toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour Serge Klarsfeld, «tous ceux qui évoquent les « camps polonais » insultent la Pologne»


Pour Serge Klarsfeld, «tous ceux qui évoquent les « camps polonais » insultent la Pologne»

Dix jours après la promulgation d’une loi polonaise interdisant l’usage du terme «camps de la mort polonais», en référence aux installations des nazis en Pologne occupée, Serge Klarsfeld s’est exprimé sur ce terme polémique.

En signant le 6 février une loi condamnant l’utilisation de l’expression «camps de la mort polonais», utilisée parfois par les médias ou hommes politiques pour désigner les installations des nazis allemands dans la Pologne occupée, le président polonais Andrzej Duda a provoqué des tensions avec Tel Aviv et Washington.

Les dirigeants israéliens et certaines organisations juives internationales ont également vu dans l’adoption de cette loi une tentative de nier la participation de certains Polonais au génocide des juifs, voire d’empêcher les survivants de la Shoah de raconter leur expérience. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait en outre jugé le 8 février, au micro de BFMTV, que cette loi était «malvenue» et «condamnable».

Il n’y a eu ni camp de la mort polonais ni français. Il y a eu des camps d’extermination allemands en Pologne et un camp allemand en Alsace annexée

En France, néanmoins, le célèbre «chasseur de nazis» Serge Klarsfeld a remis en cause, à l’instar du gouvernement polonais, la pertinence du terme «camps polonais» sans pour autant défendre la loi promulguée par Andrzej Duda. Ainsi, dans une interview le 16 février, le président de l’association Fils et filles de déportés juifs de France a déclaré : «Tous ceux qui évoquent les « camps polonais » insultent la Pologne.» En effet, fait-il valoir : «Il n’y a eu ni camp de la mort polonais ni français. Il y a eu des camps d’extermination allemands en Pologne et un camp allemand en Alsace annexée».

Il ne faut pas oublier que la Pologne a perdu trois millions de polonais chrétiens

S’il affirme que «les Polonais dans leur ensemble ont eu un comportement hostile aux juifs» et «ont perpétré des pogroms dès l’entrée des Allemands en Pologne et même après la libération du pays», Serge Klarsfeld ajoute que la Pologne a «perdu trois millions de polonais chrétiens», qu’il n’y avait plus d’Etat polonais durant l’occupation allemande et que le gouvernement polonais, en exil à Londres, était «très engagé aux côtés des juifs».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Pour Serge Klarsfeld, «tous ceux qui évoquent les « camps polonais » insultent la Pologne»

    1. Circonstances exténuantes

      M Klarsfeld donne une information qui n’est pas fausse, mais elle n’excuse en rien ce pays antisémite qui est le seul à ma connaissance où des pogroms ont été perpétrés sur les rescapés juifs qui voulaient rentrer chez eux.

    2. Salmon

      Les juifs rentraient dans les camps pour y mourir
      C était pas club mrd
      3/4 des camps étaient en Pologne
      Auschwitz Treblinka Dachau etc

    3. Victor

      Serge Klarsfeld a eminament raison sur le plan semantique. Le probleme vient de la deuxieme partie de cette loi perverse qui veut criminaliser celui qui oserait affirmer une quelconque culpabilite de la Pologne ou de polonais dans cette affaire.
      Il estcependant avere que la Pologne detient un record: celui du plus grand nombre de « Justes des Nations »; ce qui ne l’absouds absolument pas de crimes concommitents commis par certains devoyes en son sein, nourris du virulent antisemitisme atavique de ce pays.
      Aujourd’hui que la parole antisemite s’echape a nouveau a l’air libre, il ne faut pas s’etonner de ce brusque retour de flammes. On commence par cette loi maladroite, puis on va saluer la tombe d’ancien nazis en attendant de s’attaquer aux symboles juife de la cashrout ou de la circoncision.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *