les « communiqué de presse » de la Russie.
      Il faudrait entendre le point de vue de Tsahal, là on pourrait savoir vu qu’Israël dit toujours la vérité (ou préfère se taire, c’est selon !)

    6. Yéh'ezkel Ben Avraham

      On se rappelle les fameux « Patriots » anti-missiles américains qui devaient protéger Israël des scuds de Saddam Hussein. Selon des sources israéliennes, PAS UN SEUL PATRIOT N’A ATTEINT LES SCUDS qui – Baroukh Hachem – n’ont, par miracle, pas fait dégâts humains en Eretz Israël (l’iun d’eux a même ATTERRI sur le toit plat de la pote de Tel Aviv à une heure où celle-ci était bondée) Les images de Patriot abattant un missile étaient d’ailleurs toujours les mêmes et provenaient d’un autre endroit que Israël ! Allez croire la propagande américaine ou autre après cela !

    7. Eric

      On est obligé de croire un camp plus que l’autre? Quant à la pub supposée grâce aux performances réelles ou fictives des missiles russes, l’article est complètement contradictoire: les syriens ne disposeraient que de vieux systèmes et ce serait ce qui permettrait à la Russie de vendre ses derniers joujoux? Absurde…

    8. Alan

       » c’est moi qui a gagné !  » ,  » non c’est moi !  » ,  » c’est pas vrai c’est moi ! »..Et qui trinque ? Les civils ….

    9. Albert

      C’est sûr qu’il est difficile de connaitre exactement les chiffres, mais à ma connaissance, les Russes ont des missiles de défense anti-aérienne, et autres, assez efficaces.

    10. nrv2000

      Israel a utilisé 8 missiles pour la base T4…
      105 missiles l’ont été sur 3 complexes, ça fait une moyenne de 35 missiles par objectifs! …70% d’interception syrienne ( mais on n’y croit pas un instant ) ramènerai à 10 missiles par objectifs.
      Tout le monde ment de toute façon, mais on dirait que l’Ouest ne va pas abandonner le proche-orient à la Russie.

    11. Pilou

      Les intérêts russe n’ont pas été touchés en Syrie. L’entente USA, France, Grande Bretagne, Russie a été respectée.

      La Russie a laissé passer les missiles pour justifier son innocence des produits chimiques.

    12. Joseph

      Qu’importe le résultat des frappes, elles ont été lancé en dépit des règles internationales et sur des mensonges. Je suis choqué de voir que notre pays se permette d’agresser un autre pays qui plus est sans aucunes preuves. Les témoignages que l’on peut glaner sur internet montrent que tout est faux. Pire, on s’est rendu complices de terroristes barbares en accréditant leur vidéo ( https://www.youtube.com/watch?v=BaOPKiESS9A, L. Fabius y est pathétique), voir les financer ( scandale de Lafarge et on ne me fera pas croire que notre gouvernement n’était pas au courant ).
      De Gaulle et Chirac nous avaient donné une certaine fierté nationale. Aujourd’hui nous sommes devenus les moutons des USA avec N. Sarkosy, F. Hollande et E. Macron.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *