toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Financement libyen : deuxième jour de garde à vue pour Nicolas Sarkozy


Financement libyen : deuxième jour de garde à vue pour Nicolas Sarkozy

Alors que l’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux est sorti de son audition le soir du 20 mars, la garde à vue de l’ancien président de la République a repris le matin du 21 mars dans le cadre du financement libyen présumé de sa campagne.

L’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy a repris ce 21 mars dans la matinée sa garde à vue à Nanterre, dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de financement par la Libye de Mouammar Kadhafi de sa campagne présidentielle de 2007. Il est arrivé peu avant 8h dans les locaux de l’office anticorruption.

La veille, la garde à vue de l’ex-président de la République s’était terminée avant minuit, il avait alors pu regagner son domicile.

L’ex-ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux est lui sorti de son audition le 20 mars dans la soirée après avoir été entendu toute la journée. Il n’avait pas été placé en garde à vue du fait de son immunité parlementaire en tant que député européen.

La position inconfortable des Républicains

Dans les rangs de majorité LR, la famille politique de Nicolas Sarkozy, la gêne est perceptible. Difficile pour certains de dénoncer un acharnement contre l’ex-chef de l’Etat tout en réclamant la démission de Gérald Darmanin, accusé de viols. «Arrêtons de parler de boîte noire, de cabinet secret, d’acharnement. Moi, j’ai confiance en la justice de mon pays», a par exemple commenté le député Philippe Gosselin. «Nous devons tenir un principe simple, qui est celui de la présomption d’innocence, en tout lieux, en toute circonstance et quels que soient les personnes mises en cause», a pour sa part expliqué Damien Abad, élu de l’Ain, dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

Pourtant, dans les rangs du parti, certains dénoncent un acharnement. Nadine Morano avait par exemple dénoncé «un traitement très particulier» de la justice. «J’observe que [Emmanuel] Macron est en chute libre dans les sondages, que les retraités sont excédés par la CSG […] puis d’un coup, on nous sort : « Nicolas Sarkozy est mis en garde à vue ». Il y a des concordances qui sont un petit peu bizarres», a-t-elle ajouté.

Le président des Républicains Laurent Wauquiez a lui dénoncé une garde à vue «humiliante et inutile», tout en expliquant faire «confiance à la justice». Christian Jacob, qui dirige le groupe LR à l’Assemblée nationale, a pour sa part trouvé «incompréhensible» le placement en garde à vue de l’ex-chef de l’Etat, dénonçant un «acharnement de la justice».





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Financement libyen : deuxième jour de garde à vue pour Nicolas Sarkozy

    1. Corto

      Ce serait pas mal de poser des questions à Sarko concernant « air-cocaïne », parce que très bizarrement, personne n’aurait commandité ce trafic de 700 kg de coke, je ne pense pas que les commanditaires soient les pilotes de l’avion !!

    2. Salmon

      Pauvre chouchou il subit la calomnie depuis 2017 et c l enfer
      Nain de jardin c vous qui avait installer ca😂
      Moi aussi et c de la diffamation

    3. Salmon

      Pauvre chouchou il subit la calomnie depuis 2011 et c l enfer
      Nain de jardin c vous qui avait installer ca😂
      Moi aussi et c de la diffamation

    4. Robert Davis

      Bien sûr qu’il y a acharnement de la part des juges « petits pois ». Cela ne s’est jamais vu de prendre en considérartion tant de mensonges de la part d’arabes qui sont tous liés à kadafi et qui profèrent leurs calomnies sans l’ombre d’une preuve. Non sulement ces petits pois exigent de arkozy de prouver qu’il est innocent mais quand il le fait ils ne le prennent pas en considération.

    5. Robert Davis

      Cette affaire Sarkozy ressemble à s’y méprendre à celle de l’affaire Dreyfus: aucune dénégation n’était prise en compte et toutes les accusation du colonel P.qui l’accusait faussement et était le coupable accé&ptées. Dreyfus fut envoyé au bagne et sans Emile ZEola il y serait mort. Lorsque la preuve fut accportée que P. était le coupable celui-ci ne fit même pas 1 seul jour de prison l’affaire ayant été considérée trop futile…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *