toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Liban, un élément terroriste du Hezbollah tué dans une explosion à Saïda


Liban, un élément terroriste du Hezbollah tué dans une explosion à Saïda

Les chefs du Hezbollah vivent dans la peur des frappes clandestines israéliennes. Le Hezbollah s’effraie de voir les cœurs de ses dirigerons de plus en plus gagnés par la peur. Un élément terroriste de la milice chiite a été tué dans une explosion mystérieuse qui a retenti, ce mardi 24 avril 2018, à Saïda au sud Liban.

Selon le quotidien libanais Al-Nahar, une explosion a eu lieu aujourd’hui au domicile d’un commandant du Hezbollah libanais. Balal Hassan Abdou a été tué dans cette explosion.

Le quotidien libanais Al-Nahar ajoute que le cadavre de cet mercenaire chiite a été transféré à la morgue de Saïda, située à 43 kilomètres de Beyrouth.

Des forces de sécurité libanaises sont sur place pour faire toute la lumière sur les détails de cet incident. Les sources proches du Hezbollah ont annoncé que Balal Hassan Abdou avait été tué dans un incident domestique.

Des sources arabes rapportent que les États-Unis auraient donné leur feu vert aux israéliens pour attaquer des chefs  terroristes du Hezbollah avant les élections parlementaires au Liban, du 6 mai prochain.

Selon le journal Rai al-Youm les dirigeants de cette milice pro-iranienne  sont en état d’alerte depuis quelques jours au Liban. Les risques d’une série d’attaques contre des chefs du Hezbollah au Liban avant l’organisation des législatives sont élevés.

Il est peu probable que ces actions clandestines  déclenchent un conflit avec le Hezbollah, d’autant plus que la réponse d’Israël serait indubitablement prompte et vigoureuse  Hassan Nasrallah ce cache très profondément dans le fond d’un trou inaccessible aux bombes.

Le Hezbollah en mode harcèlement des israéliens sur les Réseaux sociaux 

Plusieurs  habitants en Eretz sont harcelés par les courts messages que le Hezbollah leur envoie à travers les réseaux sociaux.

En publiant un rapport intitulé « La nouvelle guerre du Hezbollah sur les réseaux sociaux », la chaîne 10 de la télévision israélienne s’est dite préoccupée par l’envoi aux Israéliens de messages du Hezbollah via l’application WhatsApp.

On peut lire dans ce rapport : « Le Hezbollah a pu se frayer un chemin au plus profond de nos vies personnelles, ce qui prouve le savoir-faire et la prouesse dont a fait preuve ce mouvement en envoyant des messages aux Israéliens via des applications telles que WhatsApp sur les réseaux sociaux. »

À cet égard, un expert de la chaîne 10 de la télévision israélienne a déclaré :

« Ce qu’a fait le Hezbollah est très important et diffère de ce à quoi nous avait habitués l’ennemi arabe. Dans les années 1990, lorsque la guerre contre le Hezbollah était en cours dans la bande frontalière, chaque brigade du Hezbollah disposait d’un appareil photo pour immortaliser la scène des combats et, dans certains cas, les clichés étaient plus importants que l’opération même. »

Il a ajouté : « Sans aucun doute, le Hezbollah a beaucoup investi dans le monde numérique et les nouveaux médias, y compris WhatsApp, Twitter, Instagram et Facebook, et étrangement, il n’y a d’équivalent dans aucun pays arabe à cet égard. »

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *