toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

C’est officiel: les USA bloquent le versement des 65 millions de dollars destinés à l’autorité palestinienne


C’est officiel: les USA bloquent le versement des 65 millions de dollars destinés à l’autorité palestinienne

La sentence est tombée, l’administration Trump coupe des dizaines de millions de dollars destinés au financement palestinien et exige que l’agence des Nations unies chargée des programmes de financements entreprenne un « réexamen fondamental », a indiqué le département d’Etat.

Dans une lettre, le Département d’État a informé le bureau des Aides Internationales des États-Unis que  65 millions de dollars sur les 125 millions de dollars prévus cette année seront bloqués. La lettre indique également clairement que les dons additionnels des États – Unis seront subordonnés à des changements majeurs de la part de l ‘UNRWA (agence de propagande et d’entretien des réfugiés sur plusieurs générations afin de maintenant une situation de précarité volontaire).

« Nous aimerions que des réformes soient faites », a déclaré la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert, ajoutant que des changements sont nécessaires tant dans le fonctionnement de l’agence que dans son financement. « Cela n’a pas pour but de punir qui que ce soit. »

Le Département d’Etat a annoncé qu’il allait libérer 60 millions de dollars pour le reste de l’année, afin d’éviter que l’agence ne manque de liquidités à la fin du mois et ne ferme ses portes.

Les États-Unis sont le plus important donateur de l’UNWRA, fournissant près de 30% de son budget.

«Il est temps que cette absurdité finisse»

L’ambassadeur d’Israël auprès des États-Unis, Danny Danon, a salué cette décision, faisant valoir que l’UNRWA abuse de l’aide humanitaire pour soutenir la propagande contre l’État juif et perpétuer la détresse des Palestiniens.

« Il est temps que cette absurdité cesse et que les fonds humanitaires soient dirigés vers leur but: le bien-être des réfugiés », a déclaré M. Danon dans un communiqué.

Les États-Unis ont fait don de 355 millions de dollars à l’UNWRA en 2016 et devaient faire une contribution similaire cette année; le premier versement devait être envoyé ce mois ci. Mais après un tweet très critique de Trump sur l’aide aux Palestiniens, le 2 janvier, le Département d’Etat a choisi d’attendre une décision politique officielle avant d’envoyer sa première tranche.

Le tweet de Trump a exprimé sa frustration face à l’absence de progrès dans ses tentatives de négocier la paix entre Israël et les Palestiniens, et il a pointé le doigt sur les Palestiniens. « Nous payons aux Palestiniens des CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS par an et n’obtenons ni appréciation ni respect », a-t-il dit. « Mais avec les Palestiniens qui ne veulent plus parler de paix, pourquoi devrions-nous leur verser ces sommes astronomiques ? »

Les Israéliens accusent l’agence de l’UNRWA de financer la propagande palestinienne et de permettre à ses activistes d’utiliser ses installations. Ils se plaignent également que certains membres du personnel de l’UNRWA aient un parti pris contre Israël.

Les Etats-Unis réclament un « partage des charges »

Les Etats-Unis estiment qu’il devrait y avoir un meilleur « partage de la charge » palestinienne, un constat régulier du président Trump au sujet des organisations qui vivent de l’argent des Etats-Unis.

Nikki Haley l’ambassadrice des Etats Unis souhaite une coupure complète de l’argent américain jusqu’à ce que les Palestiniens reprennent les négociations de paix avec Israël, gelées depuis des années. Mais Tillerson, Mattis et d’autres ont fait valoir que la fin de toute assistance exacerberait l’instabilité au Moyen-Orient, notamment en Jordanie, qui accueille des centaines de milliers de réfugiés palestiniens et qui est un partenaire stratégique des États-Unis face à l’avancée de l’Iran dans la région.

L’élimination ou la réduction drastique de la contribution des États-Unis exercerait une forte pression sur la Jordanie et le Liban ainsi que sur l’Autorité palestinienne. Gaza serait particulièrement touchée. Certains responsables, y compris des Israéliens, préviennent que cela pourrait rapprocher les gens du mouvement terroriste du Hamas, qui contrôle Gaza.

Source: AP





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “C’est officiel: les USA bloquent le versement des 65 millions de dollars destinés à l’autorité palestinienne

    1. Moka

      Toujours le même chantage dont sont friand les palos ,avoir recours à la violence s ils n obtiennent pas ce qu’ ils veulent.La majorité des pays pétrolier arabes qui sont plutôt riche s investissent pas assez ,afin de faire des palestiniens un peuple frustré , perdu sans aucun espoir et que leur désespoir de trouver une issue favorable à leur situation se caractérise par la violence.

    2. alauda

      J’ai enfin lu une explication circonstanciée sur cette aberration historique de l’UNRWA, sous la plume de Pierre Rehov, dans son article du Figaro vox, publié le 18/01/2018 sous le titre : Réfugiés palestiniens : « pourquoi Trump coupe les vivres à l’UNRWA ».

      Comme je cherche souvent l’origine des choses, j’ai tenté d’identifier qui pouvait être le « général canadien Kennedy et Sir Henry Right, premiers responsables de l’UNRWA ». Et là, je me dis « ouf ! pas le moindre responsable français à la création de l’agence. Au moins une création qu’on ne pourra pas reprocher à mon pays ».

      Donc le premier qui se prénomme Howard fut le premier directeur de l’UNRWA de 1950 à 1951. Quant au second, représentant britannique auprès de l’UNRWA, il se nomme « Sir Henry Knight», « Knight », comme Chevalier et non pas « Right » comme Droit…

      Aux échecs, seul le cavalier peut se déplacer sur une figure à 8 branches.

    3. alauda

      Autre source d’information que j’aimerais feuilleter si c’était traduit dans ma langue : « Religion, Politics, and the Origins of Palestine Refugee Relief, Authors: Romirowsky », A., Joffe, A. © 2013
      (palgrave. com)

      Résumé traduit par Google : « Ce livre examine le rôle principal du Comité du service des amis américains Quaker dans le programme de secours des Nations Unies pour les réfugiés arabes palestiniens en 1948-1950 dans la bande de Gaza. À l’aide de données d’archives, d’histoires orales et de récits biographiques, il donne un aperçu détaillé de la prise de décision interne dans une organisation non gouvernementale précoce. »

    4. alauda

      Donc je suis la piste des Quakers qui ont inventé les réfugiés arabes palestiniens ad vitam aeternam depuis 1948 à nos jours.

      Et je trouve leur site au logo « American Friends Service Commitee », afsc . org.

      Et je tombe là-dessus :

      « Take action ; Explore More
      Call on Congress on to oppose Jerusalem recognition and UNRWA cuts
      MORE
      Take action to stop border militarization
      MORE
      Take action: Hold Israel accountable for violating children’s rights
      MORE »

      Vous avez bien lu ! Lobbying intensif au Congrès US en faveur de l’UNRWA, critique d’Israël pour « violation des droits des enfants ». On se croirait sur un site d’intifada électronic.

      C’est en Afrique que se trouverait la plus grande concentration de quakers (plus de 40 %), selon Wikipédia. Comment les Amis des Amis vont-ils justifier à leurs frères africains le fait qu’un seul Palestinien vaut cinquante fois plus qu’un réfugié africain, en termes d’aide internationale ? On n’est jamais mieux trahi que par les siens.

      Hypocrites Quakers. Voltaire s’est bien planté sur cette secte.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *