toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rome : un migrant enfile une blouse, entre en salle d’accouchement et tente de violer une femme


Rome : un migrant enfile une blouse, entre en salle d’accouchement et tente de violer une femme

Un migrant somalien résidant depuis cinq ans en Italie avec un permis de séjour a été interpellé dans un hôpital à Rome le 31 décembre : déguisé en infirmier, il s’apprêtait à violer une femme venue pour accoucher.

Le 31 décembre, un migrant somalien de 38 ans, déguisé en infirmier, s’est introduit dans une salle d’accouchement à l’hôpital de Sant’Eugenio, à Rome.

Une femme de 43 ans qui s’apprêtait à accoucher se trouvait là, en plein travail. Selon le témoignage de la victime, l’agresseur présumé lui aurait tout d’abord caressé la cuisse gauche, puis la vulve, avant de se masturber devant elle.

Très effrayée, elle a alors commencé à crier, ce qui a alerté deux infirmières et un médecin qui sont venus à son secours. La police a ensuite été prévenue, a interpellé l’agresseur présumé, ce dernier ayant tenté de s’enfuir entre temps, en vain. L’homme a été inculpé pour violence sexuelle aggravée et vol. Les juges de la cinquième section pénale de Rome ont ordonné une mise en détention préventive pour ce migrant qui vivait depuis cinq ans en Italie avec un permis de séjour.

Le 1er janvier, lors de l’audience préliminaire, quand on lui a demandé pourquoi il avait commis ce geste, l’agresseur présumé a répondu : «Dieu seul le sait», selon les informations du journal La Stampa. Son avocate a annoncé qu’elle allait demander une expertise psychiatrique. La date du procès a été fixée au 10 janvier.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Rome : un migrant enfile une blouse, entre en salle d’accouchement et tente de violer une femme

    1. Zayith

      « l’agresseur présumé », mdr

      Pour les musulmans, Dieu est un marionnettiste qui tire les ficelles de ses marionnettes musulmanes, comme ça elles ne sont jamais coupables de rien !
      Pas étonnant que ces marionnettes irresponsables ne puissent pas réfléchir et ne fassent aucun cas de la vie humaine, étant elles-mêmes dépourvues de vie. Ce dieu-là est mort intérieurement, propage la mort autour de lui et n’est capable de créer aucune vie.

    2. michel boissonneault

      il est un animal , il est un danger pour la société donc il faut le castrer …. plus tard si il demande pourquoi ont a couper ses parties intime alors ont lui répondra que Dieu le sait

    3. MARCO

      l’Europe s’est laissé et se laisse envahir sans réagir
      il fut un temps où un pays envahi par les troupes étrangères, prenaient les armes pour défendre leur population

    4. Pinhas

      On laisse les populations en sursis de se faire agresser ou pire .
      Cela va devenir habituel et bientôt plus personne ne réagira face à ces barbaries .

      C’est pour cela que la sanction en retour doit être immédiate et sans sursis.

      Retour de cet ennemi dans son monde de rats nazis.

    5. Armand Maruani

       » Violer une femme en train d’accoucher  » .

      On sait maintenant que c’est dans le coran .

      No limit .

      Ils peuvent l’aimer leur  » religion  » , elle sert de psychanalyse à tous les malades mentaux de la planète .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *