toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attaque au camion bélier à Stockholm: le migrant voulait tuer des «infidèles» pour venger le «califat»


Attaque au camion bélier à Stockholm: le migrant voulait tuer des «infidèles» pour venger le «califat»

Le demandeur d’asile ouzbek qui a revendiqué l’attentat au camion-bélier ayant fait cinq morts en avril 2017 à Stockholm a assuré mardi devant la Cour, au troisième jour de son procès pour terrorisme, n’avoir bénéficié d’aucune complicité active, malgré de nombreux contacts avec des hommes du «califat islamique» sur des messageries cryptées.

Rakhmat Akilov est jugé pour avoir lancé à vive allure un camion de livraison volé dans une rue piétonne et commerçante très fréquentée de Stockholm le 7 avril 2017, à une heure de forte affluence.

Trois Suédoises, dont une fillette de 11 ans, un Britannique et une Belge avaient été tués, et dix autres passants blessés.

Cet Ouzbek de 40 ans, ouvrier du bâtiment qui avait été débouté de sa demande d’asile en Suède, avait prêté allégeance au groupe État islamique (EI).

Bien que l’organisation djihadiste n’ait jamais émis de revendication, Rakhmat Akilov a de nouveau affirmé mardi avoir reçu le feu vert de «personnes» de l’EI présentes au sein du «califat», en Afghanistan notamment.

En mars, il prend ainsi des photos à plusieurs endroits du lieu où il commettra l’attentat.

«Pourquoi ces photos?», lui demande le procureur.

«Pour les envoyer à des amis de l’EI».

«Pour qu’ils approuvent un attentat? sur ces lieux? »

«Oui», rétorque Akilov.

L’étude de son téléphone portable a révélé de nombreux contacts avec des interlocuteurs étrangers sur des messageries cryptées, sans que les enquêteurs aient pu les identifier.

Akilov affirme ne pas connaître leur véritable identité et n’en avoir jamais rencontré aucun, pas même en Turquie lorsqu’il s’y rend, en novembre 2014, dans l’espoir de passer en Syrie et de rejoindre le «califat» pour «y vivre selon les préceptes de l’Islam».

L’enquête n’a pas non plus permis de déterminer s’il a bénéficié d’une aide matérielle ou financière en Suède. Seul mis en cause dans cette affaire, il encourt la prison à vie pour acte terroriste et tentative d’acte terroriste.

Akilov a expliqué en russe devant le tribunal avoir agi dans le but de voir la Suède «arrêter sa participation dans la lutte contre le califat et qu’elle cesse d’envoyer ses soldats dans les zones de guerre».

Selon son avocat, Johan Eriksson, l’accusé avait l’intention de mourir lors de l’attentat, abattu par la police ou tué par une bombe artisanale trouvée dans la cabine du camion. Des bouteilles de gaz se sont enflammées sans exploser.

Akilov entendait «combattre l’ennemi (…) avec les mêmes moyens qu’il utilise pour nous combattre», a-t-il déclaré devant la Cour, d’une voix assez faible mais assurée. «Par l’explosion, je serais mort en martyr», a-t-il ajouté.

Rakhmat Akilov s’était enfui mais avait été arrêté quelques heures plus tard. Il avait reconnu sa responsabilité dès son premier interrogatoire, et plaidé coupable dès l’ouverture du procès, le 13 février.

Sa défense et les conseils des parties civiles devaient succéder au ministère public pour l’interroger mercredi.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Attaque au camion bélier à Stockholm: le migrant voulait tuer des «infidèles» pour venger le «califat»

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *