toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les turcs s’emparent d’Afrin et la ville est actuellement pillée par des miliciens pro-Ankara


Les turcs s’emparent d’Afrin et la ville est actuellement pillée par des miliciens pro-Ankara

La nullité des instances internationales est apparue au grand jour. Après quasiment deux mois d’offensive, la Turquie et ses alliés de Daech, ont fini par chasser de la ville d’Afrin les kurdes. L’armée turque est entrée dans Afrin avec des miliciens des Forces syriennes libres, qui sont soutenues par les forces armées turques. Ces derniers ont pris le contrôle total du centre-ville d’Afrin.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, avait annoncé triomphalement cette victoire. Un «grand nombre» des combattants kurdes ont «fui la queue entre les jambes», avait-il annoncé. Pour le président truc, Afrine n’est qu’un début : il a annoncé sa volonté de prendre le contrôle d’autres zones kurdes en Syrie. »

«Notre travail n’est pas fini (…). Mais les terroristes sont finis à Afrin», a renchéri le porte-parole du gouvernement turc, Bekir Bozdag.

Les avions de guerre ont tout détruit à Afrin pour permettre l’entrée des soldats turcs et des miliciens pro-Ankara dans Afrin qui avait mis en place une résistance inégalée. Mais Afrin n’avait pas les avions de guerre, des hélicoptères, ni des chars et toutes les armes lourdes que l’OTAN a mis à la disposition de la Turquie…

La Turquie a lancé le 20 janvier une agression militaire en territoire syrien dans le but de déloger de l’enclave d’Afrine les YPG, qu’elle voit comme une menace à ses frontières. Mais les YPG ont aussi été un précieux allié de la coalition internationale emmenée par Washington dans la lutte contre Daech.

À cause d’attaques turques contre les civils, des centaines de milliers de civils d’Afrin ont dû quitter leurs terres pour ne pas finir comme les 469 civils, dont des enfants, des femmes et des personnes âgées, tués par le fascisme de l’Etat turc et plus de 1 030 autres blessés en 58 jours.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a indiqué que plus de 400 rebelles alliés à la Turquie sont tués, depuis le début de l’offensive sur l’enclave d’Afrine, où les YPG contrôlent encore quelques poches de territoires. L’armée turque a, de son côté, fait état de 347 soldats tués et 225 blessés dans ses rangs.

Avec le quasi-encerclement de la ville, les bombardements aériens et les tirs d’artillerie se sont intensifiés ces derniers jours. Les turcs ont provoqué la mort de 469 de civils, dont 16 dans une frappe contre le principal hôpital d’Afrine. Dans la nuit de vendredi les forces turques ont bombardé l’hôpital principal d’Afrin, dans le nord de la Syrie, tuant au moins 16 personnes.

820 combattants des Forces démocratiques kurdes (FDS) et YPG / YPJ sont tombés martyrs durant les attaques barbares turques depuis le début de l’invasion d’Afrin.

Malgré les appels répétés des responsables kurdes aux puissances étrangères et aux institutions internationales, personne n’a empêché la Turquie de commettre des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité pendant 2 mois. Dès le départ, la Turquie a su qu’elle avait les mains libres pour commettre un génocide à Afrin et elle s’en est jamais cachée. Elle a déclaré ouvertement qu’elle allait chasser les Kurdes de leurs terres ancestrales pour y installer les restes des jihadistes syriens et leurs familles ainsi que des réfugiés syriens en Turquie, en plus des jihadistes récupérés des pays cosaques, des Ouïgours, tchétchènes, turkmènes…

Devant la barbarie turque, les responsables kurdes ont décidé d’évacuer les civils pour empêcher d’autres massacres et ont décidé de passer à la guerre urbaine de guérilla dans Afrin.

 

Pillage et destruction des symboles kurdes

L’armée turque et ses djihadistes  continuent leurs crimes et destructions dans la ville d’Afrin qu’ils ont envahie. Ils ont l’air si heureux de tout détruire sous leur passage à Afrin. Ils se filment en mettant le feu aux immeubles, détruisant les symboles kurdes, pillant …

La ville kurde est actuellement pillée par les hordes de djihadistes lâchées par la Turquie. Les auteurs appartiennent aux divers groupes armés qui sont arrivés avec l’armée régulière de Turquie et qui bénéficient de l’impunité.

Cette razzia systématique de tous les biens publics et privés kurdes est faite sous la supervision des forces turques Des entrepôts et véhicules officiels et privés ont été systématiquement pillés avant d’être emportés vers une destination inconnue. Les miliciens ont cassé  des magasins kurdes. Dans certains quartiers, l’on a vu des commerces éventrés. Les pillards ont emporté toutes les marchandises des magasins, cassé les étalages et brisé les vitres.

L’immeuble de l’assemblée de la ville a également été saccagé.  Des criminels et des bandits pro-Ankara ont détruit des portes de maisons, incendiés des habitations et emporté des véhicules. Plusieurs autres actes de pillage et de sabotage ont été eu lieu dans plusieurs quartiers de Afrin.

Des compagnes de solidarité sont lancées  sur twitter,  avec les habitants à Afrin ou encore pour dénoncer les crimes contre les civils.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les turcs s’emparent d’Afrin et la ville est actuellement pillée par des miliciens pro-Ankara

    1. michel boissonneault

      lors de l’invasion en Irak par W. Bush et ses 35 pays alliées …. aucun soldats étranger a pillée la population pauvre comme les turcs et ses milices aujourd’hui vole les Kurdes ….. honte a tout les gouvernements et médias qui par complicité garde le silence

    2. LeClairvoyant

      La Turquie est responsable des massacres à Afrine, Au moment de l’invasion de la région d’Afrine, les kurdes syriens n’attaquaient pas la Turquie, l’Europe est aussi complice de tous ces crimes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *