toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rotterdam: les jeunes portant des vêtements de luxe qui ne semblent pas avoir les moyens de se les payer pourront se voir confisquer leurs affaires par la police


Rotterdam: les jeunes portant des vêtements de luxe qui ne semblent pas avoir les moyens de se les payer pourront se voir confisquer leurs affaires par la police

A titre expérimental, les forces de l’ordre de la ville néerlandaises de Rotterdam auront la possibilité de confisquer les vêtements de luxe des jeunes qui ne leur semblent pas assez fortunés pour se les acheter.

Selon les informations du journal néerlandais De Telegraaf, publiées début janvier, la police de Rotterdam va lancer une nouvelle expérimentation sous la supervision de la justice : les agents de police pourront saisir, dans l’espace public, les objets et vêtements de luxe portés par les jeunes qui semblent ne pas avoir les moyens de se les procurer légalement.

Nous allons les déshabiller dans la rue.

«Il s’agit de jeunes hommes qui se croient intouchables», a déclaré au journal le chef de la police de la ville, Frank Paauw. Et d’ajouter, sans ambages : «Nous allons les déshabiller dans la rue.»

Un porte-parole de la police de Rotterdam a également livré les grandes lignes de cette opération : «Nous savons [que des jeunes] portent des vêtements trop luxueux par rapport à l’argent qu’ils gagnent. Alors nous allons mener l’enquête : comment ont-ils eu ces vêtements ? Où les ont-ils achetés ? D’où vient l’argent qui a servi à les acheter ?».

Les gangs dans le viseur de la police

Belles parkas d’hiver et montres de luxe pourront ainsi être légalement saisies le temps d’une enquête, si les policiers ne sont pas satisfaits des réponses apportées par ceux qui les portent. Ces opérations visent tout particulièrement les membres de gangs de jeunes.

Ils se baladent avec des manteaux à 1 800 euros sur le dos et n’ont pas de revenus, comment ils paient ça ?

Selon l’article du Telegraaf, les forces de l’ordre recevront une formation spéciale pour identifier les articles les plus coûteux portés par ces suspects. «[Les vêtements constituent] un vrai marqueur de statut social pour les jeunes. On en voit qui se baladent avec des manteaux à 1 800 euros sur le dos. Ils n’ont pas de revenus, alors comment ils se paient ça ?», s’interroge Frank Paauw.

En 2016, avant l’expérimentation de cette nouvelle mesure donc, la police de Rotterdam avait saisi l’équivalent de 11,5 millions d’euros en liquidités et en biens confisqués à des suspects, d’après le journal néerlandais.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Rotterdam: les jeunes portant des vêtements de luxe qui ne semblent pas avoir les moyens de se les payer pourront se voir confisquer leurs affaires par la police

    1. MOLIERE

      A quand en France ?
      Ce fut une époque ou il était question que la police , la gendarmerie, la justice , la douane devaient travailler de concert pour vérifier la provenance des grosse voitures, de train de vie luxueux de certains jeunes de cités. Il semblerait que tout cela n’était que voeux pieux . Dommage c’est là qu’il faut mettre le nez pour récupérer la dîme faute de mieux .

    2. Zayith

      S’agirait pas de faire diversion avec le trafic alors que le problème n°1 est la colonisation musulmane !!! Maintenant, il pourrait s’agir d’une manière déguisée d’accentuer le contrôler de la population immigrée…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *