toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour la première fois, la résistance kurde attaque une base à l’intérieur du sol turc


Pour la première fois, la résistance kurde attaque une base à l’intérieur du sol turc

Les  kurdes qui se battent sans avions, sans artillerie et sans chars ne peuvent pas accepter sans rien faire face aux agressions turcs sur leurs territoires, au nord de la Syrie.

Les factions Kurdes syriennes ont averti la Turquie qu’ils sont eux aussi capables de riposter. Ils ont pour la première fois pris pour cible le 18 février, des bases militaires turques à l’intérieur du sol de la Turquie et ont annoncé que c’était là une réponse aux attaques turques sur les villages syriens.

Les médias turcs ont annoncé que deux militaires turcs et cinq rebelles pro-d’Ankara avaient été tués par des obus de mortier lancés sur le centre de police à la frontière dans la région de Kirikhan.

Il est ainsi dit dans le communiqué des Forces démocratiques syriennes :  » Nos forces ont mené des opérations uniques contre les centres de rassemblement et les cellules d’opérations des forces turques, des terroristes du Front al-Nosra et de Daech dans le centre de la région de Kirikhan dans la province turque de Hatay. »

C’est la première fois que les FDS soutenues par Washington mènent des opérations contre des cibles turques situées sur le sol de ce pays. Dans ce communiqué, il est demandé aussi aux civils de s’éloigner des lieux où se trouvent l’armée turque et les terroristes du Front al-Nosra et de Daech.

Les FDS n’ont pas donné plus de détail sur les circonstances de l’attaque et il est utile de préciser qu’aucun responsable turc n’a encore fait de commentaire à ce sujet. Mais le fait que la résistance kurde attaque sur le sol turc indique une évolution de l’équation de la confrontation avec l’armée turque.

L’armée turque a riposté immédiatement en opérant des tirs d’artillerie sur les points de contrôle kurdes.

Les kurdes considèrent l’occupation des soldats turcs, de cette partie syrienne du Kurdistan, comme une humiliation pour leur peuple. Le régime de Recep Tayyip Erdogan a décidé d’y mettre le feu, et apparemment rien ne l’arrêtera.

Afrin : 5 chars turcs détruits et de 20  soldats  turcs tués et blessés en une semaine

Les Unités de défense du Peuple kurdes (YPG) ont fait part de la destruction de 3 chars d’assaut de l’armée turque lors de leurs affrontements avec les soldats turcs dans le cadre de l’opération « Rameau d’olivier » à Afrin.

Des militants kurdes ont utilisé, ce lundi 19 février, des mortiers et des bombes artisanales pour attaquer plusieurs véhicules militaires turcs.13 militaires turcs ont par ailleurs été tués ou blessés la semaine dernière.

Les Unités de défense du Peuple (YPG) kurdes ont diffusé des vidéos montrant un char d’assaut turc, touché dans le nord d’Afrin, de même que des soldats qui avaient été ciblés.

L’aile militaire du Parti de l’Union Patriotique (PYD) a par ailleurs annoncé que lors d’une opération sur une base des terroristes de l’Armée syrienne libre (ASL), à la solde de l’armée turque, dans la ville d’Azaz, dans le nord-ouest de la province d’Alep, à 20 km d’Afrin, 2 chars turcs, l’arsenal d’armes et plusieurs équipements militaires de l’armée ont été détruits. Par ailleurs, 5 militaires turcs ont péri.

Les forces démocratiques syriennes (FDS), pour leur part, ont rendu public un bilan des pertes de l’armée turque dans l’intervalle d’une semaine – du 8 au 15 février 2018 – selon lequel, 20 militaires  turcs ont été tués  lors des batailles sur les 12 axes militaires le long de la frontière Syrie/Turquie.

L’annonce de la nouvelle par le président Recep Tayyip Erdogan du crash de l’hélicoptère turc à Afrin et de la mort de ses deux pilotes n’est pas une bonne nouvelle pour les Turcs et met en évidence leur inquiétude par la perduration de la guerre et l’augmentation des pertes matérielles et humaines.

Après 30 jours d’offensive dans le nord de la Syrie et le débarquement de l’armée turque pas loin d’Afrin, on voit que la Turquie s’enlise en Syrie et ses bombardements sur les positions des Unités de protection du peuple (YPG) n’ont pas affaiblis la résistance kurde. Ce qui pose beaucoup de questions sur l’efficacité du déclenchement de cette guerre.

Les kurdes sont disposés de mourir pour lutter contre leurs occupants, leurs tortionnaires, leurs geôliers, les voleurs de leur terre et de leur eau, les démolisseurs de leurs maisons…Le but de cette guerre unilatérale est de forcer les Kurdes syriens à renoncer à leurs exigences nationales dans leur patrie

La Turquie poursuit son opération militaire à Afrin et y a pris le contrôle de deux autres villages.

Secondée par les éléments de l’Armée syrienne libre (ASL), l’armée turque s’est emparée de deux villages, près d’Afrin, au 30ème jour de l’opération militaire “Rameau d’olivier”, en cours dans le nord syrien, contre les Unités de protection du peuple (YPG). La Turquie compte prendre le contrôle de la ville kurde d’Afrin et acheminer ensuite ses forces militaires vers la ville de Manbij.

Les opérations militaires turques se focalisent actuellement sur l’axe de Rajo et le mont Barsaya vit une situation quasiment stable. Les éléments de l’ASL se sont emparés, jusqu’ici, de plusieurs villages dans le nord d’Afrin.

L’état-major de l’armée turque a annoncé, dans un communiqué, avoir abattu 1146 éléments des YPG, depuis le début de l’opération “Rameau d’olivier”.

Par ailleurs, les Forces démocratiques syriennes (FDS), composées majoritairement de forces kurdes, ont annoncé avoir repoussé une attaque de l’armée turque contre le village Hammam.

L’artillerie de l’armée turque a bombardé ce lundi 19 février 2018 le district de Jandires et ses villages voisins.En plus, le mont Barsaya est complètement sous le contrôle de l’armée turque qui entend y construire une tour de contrôle et une base militaire pour ses soldats. Le même jour, 6 membres d’une même famille ont été tués par un raid aérien turc sur Afrin.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Pour la première fois, la résistance kurde attaque une base à l’intérieur du sol turc

    1. michel boissonneault

      Bravo a tout ses combattants et combattantes Kurdes qui combattent debout a lieu de mourir a genoux face aux attaques turc …. honte a tout les Pays et médias occidentaux pour le silence du massacre a Afrin ou Efrin

    2. Circonstances exténuantes

      Merci de nous tenir au courant de ce qu’il se passe en ce qui concerne les Kurdes. J’espère qu’Erdogan va essuyer une cuisante défaite.

    3. belle

      BRAVO AUX HEROS KURDES….!!

      la turquie qui a deja genocide les armeniens, les kurdes doit etre detruite et rendue aux autochtones kurdes armeniens qui etaient la bien avant eux…
      La Turquie est 1 genocidaire historique .
      erdogan encore 1 hitler islamiste!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *