toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ce qui dérange vraiment les Palestiniens, c’est qu’Israël peuplé de Juifs existe


Ce qui dérange vraiment les Palestiniens, c’est qu’Israël peuplé de Juifs existe

Ce qui dérange vraiment les Palestiniens, c’est qu’Israël peuplé de Juifs, existe, point final. Les Palestiniens veulent Jérusalem est et ouest. Ils veulent toute la « Palestine ». Ils veulent qu’Israël soit effacé de la carte. Il est temps d’écouter attentivement ce que disent les Palestiniens – en arabe – pour comprendre que le conflit ne concerne pas uniquement Jérusalem et pas les colonies.

Il ne fait aucun doute qu’Ismail Radwan est un terroriste, mais contrairement à d’autres dirigeants et porte-parole palestiniens, il est au moins honnête.

A une époque où la plupart des dirigeants palestiniens disent au monde que les colonies sont le véritable « obstacle » à la paix, Radwan, haut responsable du Hamas, a déclaré la semaine dernière que le conflit avec Israël ne concerne pas les Juifs vivant dans une colonie sur la rive occidentale. La vérité est que les Palestiniens voient Israël comme une grande colonie qui doit être déracinée du Moyen-Orient.

Les Palestiniens ne font pas la différence entre un Juif vivant dans une colonie à la périphérie de Bethléem, en Cisjordanie, et un Juif vivant dans les villes de Haïfa, Tel Aviv ou Eilat. Tous les Juifs, disent-ils, sont des «occupants» et des «colons» qui doivent «retourner d’où ils viennent».

Pour les Palestiniens, la véritable «occupation» a commencé avec la création d’Israël en 1948.

Le conflit, en ce qui concerne les Palestiniens, n’a pas commencé en 1967, lorsque Jérusalem-Est, la Cisjordanie et la bande de Gaza ont été sous contrôle israélien.  Aux yeux des Palestiniens, tous les Juifs sont des «colons» et des «colonialistes».  Selon eux, toutes les terres qui s’étendent du Jourdain à la mer Méditerranée sont des terres appartenant aux musulmans et aucun musulman n’a le droit d’en céder une partie à un non-musulman.Soyons clairs: lorsque les Palestiniens – et certains de leurs partisans dans la communauté internationale, y compris l’Europe – disent qu’ils veulent la fin de «l’occupation», ils veulent dire qu’ils veulent voir la fin de l’existence d’Israël.

Ils ne veulent pas jeter les Juifs hors de leurs maisons dans les colonies; ils veulent plutôt que les Juifs soient expulsés de tout le pays.

En d’autres termes, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, un musulman lui-même, sera considéré comme un kaffir, « un » apostat « et un traître si jamais il acceptait de céder le contrôle de la terre » appartenant aux musulmans « aux Juifs.

C’est pourquoi il est naïf de supposer qu’Abbas signerait n’importe quel accord avec Israël.

Ni Abbas ni aucun autre dirigeant palestinien ne peut accepter quoi que ce soit à moins de 100%; et 100 pour cent signifie tout Israël. Cela ne veut pas dire 100% des frontières de 1967 ou de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est. Oui, les Palestiniens veulent la « paix », mais cela signifie la paix sans Israël, pas la paix avec Israël. La vraie paix, affirment les Palestiniens, ne sera atteinte que lorsque Israël sera éliminé et que les Juifs disparaîtront.

Pour les Palestiniens, accepter le «droit d’exister» d’Israël avec les Juifs est considéré comme un acte de trahison. Les musulmans ne sont pas censés accepter la présence de Juifs sur des terres appartenant à des musulmans.

Chaque fois qu’Abbas déclare son engagement à une solution à deux Etats, il est immédiatement condamné par son peuple et d’autres Arabes et Musulmans. Pour eux, une «solution à deux États» signifie accepter la présence d’Israël au Moyen-Orient; cela signifie également permettre aux Juifs de vivre sur des terres «appartenant à des musulmans» – un «crime», selon les enseignements islamiques, passible de la peine de mort.

Maintenant, revenons à l’officiel du Hamas, Ismail Radwan.

Pourquoi est-il juste de dire que, bien qu’il soit terroriste et haineux, il est toujours honnête? A son crédit, il dit la vérité et n’hésite pas à cacher ce que pensent la plupart des Palestiniens. Il y a beaucoup de terroristes palestiniens et de groupes terroristes qui ne manquent jamais une occasion de nous rappeler que leur véritable objectif est de détruire Israël , de ne pas faire la paix avec lui.

Lors d’un rassemblement du Hamas dans la bande de Gaza le 23 février, Radwan a déclaré aux milliers de partisans de son groupe terroriste qu’il n’y avait pas de Jérusalem Est et Ouest. « Toute la ville appartient aux Palestiniens et aux Musulmans », a-t-il dit. « La ville de Jérusalem est et restera la capitale de la Palestine ».

Pourquoi est-ce une déclaration importante qui doit être portée à l’attention de l’administration américaine et du reste de la communauté internationale? Parce que cela résume essentiellement l’essence de tout le conflit israélo-arabe: à savoir que de nombreux Arabes et Musulmans n’ont toujours pas accepté le droit d’Israël à exister à l’ intérieur de frontières reconnues.

La déclaration de Radwan est venue en réponse à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Les Palestiniens, de manière révélatrice, sont totalement opposés à la relocalisation de l’ambassade – même si elle sera établie dans la partie occidentale, et non orientale de la ville. Pourquoi un Palestinien qui a soutenu une solution à deux Etats (avec Jérusalem-Est comme capitale d’un Etat palestinien) s’opposerait-il au transfert de toute ambassade à Jérusalem-Ouest? Les Palestiniens acceptent-ils vraiment la souveraineté israélienne sur Jérusalem Ouest? Accepteraient-ils la souveraineté israélienne sur toute terre, de la Méditerranée au Jourdain? Est-ce qu’ils acceptent la souveraineté israélienne sur Tel Aviv?

La réponse est claire et simple: Non.

Radwan est clairement  franc à propos de cette question. Ses opinions ne représentent pas celles d’une minorité de Palestiniens: de tels points de vue font depuis longtemps partie de la pensée dominante chez les Palestiniens.

La dernière fois que le Hamas, qui cherche ouvertement la destruction d’Israël, a participé à une élection parlementaire palestinienne libre et juste en 2006, ses candidats ont remporté le vote avec aisance. Si les élections avaient lieu demain, le Hamas gagnerait à nouveau le vote.

Pour le dire simplement: une majorité de Palestiniens continue à voir Israël comme une entité étrangère et un corps étranger qui a été imposé aux Arabes et aux Musulmans par les superpuissances occidentales, bien que les Juifs y aient vécu depuis quatre mille ans, comme le prouvent les découvertes archéologiques , qui corroborent le matériel dans la Bible. Les Palestiniens veulent libérer « toute la Palestine », c’est-à-dire tout Israël d’aujourd’hui. C’est ce sur quoi porte toute la « lutte nationale » palestinienne. Il ne s’agit pas de «libérer» une certaine partie de la «Palestine historique». Au lieu de cela, il s’agit de «libérer chaque pouce de la Palestine» et de chasser les Juifs de la terre et de la région.

Mahmoud Abbas est un menteur connu qui a non seulement mis en doute l’Holocauste, mais s’est aussi spécialisé dans la distorsion de l’histoire. Dans un discours prononcé devant le Conseil central palestinien en janvier de cette année, Abbas a déclaré qu’Israël était un « projet colonialiste qui n’a rien à voir avec le judaïsme ». Derrière lui apparaissait une grande pancarte avec une carte de « Palestine » qui ne faisait aucune référence à Israël.

Cette fois, Abbas, comme le Hamas, est honnête. Son discours sur un «projet colonialiste» montre que, comme beaucoup de Palestiniens, il a un problème avec l’existence même d’Israël.

Pour Abbas, le problème n’est pas les colonies ou les frontières ou le statut de Jérusalem. Il voit les Juifs comme une force d’occupation et comme des colons, peu importe où ils vivent. La carte derrière lui raconte l’histoire, à savoir qu’Abbas et la plupart des Palestiniens se battent pour chasser les Juifs de la terre et remplacer Israël par un régime arabe islamique.

De telles cartes ne sont pas nouvelles dans le paysage palestinien; elles peuvent être trouvées dans les manuels scolaires et dans divers médias. Quiconque regarde les prévisions météorologiques sur les chaînes de télévision palestiniennes verra que Haïfa, Tel Aviv, Tibériade et Jaffa sont des villes « occupées » .

Quiconque suit les informations sur les médias palestiniens verra comment tous les Juifs, qu’ils vivent dans une colonie de Cisjordanie ou à Tel Aviv, sont appelés  «colons».

En résumé, ce n’est pas la décision de Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël ou de déplacer l’ambassade américaine dans la ville qui est à l’origine de l’indignation palestinienne actuelle.

Ce qui dérange vraiment les Palestiniens, c’est qu’Israël, avec les Juifs, existe, point final. Les Palestiniens veulent tout de Jérusalem. Ils veulent toute la « Palestine ». Ils veulent qu’Israël soit retiré de la planète. Il est temps d’écouter attentivement ce que disent les Palestiniens – en arabe – pour comprendre que le conflit ne concerne pas Jérusalem et pas les colonies.

Par Bassam Tawil







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Ce qui dérange vraiment les Palestiniens, c’est qu’Israël peuplé de Juifs existe

    1. Armand Maruani

      Le palo le plus riche de l’histoire avec le pédophile Arafat .

      Son fonds de commerce : le crime , le mensonge , sa haine des Juifs et d’israël .

      Quand il sera au fonds du trou bouffé par les vers Israël poursuivra sa route lumineuse éclairant la planète entiére .

    2. Elia

      C’est même pire que ça.
      Ce qui dérange les « arabes (et non pas palestiniens) » est l’existence d’Israël.
      Il faut se réveiller !

    3. michael

      la prochaine guerre ,on va voir qui c’est qui derange,de la meme maniere comment les palestiniens vont vouloir se debarrasser des juifs , israel fera de meme

    4. Cyrano

      Une suggestion peut être utiliser les même méthodes que ces gens là :
      — LA VALISE OU LE CERCUEIL —
      Graffitis à la mode dans les années 60 en Algérie pour inviter les français à foutre le camp . Il faut utiliser la même hospitalité . Ca a marché un million de pieds noir on quitté le pays qu’on vienne pas me dire que c’est faux , la preuve ça marche . La — naquba — à l’envers pour leur rafraîchir la mémoire .

    5. Armand Maruani

      A la différence est que le Peuple Juif existe et a toujours existé et il se trouve dans une partie de ses terres ancestrales .

      Quant au  » Peuple palestinien  » ils pourraient se faire passer pour des martiens on le croirait ;

      On les appellerait les  » petits hommes en vert  » , leur couleur préférée .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *