toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Exode des Kurdes syriens face à la progression des turcs qui contrôlent la ville d’Afrin


Exode des Kurdes syriens face à la progression des turcs qui contrôlent la ville d’Afrin

Les gens préfèrent fuir que de rester et mourir. Afrin est tombé dans les mains de la Turquie et ses alliés djihadistes, qui renaissent de leur cendre. Un autre drame humanitaire et un nettoyage ethnique est à craindre. Erdogan l’a déjà annoncé. Comble de cette histoire affreuse: les 20.000 Yézidis rescapés de ce massacre effroyable à Sinjar en 2014 qui s’étaient installés dans la région d’Afrin en toute sécurité, se trouvent de nouveau sur le chemin de l’exil. Erdogan a déclaré qu’il ne s’arrêtera pas à Afrin et qu’il ira jusqu’à la frontière iranienne. 

Le drapeau turc flotte désormais sur la ville syrienne d’Afrin : après près de deux mois d’offensive, la Turquie et ses alliés islamistes ont rempli leur mission en chassant de cette région les populations kurdes. Les Kurdes de Syrie ont réagi en promettant de se battre pour la « libération » de toute la région d’Afrin, cible depuis le 20 janvier d’une agression militaire.

Le canton d’Afrin est attaqué depuis 57 jours par les forces armées turques. Cet acte d’invasion est d’occuper le territoire du Kurdistan et l’asservissement du peuple kurde et d’autres ethnies de la région (Assyriens-Syriacs-Chaldéens, Arméniens et autres).

L’Etat turc ne cache pas ses intentions d’éradiquer l’existence du peuple kurde. L’agression militaire disproportionnée et non provoquée contre Afrin est une preuve évidente. Les pays Occidentaux ont laissé tomber le principal parti politique kurde syrien, le PYD.

Selon les observateurs, les Occidentaux ont privilégié leurs relations avec la Turquie, au détriment des Kurdes. Selon Antoine Basbous, directeur de l’observatoire des pays arabes, Afrin est une poche qui n’est pas suffisamment consistante, aux yeux des grandes puissances, pour se fâcher avec les Turcs et rompre avec la Turquie

Échappant à l’avancée des forces turques, près de 250 000 personnes ont quitté  la ville d’Afrin, empruntant un couloir dans le sud de la cité menant vers des secteurs tenus par les Kurdes.

 

Erdogan au parlement européen : « gardez vos conseils pour vous »

S’exprimant devant le Congrès provincial d’Erzurum, concernant l’appel au retrait du Parlement Européen d’Afrin, Recep Tayyip Erdoğan a déclaré :

« Nous arrivons à la fin à Afrin. Hé le PE, depuis quand avez-vous commencé à donner des conseils à cette nation ?. Vous gardez vos conseils pour vous. Nous poursuivrons l’opération à Afrin« .

« C’est nous qui accueillons 3,5 millions de Syriens depuis sept ans. Vous nous avez supplié de  ne pas ouvrir les portes. Nous vous avons fait une faveur humanitaire, mais vous n’avez aucune prise sur l’humanité. Vous prenez la décision que vous voulez. Cela passe au-dessus de notre tête. Vos décisions ne comptent pour rien » a ajouté le dictature islamiste turc.

Pour le président truc, Afrine n’est qu’un début : il a annoncé sa volonté de prendre le contrôle d’autres zones kurdes en Syrie. »  L’Etat turc a fait de toutes les régions du Kurdistan occidental, de Dêrikê à Afrin, une cible de son occupation.

L’Etat turc a soutenu le gouvernement de Bagdad lors de son attaque contre les régions kurdes de Kirkouk, Khanaqin, Shengal et d’autres régions après le 16 octobre 2017. La Turquie a joué un rôle de premier plan dans le soutien à Daesh et à d’autres groupes terroristes lorsqu’ils ont attaqué des régions kurdes, en particulier pendant la bataille de Kobanê.

Le régime turc est toujours derrière ces attaques contre le peuple kurde et il a multiplié ses attaques au cours des dernières années, menaçant ouvertement le peuple kurde du Rojava (Kurdistan occidental) et l’administration démocratique nouvellement mise en place dans le nord de la Syrie. En outre, la Turquie a construit des dizaines de bases militaires et de centres d’espionnage dans le sud du Kurdistan (en Irak) afin de poursuivre sa domination politique et économique et de détruire les acquis politiques du peuple kurde. Il interdit la manière d’appliquer les accords avec le gouvernement de Bagdad dans le but d’envahir le territoire du Kurdistan du Sud.

Récemment, la déclaration de guerre du régime turc contre le canton d’Afrin, l’occupation de nombreux villages en collaboration avec ses mandataires comme Al-Qaïda et d’autres groupes terroristes et les restes de Daesh, et le bombardement aveugle d’Afrin, ont fait des centaines de blessés et de morts parmi les civils, principalement des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Malgré ces attaques barbares et les bombardements incessants d’avions militaires de combat, d’artillerie lourde et d’autres technologies militaires sophistiquées, les Unités de protection du peuple (YPG), les Unités de protection des femmes (YPJ) et les autres unités de défense des Forces démocratiques syriennes (FDS) font preuve d’une grande résistance. Ces forces de défense reçoivent le soutien des habitants du canton d’Afrin.

Les Nations Unies sont incapables pour  mette en œuvre de la Résolution de sécurité n° 2401 du Conseil de l’ONU et assurer un véritable suivi de la question du cessez-le-feu en Syrie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Exode des Kurdes syriens face à la progression des turcs qui contrôlent la ville d’Afrin

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *