toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le festival étudiant « Escale en Israël » annulé sous la pression d’islamo-gauchistes aidés de professeurs de l’Université de Lille


Le festival étudiant « Escale en Israël » annulé sous la pression d’islamo-gauchistes aidés de professeurs de l’Université de Lille

Perturbé par des islamo-gauchistes aidés de professeurs de l’Université de Lille 1, le festival « Escale en Israël » organisé par des étudiants de Lille, a été annulé jeudi.

Le festival intitulé « Escale en Israël », organisé par des étudiants de l’université Lille 1, a été annulé jeudi après des manifestations hostiles de militants anti-israéliens du groupuscule islamo-gauchiste AFPS soutenus par des professeurs de la dite université.

Cet événement culturel, qui devait durer quatre jours, a été perturbé dès son premier atelier par des dizaines de manifestants qui menaçaient de revenir quotidiennement, rapporte l’AFP.

Cours d’hébreu, expositions de photos, découverte de cuisine et de musique israéliennes : le programme du festival ne se voulait « ni politique, ni religieux », selon les étudiants à l’initiative du projet. C’était déjà trop pour le groupuscule antisémite France Palestine Solidarité (AFPS), qui a organisé un « commando » pour perturber le festival et pousser à son annulation.

S’inscrivant dans le calendrier de l’Institut français, qui mène en 2018 une «Saison croisée France-Israël», le festival intitulé «Escale en Israël» à Lille a été annulé ce 15 février 2018 par les étudiants qui l’organisaient dans le cadre d’un projet universitaire, après que des militants pro-palestiniens ont manifesté lors d’un premier atelier culturel.

Une position relayée par deux professeurs de Lille 1, Moussa Nait Abdelaziz et Abdellatif Imad, qui ont envoyé mercredi une lettre au président de l’université pour s’indigner de cette « manifestation qui, sous couvert d’ouverture culturelle, fait l’apologie » d’Israël. « Aurions-nous accepté d’organiser une manifestation édulcorée sur l’Afrique du Sud, au temps de l’apartheid et de Mandela en prison ? » écrivent-ils.

Cette opération commando s’apparente à une action de boycott et constitue ce délit prévu et réprimé par nos lois.

Contactée par l’AFP, l’université Lille 1 n’a pas souhaité commenter la situation.

Le BNVCA a décidé d’interpeller Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, afin qu’elle interroge le Président de l’Université Lille 1.

«Les manifestants nous ont dit qu’ils allaient venir manifester à toutes nos activités. Donc on a décidé d’arrêter. On ne veut pas créer plus de polémique sur cela», a expliqué à l’AFP Gaëlle Robin, étudiante de 22 ans de la filière marketing, communication et culture, chargée des relations presse au sein de l’association Pankultura ,qui se consacre chaque année à un pays différent. «On était neutre, on a bien dit qu’il n’y avait rien de politique ni religieux […] Notre projet a été validé [par l’établissement]», a-t-elle ajouté. A côté des ateliers de dégustation culinaire et de conférences sur l’état de la société israélienne, figurait aussi, ce 16 février, la projection d’un film réalisé par une Palestinienne, Maysaloun Hamoud.

Dans un communiqué publié le 15 février, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) s’était dite «indignée qu’un groupuscule obtienne l’annulation d’un festival culturel israélien dans une université française». «Boycotter Israël, c’est importer le conflit israélo-palestinien en France à des fins de haine. A l’heure où l’antisémitisme prend le masque de l’antisionisme, il est intolérable qu’un festival culturel puisse être annulé du seul fait qu’il ait pour thème Israël», a ajouté l’UEJF.

Ainsi le nouvel antisémitisme s’invite à l’Université de Lille particulièrement silencieuse sur cette affaire dans laquelle certains professeurs sont impliqués…

Affaire à suivre.

© Brigitte Finkelstein pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Le festival étudiant « Escale en Israël » annulé sous la pression d’islamo-gauchistes aidés de professeurs de l’Université de Lille

    1. Salmon

      Bourka barbus voile j ai eu la totale ce jour de cours sur la sortie desjuifs d Égypte
      Et le prof qui dit que ça n existe pas !
      J ai eu la totale
      Comment dire ça alors que l islam est en cours ?

    2. sarah

      La France se prostitue depuis des lustres avec les antisémites pro-palestiniens, médias, hommes et femmes politiques compris : ce sont eux qui ont pris le pouvoir en France depuis l’attentat antisémite à la Synagogue de la rue Copernic en Octobre 1980 et l’immigration islamo-maghrébine n’a fait qu’aggraver cet antisémitisme.

      Le pro-palestinisme est au pouvoir partout et non les Juifs : Mitterrand, ce chacal, avait aidé à la fuite des terroristes palos et pro-palos auteurs de l’attentat de la rue des Rosiers dans un restaurant juif en août 1982.
      Cela fait longtemps que l’Etat français fricote, fricote et fricote encore avec ces ordures et les crétins de français, dans tous les sondages, donnent tort à Israël et raison aux arabes de Palestine.

      Cela fait 50 ans que le conflit israëlo-« palestinien » a été importé en France avec l’accord des dirigeants français et notamment de De Gaulle après la guerre des SIx Jours en 1967 quand il disait que le peuple juif était un peuple dominateur, alors qu’on n’arrête de nous dire qu’il ne faut pas l’importer.

    3. Salmon

      Déjà macaron qui avait vote la **** loi sur l étiquetage des produits de Judée Samarie Golan
      Avec ça et après il ne faut pas boycotter Israël
      Macaron aime bien les étiquettes j ai remarque

    4. Salmon

      Avec 1 et ministre près des frères muzzs avec Juppé et oubrou uoif le ccif
      Et le Hamas et l AP
      La totale!
      A quand l étoile jaune de nouveau pour les juifs ?

    5. alauda

      Si l’Université de Lille en est là, à quoi bon donner de la confiture aux cochons ?

      Ne serait-il pas plus malin d’organiser un festival itinérant dans quelques Conservatoires de Musique couplés à des Écoles d’Hôtellerie et de Tourisme ? Les futurs professionnels de ces établissements n’ont pas la tête farcie d’idéologie.

      Dans ma campagne, ce ne sont pas les étudiants des facs qui donnent à entendre la musique ou à goûter des plats. J’ai connu un jeune accordéoniste qui jouait avec chaleur la musique klezmer lors de manifestations festives en ville. Ce sont les instrumentistes qui transmettent le goût.

    6. alauda

      Il ne faudrait pas négliger non plus les fanfares. La dernière fois que j’ai entendue de la musique séfarade à 200 mètres de chez moi, c’était une petite formation de 4 ou 5 musiciens invités pour animer une brocante un dimanche…

      Des gugusses à tee shirt BDS, dans ma ville, je n’en ai jamais vus.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *