toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Même les militants pro-migrants constatent que ce n’est plus possible !


Même les militants pro-migrants constatent que ce n’est plus possible !

Sur les ravages de l’immigration en Europe, les yeux s’ouvrent les uns après les autres, les dominos tombent, et les forteresses que l’on croyait les plus inexpugnables s’effondrent. Devant la réalité des faits. Ainsi, la semaine dernière, dans deux pays européens, deux acteurs d’institutions ou d’associations « migrants-friendly » ont fait leur coming out pour dire différents aspects très concrets de l’impasse migratoire.

En Allemagne, c’est une militante engagée dans l’aide aux réfugiés qui a confié à la presse polonaise et allemande l’amer savoir de son expérience au plus près des migrants musulmans. Elle s’appelle Rebecca Sommer. Pensant d’abord que « les visions médiévales des Arabes changeraient avec le temps », elle s’est rendue à l’évidence et a déclaré qu’il était « presque trop tard pour l’Allemagne ». Elle analyse le problème ainsi :

« Les réfugiés musulmans ont grandi avec un système de valeurs complètement différent du nôtre, ont subi un lavage de cerveau religieux depuis l’enfance et n’ont aucun désir de s’adapter à la vie occidentale. »

Elle a constaté que l’aide que l’Allemagne leur a accordée était regardée avec « arrogance et mépris ». Elle affirme avoir été traitée de « stupide salope allemande ». Rebecca Sommer tire de son expérience personnelle, de ce qu’elle a vu sur le terrain, deux enseignements : d’une part, l’islam prend une importance croissante dans la culture allemande, dans les institutions et les écoles ; d’autre part, les cultures européennes, si elles veulent survivre, doivent s’affirmer et se défendre. Rebecca Sommer a, en particulier, encouragé les Polonais à rester « inflexibles » dans leur opposition à la politique de l’Union européenne :

« Aucun peuple, ni groupe, que ce soient les Italiens, les Français, les Allemands ou les Polonais, ne pourront subsister en tant que nation, s’ils ne défendent pas de façon raisonnable leurs intérêts. »

Rebecca Sommer : un nom à retenir.

En France, on ne compte plus les déclarations de personnalités ou d’institutions culturelles en faveur des migrants, depuis le ministre de la Culture qui, complètement irresponsable, veut leur offrir des places gratuites de ciné ou de théâtre…

Or, la semaine dernière, la présidence de l’université Paris VIII, dont un bâtiment est occupé par une trentaine de migrants, après les avoir accueillis, découvre que ce n’est plus possible.

D’abord, elle déplore le manque de dialogue de la part de ces migrants et de ceux qui les soutiennent. Ils perturbent le fonctionnement normal de l’université, pénalisent les étudiants et se mettent en danger. Eh oui, les universitaires découvrent que trente migrants, cela crée des problèmes d’intendance. Si cette petite expérience pouvait les aider à mieux réfléchir quand ils brasseront, dans leurs statistiques et leurs réflexions, non plus une trentaine mais des millions de migrants, qui sait, peut-être leur vision du monde, de l’Europe, de la démocratie, de la culture en sera-t-elle un peu modifiée…

Le communiqué de la présidence continue ainsi :

« Si nous nous efforçons de répondre systématiquement aux demandes formulées, force est de constater que la réciproque n’existe pas. »

Tiens, des migrants fermés au dialogue… Il y est même question d’« impasse ».

Bien sûr, elle rappelle qu’au début, elle a soutenu l’occupation « par humanité », mais déclare à présent :

« Nous en appelons à la raison à notre tour. Tout le monde sait qu’il n’est pas dans les pouvoirs d’une présidence d’université d’obtenir des titres de séjour. »

Un peu tard, non ?

Cette affaire d’une présidence d’université prise à son propre piège est emblématique du problème idéologique français face à l’immigration : la raison n’arrive qu’à la fin, quand c’est le chaos, quand ce n’est plus possible.

Cette idéologie de gauche irresponsable, tiers-mondiste par réflexe soixante-huitard et qui est toujours là, à la tête de nos institutions éducatives et culturelles, bêlante, pour appeler à l’ouverture à tous et partout, a été incapable d’inventer un humanisme de la raison et nous lègue une situation violemment déraisonnable. De deux choses l’une : qu’elle se taise enfin ou qu’elle se convertisse comme Rebecca Sommer.

Dominique Monthus





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Même les militants pro-migrants constatent que ce n’est plus possible !

    1. Alan

      Nous sommes gouvernés par des irresponsables , le pire c’est qu’ils veulent en accueillir d’autres , sans nous demander ( referendum) de peur qu’il y ait le résultat à une écrasante majorité de NON ….

    2. Pinhas

      Laissons ces nuls et soumis du gouvernement se dépêtrer de cette nasse .

      Ils ont fait entrer le cheval de Troie , qu’ils se débrouillent pour s’en débarrasser .

      Ha ! ils sont beaux les donneurs de leçon et les culpabilisateurs traitant d’islamophobes ceux qui voyaient la catastrophe arrivée tel un tsunami .

    3. Chalom bendavid

      ON a les même idiots en Israël…le vrai problème c est que les démographes prévoient un milliard 200 millions d africains en 2050 mais sur ce continent ils n y aucune infrastructure industrielle capable de fournir des conditions matérielles
      Décente à cette population…quand il y aura un milliard de crève la faim en Afrique près à tout…et les fous qui ralent quand on les expulse.

      On ferait mieux d envoyer la bas des armées d ingénieur et de professeur au lieu de laisser les arabes y financer des mosquées.

      Quand au siryens y a 57 pays musulmans….qu est ce qu ils foutent en Europe?

    4. Armand Maruani

      Les allemands c’est tout ou rien .

      Ou ils exterminent les Juifs qui ont été de bons citoyens et des cerveaux ou ils reçoivent la racaille par millions qui les violent , les massacrent , les pillent etc….

      J’aurai bien voulu voir la tête du bon aryen moustachu coiffé à la Elvis Presley autrichien devant ce spectacle des mille et une nuits et même celle du nabot de la propagande .

    5. alauda

      Caustique et décapant. Je suis en train de lire (traduire avec l’aide Google) un article beaucoup plus long (en anglais) où Rebecca Sommer raconte dans le détail ses mésaventures qui lui ont décillé les yeux.

      Elle a une expression très suggestive pour évoquer ceux qui ne veulent pas s’intégrer et traitent ceux qui les accueillent en sous-fifres : ils portent leur « foulard dans la tête ». Bien résumé.

      Tout y passe : le tribalisme, le patriarcat, le mépris de la femme, l’influence des différents courants idéologiques, la taquiya, le rejet de nos valeurs.

      « Ils disent tous des histoires similaires: qu’ils ont étudié la médecine, le droit ou l’informatique, que leurs parents sont morts et que leurs frères mineurs meurent de faim […] ou même que toute la famille est morte à la guerre ». Puis,
      elle ajoute : « soudain toute la famille décédée a déjà 15 personnes et possède trois appartements ».

      Si elle se garde de généraliser, elle pointe le clivage majeur : « dans cette culture, ce qui compte c’est la force ».

      Donc la chanson – Willkommen, bienvenue, welcome ! Fremde, étranger, stranger ! Gluklich zu sehen, je suis enchanté, happy to see you, heureux de voir – n’est assimilée la plupart du temps que comme signe de faiblesse.

    6. Nephtali

      Mieux vaut tard que jamais on dira. En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. Rien n’a changé depuis deux siècles.

    7. Cyrano

      Les pauvres chéris ils ont découvert l’eau tiède et maintenant faut se remuer le cul avant qu’il ne soit trop tard .

    8. Jacques B.

      C’est bien beau, mais pour une Rebecca Sommer, combien de milliers de fanatiques pro-immigration, payés par Soros bien souvent, déterminés à détruire nos pays, l’Occident ? – car c’est bien de cela dont il s’agit, regardez l’interview récente d’Alexandre del Valle, qui en connaît un rayon sur le sujet (itw donnée à Damoclès et visible sur YouTube)

      Et Rebecca Sommer pourra-t-elle s’exprimer librement dans les médias allemands, ou français ? On peut en douter, d’ailleurs les propos rapportés ci-dessus ont été tenus dans un média polonais.

      Le gauchisme béat et islamophile est une crétinerie sans nom et sans fond, la preuve encore avec ces responsables de l’université de Paris VIII…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *