toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Avec l’accord secret du Caire, Israël mènerait des frappes aériennes contre Daesh en Egypte depuis deux ans


Avec l’accord secret du Caire, Israël mènerait des frappes aériennes contre Daesh en Egypte depuis deux ans

Incapable de maîtriser Daesh sur son territoire, l’Egypte aurait autorisé Israël à opérer des frappes sur son territoire. Ces opérations auraient été conduites grâce à un accord secret entre les deux Etats, selon une information du New York Times.

Le New York Times du 3 février a révélé des informations tenues jusque-là secrètes, sur la situation en Egypte. On apprend ainsi qu’Israël, alarmé par l’incapacité du Caire a arrêter la progression des djihadistes de la branche égyptienne de l’Etat islamique (EI) à proximité de son territoire, aurait pris des mesures.

Selon le quotidien, des drones, des hélicoptères et des avions israéliens non marqués auraient, à partir de depuis 2015 et avec l’aval du président Abdel Fattah al-Sissi, mené une campagne aérienne secrète, effectuant plus de 100 frappes sur le territoire égyptien.

De fait, le président égyptien aurait pris des précautions pour cacher l’origine des frappes. Seul un cercle restreint d’officiers de l’armée et du renseignement aurait été informés de ces opérations. Le gouvernement égyptien a d’ailleurs déclaré que le nord du Sinaï était une zone militaire fermée, empêchant les journalistes d’y recueillir des informations.

Le New York Times a recueilli ces informations auprès de sept responsables britanniques et américains impliqués dans la politique au Moyen-Orient mais soucieux de préserver leur anonymat.

Les porte-paroles des forces militaires israéliennes et égyptiennes, ainsi que le ministère égyptien des Affaires étrangères, ont, quant à eux, refusé de commenter l’information.

L’Egypte et Israël, vers une coopération accrue

Cette coopération marquerait une nouvelle étape dans l’évolution de relations bilatérales.

Selon le New York Times, les deux pays auraient toutefois trouvé un intérêt respectif dans une forme secrète de coopération, puisque l’intervention israélienne aurait aidé l’armée égyptienne à reprendre pied dans sa bataille contre les djihadistes. Pour Israël, les frappes auraient renforcé la sécurité de ses frontières et la stabilité de son voisin.

En effet depuis 2014, les djihadistes du nord du Sinaï égyptien ont tué des centaines de soldats et de policiers, se sont brièvement emparés d’une grande ville (Sheikh Zuweid) et ont commencé à installer des postes de contrôle armés pour tenter de garder la main sur le territoire.

La collaboration entre l’Egypte et Israël dans le nord du Sinaï attesterait d’une reconfiguration géopolitique et diplomatique progressive de la région. Le Caire ne serait d’ailleurs pas le seul à se rapprocher de l’Etat hébreu puisque de nombreuses sources font état de discussions secrètes entre des pays de la région, comme l’Arabie saoudite, et l’Etat hébreu, et ce malgré des médias relativement hostiles à Israël. L’objectif de ces manœuvres présumées ne serait pas uniquement la bataille contre Daesh, mais également la lutte contre l’influence iranienne.

Pourtant, la situation au Proche-Orient reste particulièrement tendue, comme l’ont récemment montré les propos de Tel Aviv, qui, inquiet de l’implantation du Hezbollah au Liban, a fait savoir à ce dernier que Tsahal l’envahirait avec sa «pleine puissance» en cas de conflit.

Le 4 février, les Etats-Unis ont déployé des troupes et un système de défense antimissile en Israël dans le cadre d’un exercice militaire intitulé «Juniper Cobra». L’armée israélienne a déclaré que l’exercice, qui a lieu tous les deux ans depuis 2001, faisait partie d’une formation destinée à maintenir l’état de préparation des troupes.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *