toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’application israélienne Reporty, testée à Nice, permet de filmer et géolocaliser en temps réel un incident


L’application israélienne Reporty, testée à Nice, permet de filmer et géolocaliser en temps réel un incident

Conçue en Israël, l’application Reporty, testée à Nice, permet de filmer et géolocaliser en temps réel un incident et de transmettre ces informations aux forces de l’ordre. L’opposition municipale dénonce un «processus de délation généralisé».

Nice teste depuis le 15 janvier Reporty, une application développée en Israël par la start-up de l’ancien Premier ministre Ehud Barak, dont l’objectif affiché est de faire gagner du temps aux autorités. Son principe est simple : lorsqu’une personne est témoin d’une incivilité, il lui suffit de lancer l’application et de filmer la scène avec son smartphone. Toutes les informations – image, son et géolocalisation de l’utilisateur – sont alors transmises en direct au centre de vidéosurveillance de la police municipale. Cette dernière peut ainsi cibler les caméras sur la zone et dépêcher une patrouille sur place.

«Chacun d’entre nous doit devenir un citoyen engagé acteur de sa propre sécurité, et donc de la sécurité collective», a justifié le 12 janvier Christian Estrosi, le maire Les Républicains de Nice, en présentant l’application qualifiée de «révolutionnaire» et dont il envisage le déploiement «à grande échelle».

«En toute discrétion, les utilisateurs nous enverront des images pour que nous puissions réagir immédiatement»,a-t-il encore expliqué, dans des propos rapportés par France Info le 15 janvier. «Plus il y aura de citoyens actifs qui s’impliqueront, plus nous réussiront à surprendre, intervenir, prévenir et intercepter»poursuit-il.

Le maire de Nice a donné trois exemples lors desquels l’application pourrait être utilisée : lorsqu’une fourgonnette décharge sur la voie publique de l’électroménager usagé, lorsqu’un cycliste est renversé, ou encore lorsqu’un maraudeur lorgne sur des voitures en stationnement.

Un projet que n’aime pas la gauche…

Ce projet est loin de faire l’unanimité, en premier lieu dans les rangs de l’opposition municipale socialiste. Cette dernière a immédiatement dénoncé «une démarche contestable sur le fond et inadmissible sur la forme […] qui ressemble à l’organisation d’un processus de délation généralisé».

«On voit que le maire [de Nice, Christian Estrosi] ne se gêne pas d’expliquer à quel point c’est utile pour instaurer la délation dans toute la ville», a de son côté réagi Benjamin Sonntag‏, cofondateur du site la Quadrature du Net au micro de France Info. Fervent défenseur de la vie privée sur internet, Benjamin Sonntag‏ s’est en outre demandé si l’application allait «respecter les directives européennes» dans ce domaine.

A l’heure actuelle, Reporty est testé par 2 000 personnes, des agents de la ville de Nice, des comités de quartier ou encore, des membres du réseau «Voisins vigilants». La mairie a précisé qu’ils avaient reçu un manuel de déontologie en même temps que l’application, et a annoncé qu’un bilan serait fait au bout de deux mois.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “L’application israélienne Reporty, testée à Nice, permet de filmer et géolocaliser en temps réel un incident

    1. sarah

      Israël ne devrait fournir AUCUNE APPLICATION à une France et à une Europe xénophobes anti-israëliennes et antisémites quand ce sinistre continent vote sans cesse contre l’Etat Juif à l’ONU.

    2. Armand Maruani

      Je suis d’accord avec vous sarah mais si ça ne porte pas préjudice à l’Etat d’Israël et que ça permet de créer des emplois et faire rentrer du fric à cette société , pourquoi pas ?

      D’autant plus que le maire de Nice est un ami d’Israël .

      Sans compter la pub pour cette société . Je pense que c’est une opération positive .

    3. Zayith

      Avantages :

      – beaucoup de monde ayant déjà la sale manie de filmer les scènes originales à violentes, ce système permet au moins de la rendre utile ;
      – la vidéo permet à la police de lever rapidement le doute quant aux fausses alertes ;
      – ce système optimise la vidéo surveillance pour la focaliser sur des événements anormaux ;
      – plus les autorités ont des preuves vidéo, mieux elles peuvent travailler en terme de justice et lutter contre la propagande manipulatrice sur les réseaux sociaux.

      Inconvénients :

      – risque d’encourager encore plus la lâcheté ambiante, la passivité ou l’indifférence en cas d’agression par exemple, nécessitant une implication physique immédiate ;
      – risque que le système soit utilisé pour faire diversion et leurrer la police alors que des faits graves et réels ont lieu ailleurs ;
      – risque que la présence de ce système soit utilisée pour justifier moins de patrouilles policières ou d’autres économies malvenues.

    4. Laurence Salmon

      Frappée devant la vidéo surveillance les flics n ont pas soit disant la vidéo et ont acceptés les mensonges d un maghrébin
      Ils m’ont effacé les photos de ce djihadiste

    5. Laurence Salmon

      Chez un con frere de Europe Israel le 27/1 c la journee contre l antisemitisme
      Et en plus ces chosrs font de la politique

    6. Laurence Salmon

      Macaron est un dictateur apparenté à petain et met en place ce régime
      La police et gendarmerie faisaient partie intégrante des Rafles du Vel d hyv.
      Ils ont fait deporte

      13152 personnes
      4115 enfants
      5919 femmes
      3118 hommes

      7000 policiers et gendarmes ont déportés des juifs

      Le 27 /1 est la journée de la mémoire de la Shoah

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *