toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jeux Olympiques d’hiver 2018 : Les athlètes israéliens ou juifs à soutenir


Jeux Olympiques d’hiver 2018 : Les athlètes israéliens ou juifs à soutenir

Le monde est sur le point de se focaliser sur Pyeongchang, une région montagneuse de la moitié nord de la Corée du Sud, pour les prochains Jeux olympiques d’hiver.

Les suporters juifs n’auront pas autant d’athlètes de renom à acclamer cette année qu’en 2016, année où plusieurs membres américains de la communauté ont remporté des médailles aux Jeux d’été à Rio de Janeiro. Mais il y a plusieurs histoires juives passionnantes à raconter avant que les activités ne commencent le jeudi 8 février.

Israël envoie sa plus grande équipe de tous les temps.

Avant cette année, la plus grande délégation israélienne aux Jeux olympiques d’hiver était de cinq personnes. Cela ne devrait pas paraître surprenant, étant donné que plus de 60 % du pays est désertique et que ce n’est pas le meilleur endroit pour s’entraîner aux sports d’hiver.

Cette année, cependant, la délégation doublera.

Sept des dix représentants d’Israël participeront au patinage artistique. Ce groupe est représenté par Alexei Bychenko, qui est devenu en 2016 le premier patineur à gagner une médaille pour Israël lors d’un championnat européen. Bychenko, 29 ans, qui a patiné pour l’Ukraine jusqu’en 2009 et qui a été classé parmi les 10 meilleurs patineurs masculins au monde, est probablement la meilleure chance d’Israël de gagner une médaille (et comme la gymnaste juive américaine Aly Raisman, Bychenko a été remarqué lors de sa prestation pour avoir utilisé la musique « Hava Nagila »).

L’État juif envoie aussi un autre genre de patineur, le plus rapide. Vladislav Bykanov, qui a remporté une médaille de bronze plus tôt ce mois-ci aux Championnats d’Europe, concourra en patinage de vitesse. Itamar Biran, 19 ans, né à Londres, représentera Israël en ski alpin.

Paige Conners patinant avec Evgeni Krasnopolski à Oberstdorf, Allemagne, le 28 septembre 2017.

Cette Américaine n’a jamais pensé qu’elle ferait du patinage en couple – ou qu’elle participerait à des compétitions pour Israël.

Paige Conners réalise son rêve olympique comme elle l’avait prévu.

Selon une vidéo de 13WHAM, la filiale d’ABC à Rochester, New York, la jeune Conners, 17 ans, était malade quand elle était censée se présenter à l’équipe américaine de patinage artistique. Avec ses espoirs de compétition en péril, sa mère, qui a la citoyenneté israélienne, a imaginé une autre alternative : patiner pour l’équipe israélienne.

Conners a sauté sur l’occasion, mais Israël lui a offert une place uniquement pour la compétition de patinage en couple. Elle ne l’avait jamais fait auparavant et pensait qu’elle ne le ferait jamais. Mais elle s’est rapidement rapprochée d’Evgeni Krasnopolski, un professionnel de 29 ans, et en à peine six mois après l’adoption de la nouvelle discipline par Conners, le duo s’est suffisamment bien débrouillé aux qualifications olympiques en septembre pour faire la différence.

« Personne ne réalise vraiment », a-t-elle déclaré à 13WHAM.

A.J. Edelman d’Israël en compétition aux Championnats du Monde IBSF à Innsbruck, Autriche, le 28 février 2016.

Le premier skeleton olympique d’Israël se fait appeler le « Marteau hébreu ».

Il y a quelques années, A. J. Edelman était un diplômé du MIT qui a travaillé comme chef de produit pour Oracle. Aujourd’hui, le natif de Brookline (Massachusetts) aura l’occasion de marquer l’histoire d’Israël en devenant le premier athlète olympique de skeleton du pays la semaine prochaine, dirigeant son traîneau sur la piste du Pyeongchang Sliding Center.

« Je veux remettre en question la perception de ce que les Juifs et les Israéliens peuvent faire dans le sport », a-t-il déclaré au Forward.

Il est aussi clairement fan du film comique « The Hebrew Hammer », [Le marteau hébreu] puisqu’il porte le surnom du protagoniste. Alors que ses coéquipiers et amis adorent ce surnom, sa mère apparemment ne l’apprécie pas.

Jonathon Blum jouant pour les Nashville Predators au Bridgestone Arena de la ville du Tennessee, le 19 février 2013.

Un ancien joueur de la LNH obtient une autre chance de jouer pour les États-Unis.

Jonathon Blum se languit probablement du temps où il jouait dans la LNH. Aujourd’hui, le jeune juif de 29 ans joue pour une équipe à Vladivostok, en Russie – une ville si éloignée que des vols de six heures ou plus sont nécessaires pour affronter 24 de ses 26 adversaires. Il est plus proche de l’Alaska que de Saint-Pétersbourg.

Blum, un ancien sélectionneur de première division de la LNH, a joué pour les Predators de Nashville de 2010 à 2012, de nouveau en 2012-2013, et pour les Wild du Minnesota pendant les saisons 2013-2014 et 2014-2015. Ces villes sont juste un peu plus près de l’endroit où il a grandi en Californie du Sud.

Cette année, la LNH a décidé de ne pas autoriser ses joueurs de participer aux Jeux olympiques pour les protéger contre les blessures. Cela a ouvert la porte à des joueurs non NHL comme Blum, un défenseur de 1 mètre 89 qui a déjà joué dans l’équipe américaine, pour représenter son pays natal en Corée du Sud.

Jason Brown en compétition aux Championnats américains de patinage artistique à San Jose, Californie, le 6 janvier 2018

Israël n’est pas le seul pays à envoyer des patineurs juifs.

Dans l’équipe américaine, surveillez Jason Brown s’il a l’occasion de patiner. Après une performance décevante aux Championnats américains de patinage artistique ce mois-ci, Brown est le premier remplaçant de l’équipe américaine. Mais sur la glace, le jeune homme de 23 ans est connu pour patiner sur la musique de « Riverdance » et « Hamilton ».

Et qui aurait cru qu’un professeur diplômé de Krav Maga patinerait pour le Canada et non pour Israël ? Dylan Moscovitch a aidé le Canada à remporter une médaille d’argent par équipe à Sotchi il y a quatre ans, et il est de retour au concours de patinage en couple avec sa partenaire Liubov Ilyuschechkina.

Source : TOI







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Jeux Olympiques d’hiver 2018 : Les athlètes israéliens ou juifs à soutenir

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *