toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nouveau carnage à Afrin : 47 civils dont 16 enfants et 14 femmes tués par les turcs


Nouveau carnage à Afrin : 47 civils dont 16 enfants et 14 femmes tués par les turcs

Nous avons l’impression de voir en boucle un film d’horreur depuis des jours. Des corps mutilés, ensanglantés, inertes, des survivants paniqués, du sang au sol : au moins 47 Kurdes ont été tués ce vendredi 16 mars 2018  dans un nouveau carnage, survenu sur la population kurde au nord de la Syrie par une frappe turque, selon les secours locaux.

47 civils dont 16 enfants et 14 femmes,ont été tués et des dizaines d’autres ont été blessés dans les bombardements d’aujourd’hui sur Afrin. Ce chiffre inclut l’hôpital d’Afrin, qui a été la dernière cible des attaques aériennes turques.

Le principal hôpital de la ville d’Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie, a été touché vendredi soir par une frappe aérienne turque qui a fait neuf morts.L’hôpital Afrin est le plus grand hôpital du canton d’Afrin qui a reçu des civils de tout le canton depuis le début des attaques.

Des dizaines de civils ont également été blessés lors des bombardements effectués sur la ville à l’aide d’attaques aériennes et d’armes lourdes.

Cette journée est l’une des plus meurtrières, depuis le déclenchement par l’armée turque le 20 janvier  d’une offensive d’envergure qui a tué plus de 460 civils.

Avant le bain de sang de l’hôpital Afrin tard dans l’après-midi du vendredi, à l’aube 16 personnes sont mortes par deux obus tombés sur une école qui servait de refuge à des kurdes chassés de leur maison par les combats.

Dans les rues autour de l’hôpital, les scènes sont insoutenables. Tandis que s’échappe de bâtiments une épaisse fumée noire, des passants évacuent en catastrophe, sur des couvertures tendues ou des brancards, des corps inanimés comme ces enfants qui ne bougent pas dans les bras d’un homme. Certains sont blessés, d’autres morts.

Les victimes sont ensanglantées, parfois mutilées, comme celui-ci, emmené sur un brancard, la jambe en partie arrachée. Du sang dégouline d’un escalier en une longue traînée. Un homme, la tête écrasée, gît dans une mare d’essence et de boue mêlées. D’autres sont étendus dans la rue, immobiles, notamment un enfant ou cet homme sur le dos, muni d’un gilet pare-balles et d’un casque. Le porte-parole des secours a confirmé qu’un journaliste kurde, travaillant pour une agence locale, comptait parmi les morts.

Des survivants appellent au secours au milieu de scènes de panique, des rescapés courent dans toutes les directions, pendant que les habitants arrivent sur les lieux. C’est un nouveau bain de sang après une journée terrible pour les civils de l’enclave kurde.

 

 

La ville d’Afrin est sous d’intenses bombardements depuis plus de trois jours. Des dizaines de civils ont été tués en l’espace de 3 jours. Le centre de la ville est en ruine, les blessés et les morts ensevelis sous les décombres. Les bombardements de l’État turc et ses jihadistes empêchent les secours. L’hôpital d’Afrin ne peut plus faire face à l’afflux des blessés. Ils n’ont plus de médicaments, ni de places pour les blessés. L’État turc commet un génocide sous le regard du monde entier.

Les Kurdes commémorent le massacre d’Halabja en Irak, il y a 30 ans

Les kurdes sont hantés par des génocides interminables.Ils commémorent le massacre d’Halabja commis par le pouvoir arabe irakien il y a 30 ans alors qu’un autre massacre kurde est commis par l’État turc à Afrin aujourd’hui.

L’histoire des Kurdes est remplie de massacres depuis l’Empire ottoman mais ces massacres se sont intensifiés depuis la création des États turc, syrien et irakien au 19ème siècle. En effet, les massacres de Dersim commis par la Turquie d’Ataturk entre 1937 & 1938 ont fait plus 80 000 mort (au moins 20% de la population). Depuis, les massacres et déportations des Kurdes et la modification de la démographie dans les régions kurdes de Turquie se poursuivent sans relâche.

Au moment de la « révolution du 1979 » le pouvoir iranien a commis un bain de sang contre des milliers de Kurdes qui avaient profité de la contestation populaire pour se révolter contre le colonialisme persan sur leurs terres.

Il y a 30 ans, Saddam ordonnait le massacre des Kurdes (massacre connu sous le nom d’Anfal) dans les régions kurdes sous occupation irakienne entre février & septembre 1988. On parle de plus de 180 000 Kurdes gazés durant ce génocide dont le poison tue encore aujourd’hui.

Les massacres des Kurdes en Syrie n’ont pas cessé durant le règne des père et fils al-Assad depuis les années 1970. Déportations et massacres des Kurdes en Syrie étaient accompagnés d’installation des familles arabes dans les régions kurdes pour modifier la démographie du Kurdistan syrien.

Aujourd’hui, les Kurdes subissent de nouveau un massacre commis par l’État turc et ses djihadistes alliés à Afrin, sans que cela fasse réagir les instances mondiales, alors même qu’on n’a pas encore fini de compter les victimes des Kurdes yézidis de Shengal tués par Daesh il y a 3 ans et demi…

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Nouveau carnage à Afrin : 47 civils dont 16 enfants et 14 femmes tués par les turcs

    1. Alan

      L’ONU ne sert à rien , il faut compter que sur soi même ou être musulman , Israel tires-en les leçons, faire confiance à personne….

    2. Salmon

      Les Kurdes sont exterminés sous le regard du monde entier sans que qqu un lève le petit doigt
      Vous êtes des monstres au même titre que les djihadistes
      L histoire se souviendrapeau à la participation de chacun dans l extermination d un peuple

      VOUS ÊTES DES MONSTRES

      Heureusement que Israël les USA des sites comme Europe Israël pour dénoncer ça

    3. Salmon

      Pour les Yazidis le 1er ministre E.Philippe dit dans un tweet vouloir laisser les chrétiens d orient se faire exterminer

    4. amsallem

      Le monde occidental me dégoute avec sa grande lacheté plus rapide pour sanctioner la Russie , Israel ou les Etats Unis , tragique tant qu’à Erdogan et sa clique c’est une ordure qui finira dans les poubelles de l’histoire . la turquie est un pays fasciste et nous sommes de vrais dhimmis ,BEURK !!!! Pauvres victimes innocentes .

    5. Moka

      Conservez bien ces images d enfants martyres kurdes car les menteurs palos risquent de reprendre les photos et les faire passer pour des pauvres pauvres petits palestiniens tués par les vilains juif israéliens.

    6. Moka

      Je préfère les kurdes aux palestiniens qui ne connaissent rien d autre que la manipulation ,le vice ,le mensonge,le terrorisme,le meurtre

    7. Cyrano

      LES TURCS ETAIENT ALLIES AUX ALLEMANDS DEUX PEUPLES GENOCIDAIRES APRES LES ARMENIENS / LES JUIFS / LES CHRETIENS D’ORIENT MAINTENANT LES KURDES . Tous des lâches ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas . C’est beau l’ONU et toutes ces instances de vents.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *