toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gallimard «suspend» son projet de publication des pamphlets antisémites de Céline


Gallimard «suspend» son projet de publication des pamphlets antisémites de Céline

La maison d’édition Gallimard a annoncé ce 11 janvier qu’elle suspendait son projet de publier les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline. Ce projet avait soulevé une levée de boucliers, notamment du Crif.

«Au nom de ma liberté d’éditeur et de ma sensibilité à mon époque, je suspends ce projet, jugeant que les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l’envisager sereinement», a fait savoir le 11 janvier Antoine Gallimard, président des éditions Gallimard, dans un texte adressé à l’AFP, à propos du projet de la maison d’édition de rééditer des textes antisémites et racistes de Céline.

Le projet de rééditer les pamphlets en question (Bagatelles pour un massacreL’Ecole des cadavres et Les beaux draps) avait suscité une levée de boucliers, notamment de la part de Serge Klarsfeld, président de l’association Fils et filles de déportés juifs de France. Gallimard souhaitait néanmoins publier «une édition critique» des pamphlets «sans complaisance aucune».

Je comprends et partage l’émotion des lecteurs que la perspective de cette édition choque, blesse ou inquiète pour des raisons humaines et éthiques évidentes

Ces textes constituent «une insupportable incitation à la haine antisémite et raciste», avait également estimé le 10 janvier le Conseil représentatif des institutions juives (Crif). Le président du Crif, Francis Kalifat avait en outre appelé les éditions Gallimard «à renoncer au projet de réédition de ces brûlots antisémites».

«Aucune date de publication n’était fixée à ce stade», a rappelé Antoine Gallimard. Les textes concernés ont été rédigés par l’auteur de Voyage au bout de la nuit entre 1937 et 1941. Ils devraient tomber dans le domaine public en 2031 (soit 70 ans après la mort de l’écrivain en 1961) et seront alors libres de droits.

Les pamphlets de Céline ne sont pas interdits en France, mais n’ont pas été réédités depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’écrivain lui-même puis sa veuve, Lucette Destouches, âgée de 105 ans, s’y opposaient. Ils peuvent cependant aisément être consultés sur internet ou achetés chez des bouquinistes.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Gallimard «suspend» son projet de publication des pamphlets antisémites de Céline

    1. sarah

      Philippe, le premier sinistre de la France, dont ma fille trouve qu’il ressemble à Ted Bundy, considère que les pamphlets antisémites de Céline pouvaient être publiés et qu’il n’avait pas peur. Que Philippe, QUI N’EST PAS JUIF, ou préfère t-il que je dise youtre comme Céline, s’abstienne une bonne fois pour toutes de parler au nom des Juifs : il n’a jamais su, il ne sait pas et il ne saura jamais ce que c’est que la peur d’être Juif. QUE PEUT-IL SAVOIR ET PERCEVOIR DE NOS CRAINTES LEGITIMES, ALORS QU’IL SE TAISE ET EVITE DE DEVERSER UN FLOT DE VENIN.

    2. sarah

      Je viens d’apprendre que les juges d’instruction ordonnent la remise en liberté du Diable, pardon de Diab, principal suspect de l’attentat de la Synagogue de la rue Copernic en octobre 1980. Et ma colère est froide mais d’autant plus forte.
      Faire confiance à la « Justice française », à l' »Etat français », à la société française en ce qui concerne les attentats antisémites, c’est comme faire confiance aux plus monstrueux pédocriminels, aux plus diaboliques tueurs en série et aux plus barbares terroristes islamistes. Il y a longtemps que le divorce est consommé entre les juifs et l' »Etat français », la société française, la « justice française » : il n’y a plus rien à en attendre.

      LA SEULE SOLUTION QUI RESTE, POUR QUE LA JUSTICE SOIT VRAIMENT RENDUE, C’EST DE METTRE EN PLACE UN PLAN COMME CELUI QUI A ETE ORGANISE AVEC GRAND SOIN PAR GOLDA MEIR APRES L’ATTENTAT DE MUNICH 1972

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *